Cinor :

Téléphérique : grandeur nature pour les "voltigeurs"


Publié / Actualisé
Tous les "voltigeurs" de La Réunion sont à la tâche cette semaine sur le site de Papang, le téléphérique urbain qui va relier le Chaudron à Boirs de Nèfles (Saint-Denis). Encadrés par des formateurs spécialement venus des Alpes, les services de sécurité et de secours réunionnais s'initient aux interventions au milieu spécifique du câble. Il s'agit de la dernière étape avant l'inauguration et la mise en service du téléphérique qui aura lieu le jeudi 23 décembre 2021
Tous les "voltigeurs" de La Réunion sont à la tâche cette semaine sur le site de Papang, le téléphérique urbain qui va relier le Chaudron à Boirs de Nèfles (Saint-Denis). Encadrés par des formateurs spécialement venus des Alpes, les services de sécurité et de secours réunionnais s'initient aux interventions au milieu spécifique du câble. Il s'agit de la dernière étape avant l'inauguration et la mise en service du téléphérique qui aura lieu le jeudi 23 décembre 2021

Tous les "voltigeurs" de La Réunion sont à la tâche cette semaine sur le site de Papang, le téléphérique urbain qui va relier le Chaudron à Boirs de Nèfles (Saint-Denis). Encadrés par des formateurs spécialement venus des Alpes, les services de sécurité et de secours réunionnais s’initient aux interventions au milieu spécifique du câble.

"Quiconque lève les yeux ne peut rater la présence des équipes du Sdis (Service Départemental d’Incendie et de Secours) dont le Grimp (Groupe de reconnaissance et d’intervention en en milieu périlleux), du PGHM (Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne) et du Raid (Recherche, Assistance, Intervention, Dissuasion) sur les pylônes et le câble" commente la Cinor dans un communiqué .

Encadrés par des formateurs spécialement venus des Alpes,

"Habitués aux interventions en hauteur et cordistes émérites", les services de sécurité et de secours réunionnais doivent "toutefois se familiariser avec le câble, progresser sur toute sa longueur de façon à atteindre une cabine immobilisée sur son trajet. Il leur faut également s’approprier les gestes d’intervention dans la cabine" commente la Cinor.

Cette semaine et demie d’exercices s’achèvera ce jeudi 16 décembre par un exercice grandeur nature "qui sera sans nul doute fort spectaculaire" termine l'intercommunalité. 

www.ipreunion.com : [email protected]



 

   

5 Commentaire(s)

Aunathy, Posté
Ces téléphériques dénaturent notre belle. J,espère que ce sera enlève. Les jeunes quartier du chaudron sont en difficultés, il faut leur faire de la place.
Question , Posté
Est ce que les sérvices d'urgence peuvent s'entraîner sur la demi route NRL. Non. Un demi entraînement alors.
Momo, Posté
C vraiment du n'importe koi ce téléphérique entre chaudron et bois de nèfles prochaine élections faut la virer bareigts c de l'argent foutu en l'air pourquoi pas avoir fait chaudron en passant par la ville jusqu'à la montagne
C carré c doux , Posté
Bravo pour le téléphérique. Vraiment beau.
Julien , Posté
Franchement, y a pas les compétences en formation corde sur l'île ' Pour une collectivité, moyen.