Circulation douce :

Saint-Denis : deux formules de location pour se déplacer à vélo


Publié / Actualisé
Ericka Bareigts, maire de Saint-Denis ainsi que Jean-Pierre Marchau, élu de la Cinor, ont présenté ce vendredi 19 novembre 2021 en présence de la Sodiparc la mise en place de deux formules de location de vélo à assistance électrique. Le premier service consiste en une location de quelques heures, avec le projet privé Vélocéan et ses quatre stations au Jardin d'État, à l'angle des rues de Paris et Pasteur, sur le Barachois et place Paul Vergès. Les vélos seront en libre-service dès ce samedi 20 novembre et pourront être utilisé via l'application mobile de l'entreprise. La deuxième proposition consiste quant à elle en un service de location longue durée crée par la Sodiparc en partenariat avec la Cinor et la ville de Saint-Denis. La maire de la ville s'est saisie de l'événement pour rappeler la politique de la ville en termes de mobilité douce : travaux menés pour l'aménagement des pistes cyclables, coloration en jaune pour leur sécurisation, mise en place des zones limitées à 30 km/h. (Photos rb/www.ipreunion.com)
Ericka Bareigts, maire de Saint-Denis ainsi que Jean-Pierre Marchau, élu de la Cinor, ont présenté ce vendredi 19 novembre 2021 en présence de la Sodiparc la mise en place de deux formules de location de vélo à assistance électrique. Le premier service consiste en une location de quelques heures, avec le projet privé Vélocéan et ses quatre stations au Jardin d'État, à l'angle des rues de Paris et Pasteur, sur le Barachois et place Paul Vergès. Les vélos seront en libre-service dès ce samedi 20 novembre et pourront être utilisé via l'application mobile de l'entreprise. La deuxième proposition consiste quant à elle en un service de location longue durée crée par la Sodiparc en partenariat avec la Cinor et la ville de Saint-Denis. La maire de la ville s'est saisie de l'événement pour rappeler la politique de la ville en termes de mobilité douce : travaux menés pour l'aménagement des pistes cyclables, coloration en jaune pour leur sécurisation, mise en place des zones limitées à 30 km/h. (Photos rb/www.ipreunion.com)

Le principe fonctionne sur le modèle du Vélib parisien. Lionnel Baillard, chef de projet de Vélocéan, présentait ce vendredi 19 novembre, l'inauguration d'un service de location de vélo à assistance électrice, mis à la disposition des dionysiens. "Pour les faire fonctionner, il suffit de télécharger l'application Vélocéan et de choisir sa formule. L'utilisateur n'a alors plus qu'à déverrouiller son vélo en scannant un QR code et peut le déposer dans l'une des quatre stations après sa course" explique-t-il, "au Jardin de l'État, sur le Barachois, à l'angle des rues de Pasteur et Paris et sur la place Paul Vergès".

Des vélos "Péi" reconnaissables à leur peinture aux couleurs du drapeau réunionnais et adaptés aux spécificités de la commune : " Ces vélos sont conçu pour des courts trajets en ville mais sont aussi dotés d'une assistance électrique qui se déclenche automatiquement et de 7 vitesses pour affronter les reliefs de l'île. Ils disposent aussi de protections contre la corrosion liée au climat" précise Lionnel Baillard.

Ce service est né en réponse à un appel à projet lancé par la ville de Saint-Denis en 2020. Avec plus de 80.000 véhicules qui traversent le chef-lieu chaque jour, et près de 80% d'entre eux qui ne se déplacent qu'au sein de la commune, la circulation douce est en effet un défi de taille pour les politiques locales. Trois grands axes sont privilégiés pour créer une alternative au "tout voiture", la limitation de la vitesse maximale, la mise en exploitation du projet de téléphérique ou encore le développement du plan vélo.  

Ericka Bareigts, maire de Saint-Denis, s'est à ce titre exprimé quant aux travaux menés en marge de cette mise à disposition de vélos électriques : " on a travaillé sur les pistes cyclable, avec 35 kilomètres sur la commune actuellement, sur la coloration des marquages au sol pour sécuriser les pistes ainsi que sur les zones de limitation à 30 km/h pour le confort des cyclistes".

L'évènement de ce vendredi marquait également le lancement d'une deuxième formule de location de vélo électriques. Crée par la Sodiparc en partenariat avec la Cinor et la ville de Saint-Denis, cette proposition vise à réduire l'omniprésence des véhicules motorisés au profit d'une location de vélo longue durée, "de quelques jours à quelques mois". Pour Gérard Françoise, président directeur général de la Sodiparc, il était important de s'attacher à rendre cette alternative au "loto" attractive : " le tarif pour ce type de location est de 30 euros par mois, soit un euro par jour. Ils peuvent-être loués directement au sein de l'agence de Sodiparc" déclare-t-il.

Jean-Pierre Marchau, vice-président de la Cinor, a quant à lui ajouté le plein essor que pourraient bientôt connaitre ces formules de mobilité douce : " c'est un mode de location qui est appelé à se développer selon les résultats que nous aurons dans les semaines à venir" indique-t-il.

C'est en vélo que les élus et membres de la conférence ont quitté le site du Jardin d'État pour un premier essaie "tout à l'électrique," sur une boucle de près de 2 kilomètres.

mt/www.ipreunion.com / [email protected]

   

2 Commentaire(s)

Tempête , Posté
Pour circuler la nuit, ou le jour lorsque la visibilité est insuffisante, tout conducteur et passager d'un vélo doit porter, hors agglomération, un gilet de haute visibilité.Le gilet doit être homologué (marquage "CE").Ne pas respecter cette obligation est puni par une amende pouvant aller jusqu'à 150 '. En général, il s'agit d'une amende forfaitaire de 35 '.Tout vélo doit être équipé des éclairages et signalisations suivants :Un ou plusieurs catadioptres: Système réfléchissant la lumière et servant à signaler le vélo aux autres usagers de la route arrière (et la remorque, si nécessaire)Catadioptres orange visibles de côtéCatadioptre blanc visible de l'avantCatadioptres de couleur orangée sur les pédalesLa nuit, ou le jour lorsque la visibilité est insuffisante, tout vélo doit être équipé des 2 feux suivants (ainsi que la remorque, si nécessaire) :Feu de position émettant vers l'avant une lumière jaune ou blanche non éblouissanteFeu de position arrière qui doit être nettement visible de l'arrière lorsque le vélo est utilisé.Ne pas respecter ces obligations est puni par une amende pouvant aller jusqu'à 38 '.
Lili, Posté
Enfin ! Comment fait-on pour adhérer au programme de location longue durée ''