Tribune libre de Jean Hugues Ratenon :

Ministère des Outre-mer sous tutelle : "Un recul de 10 ans et un mauvais signal pour nos populations"


Publié / Actualisé
Jean-Hugues Ratenon, député, a écrit une lettre à Monsieur Jean-François Carenco, ministre délégué aux Outre-mer. Nous vous la diffusons.
Jean-Hugues Ratenon, député, a écrit une lettre à Monsieur Jean-François Carenco, ministre délégué aux Outre-mer. Nous vous la diffusons.

Permettez moi tout d’abord d’émettre un regret, celui que l’Outre-Mer soit placé sous tutelle alors que les défis dans les différents territoires ultramarins sont considérables. Un recul de 10 ans et c’est un très mauvais signal pour nos populations.

Même si vous n’avez jamais exercé à la Réunion, ni professionnel ni en tant que ministre, vous  devez connaitre la situation dans le département et dans l’ensemble de l’Outre-Mer compte tenu  de mes nombreuses prises de positions ainsi que celles de mes collègues,tant dans l’hémicycle de  l’Assemblée Nationale que dans les différentes commissions, puisque vous étiez déjà ministre sous  l’ancienne mandature. Cette situation est pire que celle des autres départements métropolitains.

Lors des dernières présidentielles, Mr MACRON a été largement battu en Outre-Mer. Ce qui  traduit un profond malaise. Ce vote doit être considéré comme un vote de défiance mais aussi un  appel de détresse que vous devez absolument entendre en tant que Ministre de l’Outre-Mer. On  ne demande pas la charité mais vous demande d’assumer responsabilités.

Que souhaitent les Réunionnais ? Le droit de vivre et de se loger dignement ; le droit au travail ; le  droit à la solidarité nationale pour les plus démunis ; un service public de qualité que ce soit dans  les domaines de la santé, de l’éducation nationale, ou encore de la sécurité.

J’ai eu un membre de votre cabinet au téléphone ces derniers jours qui m’a confirmé avoir bien  reçu mon courrier sur les problèmes de violences dans la commune de Saint-Benoit qui se trouve  dans ma circonscription. Si vous avez bien reçu ce courrier, je suis étonné que je n’aie reçu aucune  réponse de votre part !

Par ailleurs, puisque les Réunionnaises et les Réunionnais ont voté massivement contre  Emmanuel Macron à la présidentielle et contre tous vos candidats aux législatives, cela vous  oblige-t-il pas à écouter la majorité des députés Réunionnais: 7 élus sur 7 ?

Aujourd’hui avec le groupe NUPES qui compte 151 députés, nous ne sommes pas majoritaires et  nous ne pouvons, sans votre adhésion, appliquer notre programme détaillé lors de la campagne  électorale. J’espère donc très sincèrement que vous allez entendre la détresse, la souffrance de la  population. 
Ainsi sur le problème du pouvoir d’achat : la Région Réunion et le Département ont fait hier un  geste significatif pour les familles : une baisse de 30% sur le prix de la bouteille de gaz. Elle coutera désormais 15 euros au lieu de 21,88 euros. Vous conviendrez que cela ne relève pas de la  compétence de ces 2 collectivités. 

Ne pensez-vous pas Monsieur le Ministre que c’est de votre responsabilité et celle de votre gouvernement d’agir aussi pour une baisse conséquente des prix des hydrocarbures afin de  permettre aux Réunionnaises et aux Réunionnais de se déplacer facilement pour notamment se  rendre au travail ? Car aujourd’hui, nous savons tous qu’aller travailler fait perdre de l’argent car  les salaires,eux, n’augmentent pas.

J’ai demandé dans un courrier récemment au Préfet de la Réunion d’organiser une réunion extraordinaire pour aborder ces questions liées à l’inflation galopante. A ce jour, je n’ai reçu  aucune réponse. 

Comptez-vous appuyer ma demande auprès de votre représentant ? Une réunion nécessaire, si  nous voulons éviter des mouvements sociaux ici à la Réunion mais également dans l’ensemble de l’Outre Mer.

Sur la question des salaires : nous avons fait la proposition d’un smic à 1500 euros. 6 députés ont été élus sur cette base.  Quelle est votre réponse sur ce sujet précis ? Allez-vous tenir compte de cette majorité qui s’est  exprimée dans les urnes ? 

Dans le domaine de la sécurité : nous savons tous que cette question reste un sujet très sensible et  peut dégénérer à tout moment tant les tensions sont fortes. La braise couve sous les cendres.  Aussi que comptez-vous faire pour la loi LOPPSI 2 ? Allez-vous l’appliquer ici à la Réunion dans son  volet notamment d’une réorganisation de la police et de la gendarmerie avec la création de  nouvelles zones de police dans les villes de plus de 20 000 habitants ?
Sur l’emploi : les tensions montent tous les jours. Les Réunionnais sont de plus en plus formés et la  détresse s’aggrave chez les jeunes qui sont obligés d’aller travailler en métropole.  Aussi, ne pensez-vous pas nécessaire, logique, de donner la priorité aux Réunionnais (stopper la  préférence métropolitaine) d’occuper des postes dans la police, la gendarmerie, l’éducation  nationale mais aussi dans les différentes administrations publiques sur leur territoire d’origine?

Dans son discours de politique générale, la Première Ministre a souligné que les territoires  d’Outre-Mer sont aux postes avant-garde de la transition écologique. En effet, nos différents  territoires peuvent être des modèles pour l’ensemble des Français. Mais malheureusement cela  n’a pas été fait lors de la dernière mandature. Alors même que cette transition écologique  permettrait d’améliorer les conditions de vie ; de créer de l’emploi ; de protéger l’environnement ;  etc.. Quel est votre plan dans ce domaine pour la Réunion ? Comment comptez-vous abandonner  l’énergie fossile et augmenter l’énergie renouvelable et propre ? Quelle autosuffisance alimentaire, quelle place pour l’agriculture paysanne et bio pour la Réunion ? Etes-vous pour un  tram reliant l’Est et le Nord de la Réunion ?

Sur le service public de la santé : il faut absolument améliorer sa qualité. La Réunion a connu la  plus forte hausse de mortalité de toute la France par rapport à l’année dernière, 39%, sur la  période du 1er janvier au 23 mai 2022 selon l’Insee !! 

Ne pensez-vous pas que c’est la conséquence d’un système dégradé et de la responsabilité de l’Etat ? Allez-vous, par conséquent, comme l’a promis le gouvernement en 2021, augmenter le  coefficient géographique qui permettrait d’améliorer le financement de l’hôpital à la Réunion et  par la même offrir des soins de qualité aux malades ? 

Je peux comme cela évoquer plusieurs dizaines d’autres sujets et des propositions pour notre  territoire, mais si déjà vous répondez concrètement sur ces quelques dossiers, votre visite aura un sens positif.

Dans cette attente, je vous prie d’agréer Monsieur le Ministre l’expression de ma Haute considération. 

Jean-Hugues Ratenon

   

1 Commentaire(s)

HULK, Posté
RATENON a fait voter MACRON au 2 ème tour. Qu'il la ferme maintenant