Tribune libre de la mairie de Saint-Denis :

La sécurité des Dionysiennes et des Dionysiens, un enjeu prioritaire


Publié / Actualisé
La ville de Saint-Denis est pleinement engagée sur le sujet essentiel de la sécurité. C'est une garantie indispensable pour maintenir la tranquillité publique et promouvoir le vivre ensemble. Dès sa prise de fonction, la maire de la Ville a réuni un Conseil Local de Sécurité de Prévention de la Délinquance (CLSPD), instance clé pour conduire la politique locale de prévention de la délinquance. Fidèle à sa démarche de co construction, la mairie de Saint-Denis a joué un rôle fédérateur pour rassembler les acteurs et démultiplier les forces et l'efficacité de chacun. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
La ville de Saint-Denis est pleinement engagée sur le sujet essentiel de la sécurité. C'est une garantie indispensable pour maintenir la tranquillité publique et promouvoir le vivre ensemble. Dès sa prise de fonction, la maire de la Ville a réuni un Conseil Local de Sécurité de Prévention de la Délinquance (CLSPD), instance clé pour conduire la politique locale de prévention de la délinquance. Fidèle à sa démarche de co construction, la mairie de Saint-Denis a joué un rôle fédérateur pour rassembler les acteurs et démultiplier les forces et l'efficacité de chacun. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Jeudi 14 janvier, un commerçant et sa famille ont été victimes d’une agression dans  leur commerce, rue du Maréchal Leclerc, alors qu’ils tentaient d’empêcher des individus mal intentionnés de leur voler des  marchandises.

Pour Ericka Bareigts, Maire de Saint-Denis : " Je condamne fermement l’agression subie par ce couple de  commerçants et leur fils au cœur du centre-ville de Saint-Denis. Nous mettons tout en œuvre pour préserver la sécurité  de tous et le bien-vivre ensemble dans notre ville. Depuis le début de mon mandat, nous avons réuni par deux fois avec  le Préfet, l’ensemble des acteurs de la prévention et de la sécurité autour d’une stratégie commune qui sera présentée en  février lors du prochain Conseil Local de Sécurité de Prévention de la Délinquance (CLSPD). Cette stratégie s’inscrit  pleinement dans la lignée de la nouvelle stratégie territoriale 2020-2024 de prévention de la délinquance ".

Pour Gérard Françoise, Adjoint délégué aux Finances et à la Sécurité : " Ces violences sont inacceptables. Je me  suis rendu sur les lieux pour échanger avec le commerçant agressé et l’union des commerçants du centre-ville. Dès à  présent, nous avons décidé d’intensifier les patrouilles de la police municipale. Les images enregistrées par nos caméras  de surveillance sont à la disposition des enquêteurs pour que justice soit faite. Au-delà, nous renforçons la collaboration  entre la police nationale et la police municipale en menant des patrouilles régulières de contrôle conjointes ".

Pour Raihanah Valy, Conseillère municipale déléguée au Centre-Ville : " Ces actes d’agression sont le fait de certains  et demeurent isolés dans le centre-ville. Fort heureusement, nous n’avons rien eu à déplorer lors du surcroît de  fréquentation du centre-ville au moment des fêtes de fin d’année. Toutefois, ces agissements répréhensibles brisent le  travail que nous menons avec l’ensemble des commerçants de Saint-Denis pour proposer aux citoyens une offre de  commerces, de divertissements et de loisirs qui contribuent à faire de notre ville une commune dynamique et attractive ".

L’équipe municipale a fait de la sécurité un des axes essentiels du mandat et a mis en œuvre un ensemble  d’actions stratégiques pour lutter contre la délinquance : 

Agir de manière concertée.

Depuis le début de la mandature, la mairie de Saint-Denis, a organisé deux réunions avec l’ensemble des acteurs pour  créer des synergies, décupler les forces et l’efficacité de chacun tant dans les domaines de la prévention que de la  répression : le préfet, l’autorité judiciaire, les polices nationale et municipale, l’éducation nationale, les bailleurs, les  associations de médiation et les habitants eux-mêmes.

Renouveler la convention communale de coordination de la police municipale et de la police nationale. La Mairie et la Préfecture renforce leur partenariat, avec l’avis favorable de la Justice, pour optimiser le travail conjoint des  services dans le respect des champs de compétences de chaque partie et amplifier la coordination opérationnelle avec  une intensification des patrouilles mixtes et la transmission réciproque quotidienne en temps réel des informations et des  moyens mobilisables.

Créer des Groupes de Partenariat opérationnel (GPO) dans le cadre de la stratégie locale de prévention de la  délinquance.

Composés de la police municipale, de la police nationale, des bailleurs sociaux, des élus, de la CINOR des associations  de quartiers, de l’éducation nationale et de la Préfecture, ces GPO ont pour mission d’apporter une réponse sur-mesure  aux problématiques rencontrées sur les secteurs concernés avec un rapprochement du lien police-population et le  développement d’une police de proximité pour réduire le sentiment d’insécurité. Il y a actuellement 4 GPO sur le territoire  de la commune.

Mairie de Saint-Denis

   

11 Commentaire(s)

Clack Hanoo, Posté
Arrêtez de dérailler les gars, il s'agit de la Maire de Saint denis et de la sécurité. Pourquoi embrayer sur les régionales et rale D. Robert la dedans? La poursuite des échanges devrait impliquer, au moins, La Maire et ses administrés
7AC, Posté
Commencez par remettre les véhicules dans toutes les rues de St Denis, regardez comment la rue Marl Leclerc est devenue le lieu de convergence de tous les voyous, les honnêtes gens n'osent plus s'y rendre ! Les magasins et boutiques du centre ville se meurent, et avoir rasé tout un quartier "Pole Océan" pour en faire un champ en friches, quel intérêt ?Successions d'incapables aux manettes, voila le résultat.
MOET & chandon impérial, Posté
La meilleure c'est elle, la preuve tellement Â" globe trotter Â" la pèr à elle, i commence attaque à elle. Dis à lu pour nous c'est elle, pas do moun i fui procès ek tribunal. Le 9 avril Nou pointe en groupe tribunal judiciaire pour voir koi lu sa dire pou musées régionaux, Nou lé pressé woui Imazpress, vous serez la ossi hein , que le pestacle commence enfin
Jose, Posté
elle ment comme elle respire celle la. plus hypocrite tu meurs
Vincent 974, Posté
Imaginez que ces rixes, bagarres, casses, sont crées de toutes pièces juste pour faire le buzz. Pourquoi avoir si peur de la candidature de Madame La Maire de Saint Denis pour les régionales ? Why? Il faut l'éliminer avant n'est ce pas? Comme ce qui a été fait pour Bedier, Olivier Hoarau, BientÃ't Nassimah.... quand on veut seul le pouvoir et gagner sans forcer ( Même si la population vous déteste) , la stratégie est d'éliminer les candidats par des broutilles. On surveille faits et gestes 24h/24H et on n'hésitera pas à mettre des gilets jaunes dans le chemin , et votre sale stratégie fera plouf , plouf, plouf . À bon entendeur ................
KOMEN ILE, Posté
Un discours qui ne peut que plaire, comment ça se traduit sur le terrain toutes ce beau commentaire, ça se passe où, à la RUN, à Saint-Denis, en êtes vous parfaitement sÃ"re?, déguisez vous en citoyenne lambda et faites donc un tour dans les rues de votre centre ville Mme Bareigts, vous aurez alors à réviser votre discours qui à mon avis souffre d'angélisme, vous êtes TRES loin du compte, à des années lumière
Geenec, Posté
la sécurité des citoyens c'est l'affaire de l'état pas des communes imaginez une armée par commune il y a des missions régalienne que l'état ne peux déléguer
Promesse, Posté
Mme Bareigts, vous aviez promis de vous consacrer uniquement à Saint Denis si vous étiez élue et maintenant quelques mois après votre élection vous voulez vous présenter aux élections régionales ! Nous avons besoin de vous ! C'est vous notre maire, nous vous avons fait confiance, ne nous abandonnez pas !
Joey, Posté
Le bateau est trop grand pour vous. Vous avez du mal à le manoeuvrer. N'est pas president de region qui veut
Bien répondu, Posté
Mme la maire a très bien répondu. Apres augmenter l'effectif de la police nationale est de la compétence de l'État. Et quand l'autre spécialiste des communiqués qu'il commence par finir les projets de sa collectivites et gere correctement le budget critiqué par la CRC.
Hassan, Posté
Madame BAREIGTS reste la meilleure , n'est pas Ministre qui veut. N'a un avant faire des communiqués, viens assisté conseil municipal siouplait et finis TA demi route.