Les 4 et 5 juin à la Nordev :

Cinor : Maurice Gironcel, présent au congrès général de la CGTR


Publié / Actualisé
Le président de la Cinor Maurice Gironcel était invité à prendre la parole lors du 13ème congrès général de la CGTR. L'évènement se déroulait les 4 et 5 juin 2021 à la Nordev. Nous publions ci-dessous l'essentiel de ses prise de parole relayées par la Cinor. (Photo : Cinor)
Le président de la Cinor Maurice Gironcel était invité à prendre la parole lors du 13ème congrès général de la CGTR. L'évènement se déroulait les 4 et 5 juin 2021 à la Nordev. Nous publions ci-dessous l'essentiel de ses prise de parole relayées par la Cinor. (Photo : Cinor)

Maurice Gironcel, Président de la Cinor, a plaidé pour “une émancipation économique et sociale de notre île”, à ses yeux trop dépendante des importations.

“Le travail et l’harmonie seront toujours précaires dans notre pays, tant que nous ne produirons pas nous-mêmes l’essentiel de nos richesses. Notamment dans le secteur de l’Énergie”, exprime le Président de la Cinor.

L’Émancipation sera la marche vers un projet construit autour d’un impératif : l’autonomie énergétique et électrique, sur la base d’une énergie propre et renouvelable”, celui qui est adhérent sans discontinuité à la CGT puis à la CGTR depuis 53 ans.

“La Réunion regorge de potentiel : hydroélectricité, le vent, le soleil, la mer et peut-être demain le volcan, si la géothermie tient ses promesses.

Nous avons tout pour réussir le pari d’une transition énergétique et nous permettra de créer des emplois dans des secteurs où l’énergie est inépuisable”.

“L'actualité et l’avenir soulignent que de nombreux combats sont devant nous.
“Seule la force collective volcan social réunionnais” permettra selon lui  de faire avancer ce projet “d’une Réunion forte, qui rayonne et dotée de ses énergies propres au service de tous”.

Le Président de la Cinor a défendu l'idée d'une société de travail et d’harmonie.
Il a cité l'exemple de la Mairie de Sainte-Suzanne, du Sidelec et de la Cinor, où il mène une politique d’amélioration de traitement des agents avec un des meilleurs taux de titularisation de l’île.

“ Nous sommes allés encore plus loin à la Cinor où j’ai signé le mois dernier l’agenda social avec les organisations syndicales.

L’objectif est de définir ensemble et de planifier les sujets de travail en commun ainsi que les grands chantiers à ouvrir durant l’année, dans l’esprit d’une vision partagée des avancées en matière sociale pour le personnel de la Cinor.

Nous devons ensemble remettre au cœur de la politique sociale l’humain, en valorisant la place de l’agent et en redonnant tout son sens au travail réalisé par chacun au service du territoire et des citoyens”.

Au cours de ces derniers mois, la CGTR a été durement éprouvée depuis son dernier Congrès. Plusieurs militants, dont deux anciens secrétaires généraux du syndicat, Bruny Payet et Ivan Hoareau ainsi que Max Banon, ancien dirigeant de la CGTR-Sud, sont partis rejoindre les cieux. Maurice Gironcel n'a pas manqué d'avoir une pensée pour eux.

 

[CONGRES GENERAL DE LA CGTR-2] Le Président de la Cinor a défendu l'idée d'une société de travail et d’harmonie. Il a...

Publiée par La Cinor sur Vendredi 4 juin 2021
   

1 Commentaire(s)

Mékoué, Posté
Ligne de conduite de la CGT de toujours depuis au moins Seguy (dignité par le travail; partage équitable des richesses produites; protection de l'outil de travail -mai 68 contre les casseurs; respect de l'individu; solidarité sociale...); tout faire pour conserver ces principes de bases,;tout faire pour que les égoïsmes ne prennent le pas sur la solidarité, bien chancelante et de plus en plus, via emprisonnement technologique; tout faire pour transmettre au moins ce que nous avons reçu, au prix bien souvent de sacrifice ultime des aïeux - les solidarités dont nous jouissons actuellement, ont été arrachées...Ce discours empreint d'espoir, d'espérance même entendu, très bien. Maintenant face aux sérieuses incertitudes qu'inspirent la vaccination SANS GARANTIE et quasi imposée, malgré le solennel appel à la prudence du Professeur Montagnier prix Nobel de médecine, comme de bien d'autre d'ailleurs, allez-vous regarder et laisser vacciner les élèves pour la rentrée scolaire de Septembre, malgré que vous avez connaissance de ce fort risque d'effet secondaire, comme c'est hélas déjà constaté en maintes occasions ' Jouer à la roulette Russe avec nos Gamins, ne peut pas être toléré.Interrogation adressée à l'ensemble de la classe politique, des dirigeants administratifs et syndicaux '