Turbulences à la Pyramide inversée :

Région : l'intersyndicale dénonce "l'absence totale de dialogue social", la présidente répond


Publié / Actualisé
Turbulences à la Région Réunion. Dans un communiqué publié ce mardi 22 février 2022, l'intersyndicale des agents de la Région dénonce "l'absence totale de dialogue social au sein de la pyramide, ainsi qu'une profonde désorganisation des services, instaurant un climat délétère et malsain". Le "non renouvellement des contractuels de la collectivité devenu quasi systématique" est par ailleurs pointé du doigt. Des accusations auxquelles la Région répond, via communiqué de presse aussi, en fin de journée. La présidente de Région, Huguette Bello, souligne notamment que "dès les premiers jours, le constat de la situation a conduit à l'impérieuse nécessité de mener un travail de fond, tant au niveau des finances que des ressources humaines".
Turbulences à la Région Réunion. Dans un communiqué publié ce mardi 22 février 2022, l'intersyndicale des agents de la Région dénonce "l'absence totale de dialogue social au sein de la pyramide, ainsi qu'une profonde désorganisation des services, instaurant un climat délétère et malsain". Le "non renouvellement des contractuels de la collectivité devenu quasi systématique" est par ailleurs pointé du doigt. Des accusations auxquelles la Région répond, via communiqué de presse aussi, en fin de journée. La présidente de Région, Huguette Bello, souligne notamment que "dès les premiers jours, le constat de la situation a conduit à l'impérieuse nécessité de mener un travail de fond, tant au niveau des finances que des ressources humaines".

"Dès sa prise de fonctions la nouvelle mandature a été confrontée aux conséquences d’actes graves relevant du domaine juridictionnel ou judiciaire : le rapport de la Chambre Régionale des Comptes met en évidence un sureffectif dans un certain nombre de services, une opacité dans les procédures de recrutement et une dérive de la masse salariale qui a plus que doublé en dix ans. L’enquête judiciaire sur de nombreux emplois dont la réalité des missions interroge visiblement les magistrats" rétorque la Région.

"Pour les quelques agents repris à leurs postes, et approchant de l’ancienneté requise, la pratique consiste désormais à procéder à des ruptures de contrat sur un ou deux mois, pour ne pas avoir tout bonnement à les CDIser" accuse de son côté l’intersyndicale.

"La nouvelle mandature a trouvé une situation catastrophique dans le domaine des ressources humaines : situation de violences psychologiques anciennes qui se sont installées en l’absence totale de réactions, situation de conflits d’intérêts ignorés et non pris en compte, " non respect des règles de publicité des postes et de transparence des recrutements " (pour reprendre les termes de la CRC), titularisations en dépit d’avis défavorables de la hiérarchie, inadéquation patente entre les profils de poste et les compétences des agents retenus et globalement, constat de sureffectif" répond la Région.

Depuis, une "démarche rationnelle a été instaurée pour plus de rigueur et de transparence dans l’organisation et dans les procédures et au final, pour assainir les relations internes" ajoute-t-elle. Des procédures de publications de vacances d’emplois et d’entretiens pour les recrutements, une collaboration étroite avec le Centre de Gestion et le médecin du travail pour identifier et prendre en charge les situations de souffrance au travail, et le lancement d’un audit organisationnel ont été mis en place.

- Télétravail -

L’intersyndicale accuse par ailleurs Huguette Bello de "mise en danger de la vie d’autrui". "La mesure de télétravail sanitaire de 3 jours par semaine est possible pour plus de 400 agents de la Région. Alors que celle-ci a fait ses preuves l’an dernier sur plusieurs mois, elle n’a pas été reconduite malgré les recommandations nationales (…) Les cas Covid se sont multipliés à la Région, générant des contaminations en chaîne avec un impact sur nos vies, et la réalisation du service public" écrit-elle.

"La mobilisation récente de certains de nos collègues au Siège, alors que les conditions météorologiques étaient fortement tendues, est également devenue une source d’inquiétude " ajoute-t-elle.

La Région indique de son côté le "lancement d’une démarche d’accompagnement dans le domaine du télétravail". "C’est un sujet suffisamment sérieux pour le traiter en profondeur, dans l’intérêt aussi bien des agents que de la collectivité. C’est pourquoi la Région a sollicité l’accompagnement d’un organisme paritaire, l’ARACT, en vue d’instaurer de façon pérenne, élargie et cadrée cette forme de travail à distance" indique-t-elle. "Il est regrettable que les organisations se soient abstenues de participer à la réunion organisée le 17 Février dernier, qui précisément avait pour objet de les associer à la construction du nouveau dispositif" ajoute-t-elle.

"La non prise en compte à ce stade des revendications de l’Intersyndicale amènerait, sans nul doute, à passer un cap vers l’organisation d’actions plus musclées" assure finalement l’intersyndicale.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

Mots clés :

    11 Commentaire(s)

    Maria, Posté
    Comment un agent de la DL peut-il devenir de temps en temps chauffeur par intérim . Comment mme Bello déclare t-elle cet employé' Quel est l'intitulé de son poste ' Son poste est-il sorti su le site de la région pour postuler' STOP À LA FRAUDE ET AUX INJUSTICES
    KARMA, Posté
    Didier a embauché En masse pour sa réélection sauf que Dieu a voulu autrement - sa dégringolade et la honte avec ses nombreux procès! Just wait '.
    Revoir les codes , Posté
    Ce syndicat devrait revoir ses codes, aussi bien sur le fond que sur la.forme. mais c'est pas seulement une question de compétence.
    Rapport CRC , Posté
    Le rapport de la CRC concernant les 2 mandats précédents au.niveau du recrutement est édifiant. La nouvelle présidente met de l'ordre et gère. Il s'agit de nos IMPOTS.
    Sophie , Posté
    Quand on voit les dérives de robert on comprend que ces employés ne faisaient rien de leurs journées et aujourd'hui par ces syndicats souhaitent déstabiliser la nouvelle présidente. Vive bello
    Continuité territoriale , Posté
    La rubrique faits divers à donné quelques précisions en ce qui concerne la continuité territoriale.
    SOMANKE , Posté
    Votre vision hautaine et globalisée des agents de la Région ne vous donnera aucune autorité. Celle ci se mérite, elle ne se décrète et ne s'impose pas. L'enseignante que vous avez été devrait savoir que le respect ne s'obtient pas à la force du bâton mais bien par une posture adaptée à son rang.Aucun agent ne vous fera défaut si vous leur montrez par vos action, que vous faites gagner la Région. Je connais beaucoup d'agents de la Région, dévoués et donnant le meilleur d'eux même. Bien sûr et comme dans toutes micro sociétés il doit bien y avoir quelques " canards boiteux ", mais svp, n'en faites pas une généralité.En tous les cas, c'est la première fois (de mémoire) qu'une Intersyndicale se constitue à la Région pour dénoncer non pas leurs conditions de travail mais seulement le mépris dans lequel vous les tenez.Souriez, Mme la Présidente, la peur, la menace, la violence sous toutes ses formes, ne sont pas des outils pour une bonne gouvernance
    Leila , Posté
    Dison le vrai zot i renouvel pas contrat mais seulement les nouveaux élus i mer monde à la place, pas besoin zot critique l'ancien mandature si zot i fait pire. La zot i met dehors le sauvage et en plus i remet des incompétents à la place
    Cousin à 10 000 euros , Posté
    Des nouvelles du cousin à 10 000 euros '
    Missouk, Posté
    J'imagine qu'une grande partie de ces agents qui doivent leur poste à "la bonté du seigneur ROBERT" sont téléguidés par le sus-dit ''''''
    Bravo Mme Bello, Posté
    Bravo Mme BELLO. Il faut changer les mauvaises habitudes. Met à zot même.