Chambre de commerce et d'industrie de La Réunion :

La gestion des centres-villes en débat


Publié / Actualisé
La chambre de commerce et d'industrie de La Réunion (CCIR) et la commission commerce non alimentaire ont organisé ce lundi 23 septembre 2013 un colloque sur le thème : "faisons ensemble le pari de l'attractivité de nos centres-villes". À l'occasion, l'office régional de gestion des centres-villes (ORGCV) a été lancé.
La chambre de commerce et d'industrie de La Réunion (CCIR) et la commission commerce non alimentaire ont organisé ce lundi 23 septembre 2013 un colloque sur le thème : "faisons ensemble le pari de l'attractivité de nos centres-villes". À l'occasion, l'office régional de gestion des centres-villes (ORGCV) a été lancé.

Selon la CCIR, les enjeux de la redynamisation des centres-villes, identifiés au cours de ce premier colloque, destiné à devenir annuel, sont majeurs. "Ils impliquent l’habitat, la circulation, l’accessibilité, la sécurité, l’emploi, le vivre ensemble, le cadre de vie, le développement durable…  Mais toutes ces problématiques, elles-mêmes en pleine mutation, sont gérées par une diversité d’acteurs, publics et privés. Il s’agit donc d’arriver à une mise en cohérence de l’ensemble, grâce à un partenariat fort, pour aller vers de nouveaux centres urbains, dynamiques, animés et durables", a expliqué la chambre consulaire.

Dans ce cadre, elle a souligné que "l’ORGCV sera force de proposition et a d’ores et déjà programmé sept mesures". Parmi elles, le recrutement d’un chef de projet "stratégie de gestion de centre-ville", l’organisation d’un colloque annuel, l’élaboration d’une lettre d’information, la mise en place d’un site internet interactif ou l’élaboration et la diffusion d’un annuaire des associations de commerçants.

À noter qu’à l’issue de ce colloque, une convention a été signée entre la DEAL (direction de l’environnement, l’aménagement et du logement) et la CCIR. "Il s’agit d’un programme d’accompagnement 2013-2015 des entreprises du commerce de proximité dans le cadre de l’application de la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées", indique la chambre consulaire.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !