Chambre de commerce et d'industrie de La Réunion :

Apprendre les gestes de premiers secours


Publié / Actualisé
La chambre de commerce et d'industrie de La Réunion (CCIR) organise une matinée de sensibilisation sur les gestes de premiers secours ce jeudi 3 décembre 2015 de 8h30 à 12h00 au siège de la CCIR au 5 bis rue de Paris à Saint-Denis. Le service département d'incendie et de secours (SDIS) participera à l'animation de cette matinée.
La chambre de commerce et d'industrie de La Réunion (CCIR) organise une matinée de sensibilisation sur les gestes de premiers secours ce jeudi 3 décembre 2015 de 8h30 à 12h00 au siège de la CCIR au 5 bis rue de Paris à Saint-Denis. Le service département d'incendie et de secours (SDIS) participera à l'animation de cette matinée.

Quels sont les bons gestes à adopter en cas d’accident du travail? Quelles sont les obligations de l’employeur en matière de sécurisation des conditions de travail ? Ses responsabilités si un accident se produit? Se sont les grands thèmes qui seront abordés au cours de cette matinée de sensibilisation


"Au niveau national, les causes d’accidents du travail n’évoluent pas. Les manutentions manuelles sont responsables de 34,5% des accidents du travail. (20,7%). Ce sont les chutes de hauteur et les accidents de la route qui sont les principales causes d’accidents mortels. La branche du BTP est particulièrement accidentogène" indique la chambre consulaire en rappelant que depuis 2008, un décret ministériel oblige les entreprises à avoir du personnel formé au secourisme pour avoir les premiers réflexes et les bons gestes en cas d’urgence.
 

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

CAPSU, Posté
"Sensibiliser" est un mot à ne pas utiliser pour l'apprentissage du secourisme. Il faut FORMER la population aux gestes de survie ! Ce secourisme de masse n'est pas diffusé en France, à l'exception des initiatives de la Fédération de cardiologie : "1 vie = 3 gestes" face à l'urgence cardiaque et du CAPSU avec les "5 gestes qui sauvent" face à un accident de la route. Mais les propositions de loi déposées à l'Assemblée et au Sénat ont été repoussées par les pouvoirs publics car ils ne voulaient pas ajouter environ 25 euros au coût d'un permis de conduire et prétendaient que "certains" des "5 gestes" pouvaient être dangereux ! Quand on est encore à ce niveau là pour retarder la mise en place de cette formation pratique de masse (stage pratique de 4 heures pour valider tout permis de conduire - alors que d'autres pays l'ont mise en place depuis plusieurs d'années !), on peut légitimement se poser la question de la crédibilité du gouvernement actuel et de certains parlementaires des deux chambres dont l'ignorance dans ce domaine est affligeante !
Didier BURGGRAEVE, président du CAPSU.
Pour des précisions sur l'historique des "5 gestes qui sauvent", voir la page CAPSU sur le site secourisme.net