Election :

Présidentielle : Cyrille Melchior apporte son soutien à Emmanuel Macron


Publié / Actualisé
Cyrille Melchior, président (LR) du conseil départemental, apporte son soutien à la candidature (encore non déclarée) d'Emmanuel Macron pour la prochaine présidentielle. Annoncé par nos confrères du Quotidien ce mardi 15 février 2022 ce soutien a ensuite été confirmé à Imaz Press le président du Département (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Cyrille Melchior, président (LR) du conseil départemental, apporte son soutien à la candidature (encore non déclarée) d'Emmanuel Macron pour la prochaine présidentielle. Annoncé par nos confrères du Quotidien ce mardi 15 février 2022 ce soutien a ensuite été confirmé à Imaz Press le président du Département (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

"J'ai fait le choix de soutenir le Président sortant" a déclaré  Cyrille Melchioir ce mardi après-midi  à l'issue de son entretien avec Sebasien Lecornu, ministre des Outre-mer. "Je suis Président du conseil départemental, je suis porteur de lourdes responsabilités. Le Président Macron m'a accompagné. Il faut avoir de la reconnaissance. Kan in moune i fé in nafèr pou ou i fo avoi la rekonésans" a commenté le président du Département.

Je n'ai pas a dénigrer Valérie Pécresse, je la respecte mais j'ai fait un choix, (le département) doit pouvoir compter sur un gouvernemnt qui comprend La Réunion" note l'élu départemental.

Regardez l'interview de Cyrille Melchior

C'est une petite surprise dans le monde politique local. Et pour cause, aux primaires de Les Républicains, le samedi 4 décembre 2021, Cyrille Melchior avait voté en faveur de Valérie Pécresse dans son duel face à Eric Ciotti le samedi 4 décembre 2021. "Il fallait s'assurer que ce soit elle et pas le maire de Nice qui remporte cette confrontation. Il était hors de question d'accepter que la parole des LR soit portée par Eric Ciotti" lâche un militant LR du nord de l'île.

Lire aussi : Valérie Pécresse remporte l'investiture Les Républicains

C'est désormais chose faite. La présidente de l'Île-de-France a remporté l'investiture avec 61% des voix et depuis elle fait partie de ces rares candidats déclarés qui ont déjà dépassé les 500 parrainages nécessaires à l'investiture pour la présidentielle.

"Dès lors toute nouvelle signature en sa faveur arrivera en surplus" estime le militant. "" (revenu de solidarité active - ndlr) ajoute-t-il.

"La rencentralisation du RSA a apporté une grande bouffée  d'oxygène au Département" a souligné Cyrille Melhior, interrogé mardi parès-midi par Imaz Press

Le 19 mars 2019, Annick Girardin alors ministre des Outre-mer, avait annoncé que le gouvernement avait donné son accord, pour la recentralisation du RSA "ce qui permettra au Département d'être pleinement armé pour gérer son action sociale", avait déclaré la ministre. A La Réunion où 42% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, 92 000 personnes sont allocataires du RSA. En 2018 le montant annuel de cette aide a été de 640 millions d'euros.

Le financement total de cette allocation relève de la compétence de l'Etat. "Mais depuis des années l'enveloppe allouée par l'Etat stagne à 450 millions d'euros" avait alors souligné Cyrille Melchior. Il avait aussi insisté sur le fait que la gestion de cette aide par sa collectivité impactait gravement son budget.

La demande de reprise par l'Etat de la gestion de cette allocation avait été formulée à plusieurs reprises par le Département. En vain. "Seul Emmanuel Macron y fait droit. A un moment il faut dépasser les clivages politiques et reconnaître le travail effectué pour le bien de La Réunion" une proche des LR dans l'est.

Lire aussi : Nous avons accepté de récupérer la gestion du RSA" déclare Annick Girardin 

A La Réunion, la Droite sociale de Nassimah Dindar, ou encore Serge Hoareau, maire de la Petite-Ile et président de l'association des maires, ont déjà décidé d'apporter leur soutien à Emmanuel Macron

www.ipreunion.com / [email protected]

 

   

14 Commentaire(s)

Babouk loswoir, Posté
Pourquoi, nous, La Réunion, Les Réunionnais, nos politiciens locaux, nos maires, nos parlementaires réunionnais, sommes-nous si faible, au sein de la République française 'Ça plus de 75 ans, 19 mars 1946, mars 1986 (1ère élection au suffrage universel à la région), que nous sommes loin de la situation qui existe en métropole (dans tous les domaines)'Nos jeunes n'ont pas vraiment d'avenir ici, sauf pistons, relations, parrainages, etc., nos retraités vivent dans le rudiment et parfois dans l'indécence, non digne d'un pays moderne qui s'appelle La France !Si notre État ne veut pas bien nous traiter et redresser un tel écart avec n'importe quel département de la métropole, qu'il nous donne notre liberté voire autonomie de gouvernance... On a des atouts!
Missouk, Posté
Au suivant... !!!!!!!!! Je range mes convictions à la cave, et je vais à la soupe,... comme les autres!
Malbaret , Posté
Inutilité, il n'a aucun poids poilu tique hormis Fontaine qui le met en place.
Attaquant FC Ti BAZARD, Posté
En politique melchior à le même poids que j'ai En tant qu'attanquant de Barcelone.
Jeanbon, Posté
Si les sondages donaient Mélanchon favori, il est évident que cet opportuniste aurait retourné sa veste !
Pierrot974, Posté
Quand un roi-mage apporte son soutien à un non-candidat, on touche le fond.
Pecresse chanceuse , Posté
Sur ce coup, Pecresse est chanceuse. Melchior n'a pas de poids ni le charisme. Valérie Pecresse s'en sort bien.
Pigeon voyageur , Posté
Est ce une surprise. Melchior n'a pas d'assise politique. Son.poste de président du département est un choix par défaut.
Et alors !!!!, Posté
Cela n'engage que lui. Je ne comprends pas qu'en 2022 les politiques continuent à croire que les électeurs font partie de leur bien qu'ils peuvent aisément monnayer. Cela reste valable pour toute échéance électorale. Il est bien vrai aussi que beaucoup d'électeurs suivent leur leader (comme si on peut les voir dans l'isoloir). En échange de certaines choses. C'est bien vénal je trouve.
Tube, Posté
@Hulk : en l'occurence la gamelle ce n'est pas celle de Melchior mais celle de tout ceux qui touchent le RSA / ou les aides du département. Quand on voit la campagne de plus en plus à droite de mme Pecresse, pas étonnant que la droite réunionnaise soutienne Macron
Patrick, depuis son mobile , Posté
Super Youpee. Mais combien de voix pèse Melchior ''' Pas grand sinon celles de son canton. L'ancien "emploi fictif" de la CIVIS pendant près 3 mandatures successives n'est qu'un homme de paille, sans aucun poids politique réel.Macron s'offre une "Danseuse" des Outre-mers qui était déjà en Soldes. Sacré Manu, well done !!!
Lina, Posté
SON SOUTIEN....pas le mien, ni de bien d'autres
Moi, depuis son mobile , Posté
Et oui beaucoup de politiciens locaux soutiennent Macron et son mepris pour le peuple..Quel honte ces gens la
HULK, Posté
Ah ces politiques, ils savent très bien où est la gamelle. Des convictions' Non,des intérêts.