[EN DIRECT - PHOTOS/VIDEO] Cinor :

Téléphérique à Saint-Denis : le Papang déploie ses ailes


Publié / Actualisé
Après plus de trois ans de travaux et quelques mois de retard, le téléphérique "Papang" a pris son envol ce mardi 15 mars 2022. Inauguré à 13h30 depuis la station Bois de Nèfles, il est accessible au public dès 17 heures. Le téléphérique effectuera la rotation entre Bois de Nèfles et le Chaudron, en passant par le Moufia. Cinq stations au total seront desservies. Il s'agit du premier téléphérique construit sur un territoire ultra-marin. Coût total des opérations : 50 millions d'euros (Photo rb/www.ipreunion.com)
Après plus de trois ans de travaux et quelques mois de retard, le téléphérique "Papang" a pris son envol ce mardi 15 mars 2022. Inauguré à 13h30 depuis la station Bois de Nèfles, il est accessible au public dès 17 heures. Le téléphérique effectuera la rotation entre Bois de Nèfles et le Chaudron, en passant par le Moufia. Cinq stations au total seront desservies. Il s'agit du premier téléphérique construit sur un territoire ultra-marin. Coût total des opérations : 50 millions d'euros (Photo rb/www.ipreunion.com)

• Notre journaliste est sur place, regardez :

  • IPR

    "Ce trajet est sécurisé, il a un fort dispositif de sécurité" assure Maurice Gironcel

    Des caméras de surveillance, ainsi que les équipes de sécurité du réseau Citalis, s'assureront de la sécurité des passagers

  • IPR

    Le Papang a pris son envol

    Le trajet va durer 14 minutes, notre journaliste est à bord d'une des 46 navettes présentes.

  • IPR

    "C'est toujours un soulagement quand une nouvelle offre de mobilité ouvre sur notre île" déclaré Patrice Boulevart de la Région Réunion

    La Présidente Huguette Bello, actuellement à Paris, n'a pas pu être présente sur place ce mardi

  • IPR

    "Enfin, nous y sommes, prêts à embarquer" s'est réjoui le préfet Jacques Billant

  • IPR

    "Il s'agit du premier téléphérique urbain, non pas de La Réunion, ou de la France, mais de l'Europe" énonce Christian Bouvier, vice-président du conseil de surveillance de POMA

  • IPR

    "Je salue la mobilisation et l'efficacité de toutes les personnes qui ont contribuées à la construction de ce projet" déclare le président de la Cinor, Maurice Gironcel

    Le groupement Filao lui a par ailleurs remis un trophée

  • IPR

    Mickael Nacivet détaille le financement du projet

    "On a bénéficié sur les 54 millions reçus d'une aide de l'Europe, mais faire et réaliser ce projet est une initiative réunionnaise" assure le chef de projet, regardez :

  • IPR

    C'est l'heure des discours

    La maire de Saint-Denis, Ericka Bareigts, inaugure le Papang. "C'est avec une immense que nous vous accueillons ici pour célébrer un moment de l'histoire" annonce-t-elle. Regardez :

    "Nous serons très stricts et implacables sur la sécurité de Papang" assure la maire dionysienne.

  • IPR

    Citalis = Papang

    Le ticket pour emprunter le téléphérique est le même que ceux pour emprunter les bus Citalis.

    Le Cital'pass est lui aussi accepté.

    Les cabines permettent l'accès aux personnes à mobilité réduite. Il est possible de venir avec un vélo ou une poussette

     

  • IPR

    Quel est le trajet du Papang ?

    Le téléphérique effectue des rotations entre le Chaudron, le Campus de Crous, le Moufia, Bancoul, le Bois-de-Nèfles et retour.

    Cela représente 2,7 km de trajet effectué en 14 minutes (contre 25 et 40 minutes en voiture en fonction de la circulation)

     

  • IPR

    Quand allez-vous voler et comment

    Le téléphérique sera mis en service pour le public dès 17h ce mardi.

    46 cabines seront mises à la dispostion du public.

    Elles pourront transporter chacune 10 personnes à la fois. Il ne devrait pas avoir de longs files d'attentes, les cabines passeront toutes les 34 secondes.

    Les rotations sont effectuées de 6 heures à 20 heures.

     

  • IPR

    Opé La Rényon ! Koman i lé gran matin la ?

    Zordi Papang i sa volé oté !

    Rest ek nou, zot va gagne suiv lo zafèr en direk

     

     

A propos

Initialement prévu pour le 20 décembre 2021, ce n’est finalement que ce mardi que le Papang va officiellement prendre son envol. C’est dès 2015 que le CINOR met le projet sur la table, suite à une idée qui a germé lors d'un déplacement de Gérald Maillot, ancien président de la Cinor, en Colombie.

En 2017, après une concertation de 3 mois, un tracé a été retenu pour ce qui sera le téléphérique de Saint-Denis. L’idée de départ était de créer un transport par câble composés de 7 stations pour un coût d’environ 7 millions d’euros chacune. Le projet final en a retenu 5 : le Chaudron, le Campus de Crous, le Moufia, Bancoul et Bois-de-Nèfles. Le projet devient concret en 2019 avec le lancement des travaux. Ils resteront cependant à l'arrêt pendant deux mois en raison de la crise sanitaire.

Pour mettre sur pied ce projet, la Cinor a obtenu le concours de plusieurs financeurs dont l'AFD et la Caisse des dépôts. C'est au total 43 millions d'euros qui ont été investis dans l'étude de faisabilité et la conception du projet, mais pour Gérald Maillot, c'est l'exploitation et la maintenance du téléphérique qui coûtera le plus cher. "L'exploitation et la maintenance coûte 2,4 millions d'euros sur 5 ans. Et ce, pour tout le temps" déclarait en 2018 l’ancien président de la Cinor.

C'est le groupement dit Filao qui a été en charge de la constructtion. Constitué des entreprises POMA, Egis, L'atelier architectes, L'atelier ingénieurs, Richez et Associés, Sogéa, ISR et Sodiparc, il a gagné le concours pour la conception, la construction et l'exploitation du téléphérique pendant 5 ans.

- Plus de deux ans de travaux et de tests -

Il aura fallu près de deux ans et demie de travaux pour venir à bout du chantier. Les 26 pylônes ont été errigés en août 2020, mais il faudra attendre juillet 2021 pour permettre à l'opération de déroulage des câbles de se dérouler.  Ces opérations ont du répondre à une multitude de critères et de contraintes techniques et de sécurité, et ont été opérées par drone. Aucune présence physique n’était envisageable sur une bande d’une largeur de 100 à 150 mètres, et il a également été demandé un confinement des bâtiments situés dans l'environnement des vols.

Les cabines ont pu être posées sur le câble principal pour être testées et déroulées en octobre dernier. Ont ensuite débuté les tests de sécurité et de tension des câbles. Des visite de sécurité ont été effectuée par le Service de Voie Publique de la DDSP 974 et les différents partenaires du projet. L'exercice effectué avait pour objectif "de tester la compétence des différents services de secours pour une évacuation verticale du téléphérique, le premier urbain de France" expliquait le capitaine Olivier Fontaine, du groupement opération du Sdis.

Une opération de sécurité a aussi été réalisés par les secours et les forces de l'ordre : en tout, une quarantaine de personnels ont été mobilisés :  7 personnes du GIGN et du PGHM, 4 à 5 personnes de l'antenne RAID, 8 personnes des équipes du Grimp du Sdis, et 20 personnes au sol pour la coordination. C'est lors de cette opération que la décision de repousser l''inauguration a été prise, le temps d'effectuer une dernière série de tests de sécurité. Repoussée une première fois à la mi-janvier, elle l'a été une nouvelle fois en raison des fortes pluies qui ont touchées l'île. Ce 15 mars est désormais la bonne.

A noter qu'en octobre dernier, la ville de Saint-Denis et la Cinor avaient proposé à la population de voter pour leur nom préféré, et même de soumettre leurs propositions en jouant sur le formulaire mis à disposition par l'interco du Nord. La collectivité a reçu 80 propositions pour arriver à une pré-sélection de 10 noms qu'il a fallu départager. 3.000 personnes ont voté. C'est le nom Papang qui a été retenu.

- 6.000 personnes attendues chaque jours -

Au-delà de l'usage quotidien - 6.000 passagers sont attendus chaque jour -  les curieux devraient être nombreux. Pour cause : le point de vue à Bois-de-Nèfles, qui permet d'avoir toute l'agglomération dionysienne sous les yeux, avec la mer au loin.

Au total, ce sont 2,7 kilomètres de voie qui ont été construites. 46 cabines de 10 places avec accès personnes à mobilité réduite et possibilité de venir avec un vélo ou une poussette.  Le parcours total prendra 14 minutes, avec un passage de cabine toutes les 34 secondes.
 Le ticket pour emprunter le téléphérique est le même que ceux pour emprunter les bus Citalis. Le Cital'pass est lui aussi accepté.

Les cinq quartiers ont été réaménagés, végétalisés et rendus plus animés, des parkings sont mis à disposition pour ceux se rendant au téléphérique en voiture.  Au total, 50 millions d’euros ont été nécessaires pour réaliser ce projet.

Un deuxième projet de téléphérique devrait désormais voir le jour en 2023, sur la ligne Bellepierre/La Montagne. Un autre projet à Cilaos est aussi en discussion.

Nous sommes en direct, suivez nous
 

   

7 Commentaire(s)

Jean-Claude GENEST (pas de pseudo, on n'a rien à cacher en démocratie)., Posté
Prochaine étape : Un vrai abribus à la station Félix Guyon pour les clients CITALIS qui veulent monter à La Montagne et qui n'ont à leur disposition pour attendre 20 minutes le bus qu'un vieux banc souvent mouillé en cette saison.
Anne, Posté
mettre des transports en commun jusqu a 20h c est insuffisant on fait comment pour bosser et se deplacer sans permis pfff c est incroyable partout dans le monde les transports en commun vont de 5h00 a 2.00h sauf a la réunion trop de travail trop chaud'
Comment ou râle sa ou , Posté
Quand.un.projet se termine ça fait mal a certain semble t il.. un peu de vaseline ça passera mieux. Longue vie à Papang.
@bravosindeni, Posté
ou compare un projet qui nesert a Rien de 50M'ek un 4 voie sur la Mer!un projet PAPANG CInor dont le président ancien i construit sans permis la BretagnePapang pou qui au fait' cagnard sin denis'
Bravo Saint Denis , Posté
Bravo la Cinor. Le travail n'a pas été fait à moitié comme la demi route NRL. Ça cause moins mais ça travaille. Bravo.
@ste Suzanne , Posté
Ne confondez pas avec l'ancien bien gras et voyageur. Quand à vous continuez à lachez votre venin pauvre type. Ou fé pitié.
Ste suzanne, Posté
Inauguré à 13 h le public à 17h Bien sûr il faut bien prendre le temps se remplir la pense tous ses corrompues de la société pour certain et certaine se sera la première et la dernière fois qu ils vont y monté et après ils résont les premiers à nous de leçons de moral concernant notre déplacement