Première conférence intercommunale du logement :

Casud : vigilance sur les conditions de vies en résidences


Publié / Actualisé
Ce jeudi 11 mars 2021, sous la présidence de M. André Thien Ah Koon, président de la CASUD (Communauté d'agglomération du Sud) et de M. Lucien Giudicelli, sous-préfet de Saint-Pierre, s'est tenue à la mairie annexe de Trois-Mares (Le Tampon) en présentiel et par visioconférence, la première conférence intercommunale du logement (CIL) de la CASUD. Nous publions ici le communiqué de la CASUD.
Ce jeudi 11 mars 2021, sous la présidence de M. André Thien Ah Koon, président de la CASUD (Communauté d'agglomération du Sud) et de M. Lucien Giudicelli, sous-préfet de Saint-Pierre, s'est tenue à la mairie annexe de Trois-Mares (Le Tampon) en présentiel et par visioconférence, la première conférence intercommunale du logement (CIL) de la CASUD. Nous publions ici le communiqué de la CASUD.

La CIL, instance co-présidée par le Président de la CASUD et le Préfet de la Réunion, est constituée de différents partenaires (État, collectivités territoriales, professionnels du logement social, représentants des usagers) a notamment pour mission de définir, d'une part, les objectifs en matière d’attributions des logements sociaux sur le territoire des 4 villes de la CASUD  (Entre-Deux, Le Tampon, Saint-Joseph et Saint-Philippe), et, d'autre part, les modalités d’accueil et d’information des demandeurs de logement social.

Au cours de cette première conférence, en présence des maires, représentants les 4 communes membres et des représentants des différents partenaires, le président de la CASUD a insisté sur la nécessité:

- de faire en sorte que les attributions des logements se fassent en priorité pour les populations des communes d'implantation des logements sociaux;
- pour les familles, d'accéder à terme à la propriété de leurs logements "pour ne pas rester locataires à vie";
- de faire disparaître l'habitat indigne en mettant fin aux pratiques des marchands de sommeil et en aidant les propriétaires n'ayant pas les moyens de procéder aux travaux nécessaires de remise en état;
- d'adapter l’équipement des logements en fonction de la composition des familles qui y vivent ( par d’exemple, de remplacer les baignoires par des douches dans les logements occupés par les personnes âgées) ;

- d'augmenter le nombre de logements destinés aux étudiants.

Cette 1ʳᵉ réunion a permis d'approuver à l'unanimité le règlement intérieur, le diagnostic et les orientations suivantes:


- Partager les critères de priorité et maintenir la mixité sociale en étant très vigilant sur les conditions de vies au sein des résidences;
- Améliorer les possibilités d’orientation des attributions sur le territoire;

- Améliorer l’accueil des demandeurs et la prise en compte de leurs besoins;

Ces orientations s'articuleront avec l’ensemble des autres dispositifs actuellement mis en œuvre sur le territoire des 4 communes membres: Programme Local de l’Habitat, Plan Intercommunal de Lutte contre l’Habitat Indigne (PILHI), Contrat de Ville.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !