Compagnie aérienne :

Air Austral : fin de vol confirmée pour Marie Joseph Malé


Publié / Actualisé
C'est fait, Marie-Joseph Malé n'est plus le Président directeur général d'Air Austral. Son départ a été voté par le conseil administration de la compagnie aérienne ce mardi soir 14 juin 2022. Joseph Bréma, actuel directeur général aux affaires économiques et financières de la compagnie, assurera l'intérim jusqu'à la nomination d'un nouveau PDG. "C'est une fierté et un immense honneur de succéder à Marie-Joseph Malé avec qui j'ai pris plaisir à travailler" a commenté Joseph Bréma (Photo rb/www.ipreunion.com)
C'est fait, Marie-Joseph Malé n'est plus le Président directeur général d'Air Austral. Son départ a été voté par le conseil administration de la compagnie aérienne ce mardi soir 14 juin 2022. Joseph Bréma, actuel directeur général aux affaires économiques et financières de la compagnie, assurera l'intérim jusqu'à la nomination d'un nouveau PDG. "C'est une fierté et un immense honneur de succéder à Marie-Joseph Malé avec qui j'ai pris plaisir à travailler" a commenté Joseph Bréma (Photo rb/www.ipreunion.com)

L'information avait fuité dès ce mardi matin. Elle a donc été confirmée en fin de journée lors de la réunion du conseil d'administration de la compagnie aérienne. Ce changement de gouvernance n'est pas vraiment une surprise. Elle paraissait en effet inévitable dans le cadre de la restructuration de l'entreprise.

Si le départ de Marie-Joseph Malé a été confirmé, le potentiel rachat de la compagnie par un consortium local est toujours en couros d'instruction. L'opération paraît en bonne voie de concrétisation. "Il était  important pour moi de (d')accompagner (Air Austral) cette dernière année jusqu’à ce que je sois convaincu qu’une solution pérenne soit trouvée. Elle l’est aujourd’hui avec un groupement d’investisseurs réunionnais" indique en effet Marie Joseph Malé dans le communiqué diffusé par la compagnie mardi soir.

Ce projet de rachat par des investisseurs locaux est soutenu par la Région, actionnaire principal, via la Sematra (Société anonyme d'économie mixte à conseil d'administration). La collectivité régionale était opposée à un mariage forcé avec Corsair comme le voulait l'Etat. Ce projet n'est plus d'actualité. La seule proposition ferme de rachat est désormais celle faite par le consortium local composé d'une dizaine d'entrepreneurs de La Réunion, dont le groupe Clinifutur de Michel Deleflie.

Lire aussi - Huguette Bello demande à l'Etat de ne pas "contraindre" Air Austral à fusionner avec Corsair

Le PDG sortant était à la tête d'Air Austral depuis le 20 avril 2012. "Le Business Plan établi et mis en œuvre à son arrivée aura permis à Air Austral de retrouver l’équilibre en seulement une année et d’amorcer par la suite une nécessaire transformation dans l’objectif d’assurer sa pérennité" écrit la compagnie aérienne dans un communiqué publié mardi soir. "En 2017, pour faire à l’arrivée d’un Low Cost, il a déployé une stratégie de différenciation rentable afin de retrouver l’équilibre en 2019" dit encore le communiqué.

Comme pour l'ensemble des compagnies aériennes du monde, cette bonne santé a ensuite été mise à mal par la pandémie.

Lire aussi - Air Austral : les salariés et des élus se mobilisent pour sauver la compagnie

www.ipreunion.com / [email protected]

   

4 Commentaire(s)

Complot, Posté
Momo, vous oubliez les salaires des autres directeurs et celui de M. BREMA n'est pas mal aussi.Il faut tous les dégager!!
Encore li , Posté
Levalois perret à Balkany. Et la Reunion à......
Tim, Posté
Les amis et embauches de robert '.. ont une fin '. Sans précédent'.. robert a fini la reunion avec ses copinages et mauvais choix! Nous réunionnais retenons à jamais qu'il a ruiné notre île. Vive madame Bello
Momo, Posté
Il était temps qu'on comprennent que le salaire de ce monsieur était exorbitant, il ne pourra plus aller à chennaie tôt frais payé 110000 euros se salaire par mois vous vous rendez compte qu'elle honte pour ce qu'il fait