Emmanuel Macron veut "emmerder" les non-vaccinés :

Monsieur le Président, présentez vos excuses à tous les Français


Publié / Actualisé
Monsieur le Président, quelle mouche vous a donc piqué en ce début d'année 2022 ? Alors que la France, y compris La Réunion, lutte pied à pied contre la 5ème vague du Covid et que dans une ambiance électrique à l'Assemblée nationale l'opposition tente de freiner l'instauration d'un pass vaccinal, vous avez décidé Monsieur le Président de souffler sur les braises, d'attiser les flammes.
Monsieur le Président, quelle mouche vous a donc piqué en ce début d'année 2022 ? Alors que la France, y compris La Réunion, lutte pied à pied contre la 5ème vague du Covid et que dans une ambiance électrique à l'Assemblée nationale l'opposition tente de freiner l'instauration d'un pass vaccinal, vous avez décidé Monsieur le Président de souffler sur les braises, d'attiser les flammes.

Ce mardi 4 janvier 2022 dans un entretien avec les lecteurs du journal Le Parisien, vous avez lancé : "les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire, jusqu’au bout. C’est ça, la stratégie".

Que vous est-il arrivé Monsieur le Président ?

Que vous est-il passé par la tête pour insister : "la quasi-totalité des gens (..) ont adhéré" à la vaccination, c’est une toute petite minorité qui est réfractaire (…) "Celle-là, comment on la réduit ? On la réduit, pardon de le dire, comme ça, en l’emmerdant encore davantage".

A quoi pensiez-vous lorsque vous avez ajouté : "il faut leur dire: à partir du 15 janvier, vous ne pourrez plus aller au restau, vous ne pourrez plus prendre un canon, vous ne pourrez plus aller boire un café, vous ne pourrez plus aller au théâtre, vous ne pourrez plus aller au ciné…"

Comment osez-vous Monsieur le Président ?
Comment osez-vous vous abaisser à un tel niveau d'insulte dans un débat aussi important que celui portant sur la pandémie et les moyens de s'en protéger ?
Comment osez-vous mépriser à ce point toute une partie de la population française, toute une partie de la France, qu'elle soit minoritaire ou non ?

Certes, vous n'en êtes pas à votre premier coup d'essai, Monsieur le Président. En cinq ans de mandature vous avez enchaîné les petites phrases méprisantes.

A un chômeur qui se plaignait de ne pas trouver d'emploi, vous avez osé répondre : "je traverse la rue, je vous trouve du travail". Vous avez aussi osé comparer les Français à "des gaulois réfractaires au changement". A propos des plus défavorisés vous avez osé lancer : "on met un pognon de dingue dans les minima sociaux". Vous avez aussi osé parler des "gens qui ne sont rien".

Florilège édifiant, Monsieur le Président, quant à l'estime dans laquelle vous tenez vos compatriotes, autant ceux qui vous ont élu que les autres.

- Idylle de courte durée -

Mais, la proximité de la présidentielle aidant, vous avez eu l'air, Monsieur le Président, de vouloir faire amende honorable.

Le mercredi 15 décembre 2021 dans entretien accordé à TF1/LCI, vous vous êtes livré à une sorte de mea culpa. Vous vous êtes laissé aller à reconnaître la maladresse de certaines de vos petites, et intolérables, phrases. Vous avez même confié avoir "appris à mieux aimer les Français".

L'idylle a été de courte durée, Monsieur le Président, elle s'est fracassée sur les écueils de votre inadmissible et honteuse irrévérence.

Ce mardi face aux lecteurs du Parisien tout s'est passé comme si vos scandaleuses sorties précédentes n'étaient qu'une répétition générale avant de manifester votre mépris suprême pour ces "Gaulois réfractaires" "qui ne sont rien", qui coûtent "un pognon de dingue" et qui ne veulent pas "traverser la rue".

Alors oui, Monsieur le Président de la République, le combat contre cette épidémie est une lutte collective.
Oui Monsieur président de la République vous pouvez légitimement estimer que ceux réfractaires au vaccin manquent à leur devoir de solidarité vis-à-vis de la Nation, vis-à-vis des autres Français.
Oui l’instauration d’un pass vaccinal peut sembler être une mesure pertinente.
Oui tout doit être mis en œuvre pour préserver la santé des Français.

Non, mille fois non, ces arguments ne peuvent pas déboucher sur cette volonté assumée, affichée, répétée d’"emmerder" certains Français.

- Pitoyable et pathétique -

Cette attitude est indigne du Président de la République que vous êtes et elle vous dessert au plus haut point.

Vous voulez empêcher les Français non-vaccinés d'"aller au restau, vous ne pourrez plus prendre un canon" ? Vous avez seulement réussi à renforcer vos adversaires politiques qui se sont empressés – à raison -, de condamner vos propos.

Vous voulez "emmerder" les Français non-vaccinés ? Vous avez surtout réussi à liguer contre vous tous les démocrates, y compris les plus farouches défenseurs du vaccin et du pass vaccinal.

Vous voulez "continuer à emmerder" les Français non-vaccinés ? Vous ne réussissez qu'à prouver votre incapacité à prendre de la hauteur.

Pitoyable et d'autant plus pathétique qu'au final vous n'assumez pas jusqu'au bout. Devant le tollé soulevé par vos déclarations, Christophe Castaner - l'ex ministre de l'Intérieur qui a cautionné en votre nom de nombreuses violences policières commises pendant la crise des Gilets jaunes -, a affirmé que vous avez paraphrasé Georges Pompidou.

Faux, Monsieur le Président. En 1966 Georges Pompidou, alors Premier ministre, a effectivement lancé : "arrêtez donc d'emmerder les Français". Il s'adressait, en privé, à Jacques Chirac, à l'époque jeune fonctionnaire de 34 ans venu lui apporter à signer des dizaines de décrets administratifs.

Aucun rapport, Monsieur le président, avec votre sortie publique dirigée contre plusieurs millions de Français.

Pourtant cette allusion à Pompidou a été reprise par votre Premier ministre Jean Castex, qui a défendu vos propos. "Ce qu'a dit le Président de la République, je l'entends partout" a-t-il affirmé devant le Sénat ce mercredi, quand votre porte-parole Gabriel Attal a posé cette question rhétorique aux journalistes, à la sortie du Conseil des ministres, avant d'y répondre lui-même : "qui emmerde qui aujourd'hui ? Ce sont ceux qui s'opposent au vaccin".

- Très  envie de vous "emmerder" dans quelques mois -

Ne cherchez pas non plus, Monsieur le Président, une similitude entre vous et un grand homme d'Etat qui affirmait parfois "les Français sont des veaux".

Autre époque, autre personnalité. Autre stature.

Cet homme-là, Monsieur le Président, s'appelait Charles de Gaulle, le général de Gaulle, héros de la Seconde guerre mondiale, héros de la France libre, héros de la libération, garant de la grandeur de la France, fondateur de la 5ème République. Vous ne vous reconnaissez pas dans ce protrait, Monsieur le président ? C'est normal...

Car voyez-vous, Monsieur Macron, la France ne se préside pas pour faire plaisir aux uns et "emmerder" les autres.

La France se préside et se gouverne avec la volonté de protection, de développement, de rayonnement du pays et de bien-être de son peuple, dans le respect de l'autre, de tous les autres.

Vous devriez réfléchir à cela, Monsieur Macron, à quelques mois d'une présidentielle pour laquelle vous dite "avoir envie" de vous présenter.

Pensez vraiment à faire vos excuses à ces Français, vaccinés ou non, que vous venez d'offenser gravement. Pensez-y très sérieusement, Monsieur Macron, sous peine que ces Français-là aient, eux aussi, très envie de vous "emmerder" dans quelques mois…

mb/www.ipreunion.com / [email protected]

   

26 Commentaire(s)

Torti voi pa son keu, Posté
Je propose la mise en place d'un PASS CITOYEN, dont ne seront pas éligibles ceux qui ont fermé des lits d'hôpitaux, ceux qui favorisent l'optimisation fiscale, ceux qui préfèrent financer les multinationale que les services publiques, ceux qui retirent aux médecins le droits de prescrire.
Gege, Posté
il dit tout haut ce que pensent les 51 millions de vaccinés soit les 89 % de la population française !!!
Alain, depuis son mobile , Posté
Il a dit cela car cela va l'aider à être réélu. Mais on oublie souvent de dire que lorsque l'on se vaccine, on protège autrui. L'inverse est il aussi vrai' Probablement
GERARD97460, Posté
Il a parfaitement raison d'avoir dit cela aux non vaccinés car c'est eux pour l'instant qui emmerdent tous les autres qui se sont fait vacciner, un peu comme les antillais qui se croient au dessus des lois de la République en ce qui concerne le personnel médical qui doit être vacciné pour pouvoir travailler dans les hôpitaux, sinon ils ne seront pas acceptés dans leur lieu de travail et ils ne seront pas payés.C'est une obligation pour ces personnes, ils se croient comme les haïtiens, qu'on leur donne leur indépendance le plus rapidement possible et l'année prochaine ils ressembleront exactement aux haïtiens.C'est la même bande d'africains qui viennent des mêmes pays de la côte ouest africaine et donc le même état d'esprit que les haïtiens.Qu'on leur donne leur liberté si ils ne veulent pas des lois de la République Française.
Lou974, Posté
Macron ' Je n'ai jamais voté pour lui ni au 1er ni au 2e Tour puisque j'ai voté et voterai Mélenchon aux deux tours en 2022 malgré un petit désaccord que j'ai avec la FI sur les pass ! Le pass sanitaire déjà et maintenant le pass vaccinal ont eu -pour le premier- et auront avec le second un IMPACT POSITIF sur la vaccination. Il faudrait que chacun de nous comprenne que s'il décide de se protéger (si peu que ce soit) en se faisant vacciner, contribue de manière évidente, à la baisse de la surcharge des lits réservés à la Covid. Les personnes qui, chaque semaine, défilent contre la vaccination, ont-ils conscience de voir arriver la saturation des réanimations dans les hôpitaux ' Ont-ils conscience de voir des patients hors covid, perdre des chances de survie parce que déprogrammés pour céder la place aux patients atteints du covid non-vaccinés ou en voie de vaccination tardive ' Ces "Résistants" n'ont-ils pas honte de s'attribuer le même qualificatif que celui qui rend hommage aux Marrons ou à ces Résistants de la dernière guerre ' Inutile d'évoquer Big-Pharma, nous connaissons sa rapacité que nous devons faire cesser ! Nous devons aussi réclamer le droit au vaccin pour l'HUMANITÉ entière et cesser de contempler notre nombril ! Où étaient-ils, ces "résistants" de pacotille lorsque, dans les hôpitaux, en mars-avril 2020, on laissait mourir dans la solitude les personnes atteintes du Covid, en interdisant à leurs proches de leur apporter leur amour ' Où étaient-ils ces pseudo-résistants pour protester contre cette barbarie ' Cuba, cette île sous blocus infâme, a vacciné la totalité de sa population et produit 5 vaccins sans ARN, ni ADENOVIRUS, des vaccins traditionnels en somme !
Ti Léon , Posté
Je suis très surpris que l'article ne soit pas signé! Ce n'est pas un article factuel, c'est une tribune, un avis donné par un citoyen libre d'exprimer son opinion et qui doit être signé par son auteur. Sur le terme "emmerder", je peux comprendre que le registre vulgaire dans la bouche d'un Président de la République puisse choquer quelques hypocrites ou "cils serrés ", mais la stratégie sanitaire à toujours été dans ce sens.Le but du pass sanitaire, puis du pass vaccinal à toujours été de contraindre les refractaires (idiots, mal informés, sectaires, opposants quoi qu'il en coûte ou égoïstes ) à la vaccination à céder à l'effort collectif. Le plus choquant dans les propos de M. Macron réside dans sa formule "J'ai très envie", que n'aurais pa renier un monarque absolu."Il faut","Nous avons décidé " aurait mieux convenu à un Président de la République.
Phil, depuis son mobile , Posté
Et pourquoi il de rait s'excuser ' Il a entièrement raison. Je trouve même qu'il est resté poli !!
Urgence sanitaire et manipulation, Posté
Pourtant tout le monde semble très heureux de ce psychopathe à la tête du gouvernement avec ses tarés de ministre !!! Il n'a pas tort quand il dit que la majorité des gens ont adhéré à la vaccination et de surcroît sans sourciller parce que cette majorité de demeurés voulait retrouver sa liberté ... Vous vous êtes fait sodomiser bien profond encore une fois !!! Mais cela vous plaît alors arrêtez de brailler les vaccinés ou descendez dans la rue ! Réveillez vous et sortez vous les doigts du cul ou il n'y a que la mort qui vous redonnera pas la liberté en retrouvant votre bon Dieu (qui n'en est pas un au passage...)
TAOJIN , depuis son mobile , Posté
Qui nous dira a l'avenir si a force de mettre des rappels on sera pas addict
Les labos vont frotter les mains
Ti créole, Posté
Mais qui a écrit cet article à la con ' Bien sûr qu'il faut emmerder les non vaccinés qui nous emmerder déjà royalement. A cause de qui on a un couvre feu ' Du volcan ' A cause de qui les restaurants, boîtes, cinéma et autres ont des difficultés ' A cause des perroquets ' Je suis 1000 fois d'accord avec le président de la République quand il fustige les anti vax. Même si mon commentaire est censure vous saurez que e ne cautionne pas ce ramassis de bêtise que vous publiez sans compter que je suis un ex fidèle lecteur si vous manquez à ce point de neutralité.
D974, Posté
Merci Imaz Press pour cet article Merci de si bien exprimer ce que je pense Ces propos pitoyables , grossiers sont totalement non productifs me concernant , ils n'ont fait que me braquer encore davantage #JE NE ME FERAI PAS VACCINER / Macron n'est ni mon président , ni mon médecin et il n'a pas à décider de ce qui est bon pour moi ! #JE L' EMMERDE
Emmerder, Posté
Le problème, c'est que Castex a raison, partout on entend les gens dire que les anti vax emmerdent tout le monde. C'est quand même grave qu'une poignée d'individus sectaires continuent à faire peser une mance sur la santé publique. Dans les hôpitaux, les médecins sont obligés de reculer les dates d'opérations de personnes atteintes du cancer parce que les lits sont occupés par des irresponsables qui ne sont pas vaccinés mais sont atteints du COVID. Les anti vax sont violents, hargneux et égoïstes, alors oui, il faut les "emmerder"
Stean, Posté
Suis 100% d'accord sur ce coup avec Macron. Marre de subir pour des idiots!
CHABAN, Posté
Tiens, Imaz est sortie de sa léthargie ' Un retour à la réalité '
Kaz , Posté
IL a qualifié les non- vaccinés d'irresponsables et dit qu'un irresponsable n'est plus un citoyen. Je connais d'autres irresponsables au plus haut niveau choisis par Macron : Rugy, Nyssen, Lecornu, Fleyssel , Griset, Goulard, Bayrou, Darmanin, Pénicaud, Benalla, Kohler, Darmanin, Dupont Moretti,Hulot, Buzin .... ILs sont toujours citoyens ! Et l'un vient même d'obtenir la Légion d'honneur!
Sigma, Posté
je trouve cet article à charge assez pitoyable ! quand un politique s'exprime à demi on dit de lui qu'il parle en langue de bois et quand il dit les choses on s'offusque et dit que c'est indigne !d'autre part, où est le respect des non-vaccinés pour les soignants, et l'ensemble de leurs concitoyens qui voient leur système de santé (déjà à l'agonie) leur refuser des soins pour permettre à ces mêmes non-vaccinés d'avoir des lits en réa ' si on replace cette petite phrase dans son contexte, le président s'adressait à 2 infirmières présentent lors de l'interview qui lui faisaient part de leur ras le bol de voir tous ces gens encombrer leurs services sans aucune prise de conscience de leur responsabilité collective alors qu'elles mêmes font 60 heures par semaine pour les aider.
Le niveau baisse, Posté
Il n'y a pas qu'à l'école que le niveau baisse. Les valeurs aussi.
5700 lits supprimés , Posté
Qui a supprimé 5700 lits en pleine pandémie. C'est pathétique.
Alex, Posté
Il a eut tout à fait raison de briser les tabous et de tomber dans la vulgarité, c'est un procédé basique de communication en vu de choquer son auditoire...et ça marche puisque tout le monde en parle !C'est une rhétorique inversée, peu utilisée car vite saturée car elle produit son effet qu'une seule fois: La 2eme fois on est moins choqué puisqu'habitué.En ce qui concerne la raison ' Pourquoi sommes nous de nouveau submergé ' Qui, à plus de 85%, est en réanimation 'Le vaccin n'est pas obligatoire et c'est une bonne chose mais il y aura un moment où ce ne sera plus possible.En 39 l'ordre de mobilisation générale, (obligation de combattre et de risquer sa vie), est paru pour faire face et ralentir l'envahisseur NAZI, à quand un ordre de mobilisation générale pour faire face à l'envahisseur COVID 'Que ce soit par le vaccin OU pour les antivax la précaution, il nous faut vaincre,
Bouc émissaire , Posté
Quand on navigue à vue, quand on n'a pas de stratégie, un jour c'est blanc le lendemain c'est noir. Il faut trouver des boucs émissaires
Populisme , Posté
Ce n'est pais seulement du populisme, il s'agit de faire diversion pour oublier les insuffisances de sa politique. On en connaît qui voulait supprimer la covid en versant du javel sur sa ville. Attitude grotesque et ridicule.
Mayi, Posté
Pourquoi s excuser, car ce qu il a dit c est la vérité. Les non vaccinés nous emmerdent, j'irais même plus loin, nous cassent les couilles
Mimite, Posté
Ahah Monsieur à fait bien pire que ça depuis le début de son mandat... Il a fait bien pire depuis le début de cet histoire de Covid et zot la toujours été de bon relais de la communication gouvernemental et là pour une petite phrase comme ça... Tout un article que les bien rédigé en plus. À cause zot i rédige pas un article pour aller un peu à l'encontre de tout ce climat de peur ' À koz zot i rédige pas un article pour reprendre tout le narratif depuis le début... À savoir le premier mensonge au tout début de cette histoire. La jamais été une histoire pangolin... À koz zot i fait pas un article sur le gain de fonction de madame Batwoman dans son labo là bas (Bonjour Mimite, vous devriez nous lire plus souvent, vous constaterez que nous avons publié de nombreux articles sur les sujets que vous citez - Bonne journée à vous)
Léo, Posté
Comment osez vous Monsieur le " journaliste ". Vous faites la morale comme si vous détenez la solution.Je ne suis pas spécialement macroniste mais je suis d'accord avec lui sur ce sujet. La grande majorité des citoyens des Français, pour leur santé ou tout au moins pour ceux qu'ils aiment et fréquentent, ont répondu favorablement à la vaccination. Non pas pour MACRON, mais parce qu'il n'existe pas d'autres moyens de protection pour le moment.
Lina, Posté
Avec l affaire des sous marins australien et la perte d un contrat à plusieurs milliards...ils auraient pu aussi tenir ses propros aux américains ' C est président fort avec les faibles et faibles avec les forts...c est un président sans charisme et sans argument face à une epidemie qui lui échappe...
Leon, Posté
Un président doit unir le peuple autant qu il le peut et non mettre les uns en opposition avec les autres. Le futur président doit être le président de TOUS LES FRANÇAIS...voilà pourquoi je ne voterais pas pour vous.