Démarche de co-construction :

Cinor : syndicats et direction signent leur agenda social


Publié / Actualisé
"Dans le droit fil de son nouveau projet politique et du débat des orientations budgétaires, la Cinor a dévoilé son agenda social. Ce document, fixant les thèmes prioritaires aptes à faire avancer les grands chantiers de progrès social impliquant les agents, a été signée ce vendredi 16 avril 2021 par les représentations syndicales" indique l'intercommunalité. "Co-construite avec les agents et les partenaires sociaux, cette démarche s'opère en lien avec la volonté affichée de modernisation du service public. Une première à la Réunion" ajoute la cinor dont nous publions le communiqué ci-dessous (Photo Cinor)
"Dans le droit fil de son nouveau projet politique et du débat des orientations budgétaires, la Cinor a dévoilé son agenda social. Ce document, fixant les thèmes prioritaires aptes à faire avancer les grands chantiers de progrès social impliquant les agents, a été signée ce vendredi 16 avril 2021 par les représentations syndicales" indique l'intercommunalité. "Co-construite avec les agents et les partenaires sociaux, cette démarche s'opère en lien avec la volonté affichée de modernisation du service public. Une première à la Réunion" ajoute la cinor dont nous publions le communiqué ci-dessous (Photo Cinor)

.La signature de cet agenda social répond aux axes du projet politique et de la finalisation de la nouvelle organisation administrative de la Cinor. Un des axes de "Terre d’avenir 2030" est basé sur l’innovation et la transparence du service public.

À ce titre, la Cinor entamera dès cette anné un plan d’actions de modernisation du service public : la e-administration avec le lancement, déjà opérationnel, d'une partie des démarches en ligne sur l’environnement; le télétravail qui constitue un chantier en cours et en bonne voie; et la dématérialisation interne et externe programmée fin juin-début juillet.

Cet agenda social, signé par les représentations syndicales représentatives (UNSA, FSU, CFTC, CGTR et FO) et la nouvelle gouvernance constitue à cet effet le nouvel outil de référence entre la direction de la Cinor et les représentants du personnel pour définir et planifier en commun les thèmes de travail ainsi que les grands chantiers à ouvrir durant l’année, dans l’esprit d’une vision partagée des avancées en matière sociale pour le personnel.

Les acteurs s’engagent ainsi de manière volontariste et inédite vers une démarche partenariale pour travailler à de nouvelles pratiques en matière de gestion des personnels et de dialogue social au sein de l’institution ; l'objectif étant d’aboutir à des lignes directrices de gestion, socle de la nouvelle gestion des ressources humaines de la collectivité.

“Redonner tout son sens au travail réalisé par chacun au service du territoire et des citoyens”

“L'objectif fondamental est de remettre l’humain au coeur de la politique sociale en valorisant la place de l’agent et en redonnant tout son sens au travail réalisé par chacun au service du territoire et des citoyens.

Il s'agit également de développer ce capital dans une dimension de responsabilité sociale”. “Chaque année, sur la base d'une réflexion commune, les chantiers qui s’ouvrent en matière d'actions sociales devront permettre de solutionner les préoccupations en interne afin d'améliorer les conditions de travail et les parcours individuels au sein de la collectivité”, explique Maurice Gironcel, Président de la Cinor.

Dès lors, l'une des priorités de l’agenda social sera de fixer chaque année les thèmes prioritaires définis par les parties pour “faire avancer les grands chantiers de progrès social auxquels les agents sont attachés”,

Groupes de travail thématiques

Cinq groupes de travail seront mis en place dans les prochaines semaines, relatifs aux thèmatiques suivantes : la communication interne, l’organisation des Rencontres RH, la formation et le développement des compétences professionnelles, la gestion des parcours professionnels, ou encore le télétravail.

Chaque fin d’année, sous le pilotage du Président, une réunion de suivi permettra de faire le bilan des objectifs et des avancées sur le plan de la gestion des ressources humaines en interne. “Ces axes doivent nous permettre de nous projeter en 2025 avec des avancées concrètes en matière de vision partagée de la politique sociale”, précise le Président.

L’agenda social veillera également à organiser les conditions d’une meilleure information et association des agents, tout en faisant émerger un esprit CINOR au sein du personnel en réaffirmant l'attachement à un projet collectif.

Pour l’égalité femme/homme

Par ailleurs, La Cinor met en avant l'objectif transversal qui est de favoriser dans ses différents projets et actions l’égalitéfemme/homme. Il s'agit là d'un des marqueurs de la ligne managériale de la nouvelle gourvernance.

Rosita Hoarau, directrice générale de services, confirme pour sa part sa volonté d’impulser “un management agile, moderne, engagé et responsable, aboutissant à des lignes directrices de gestion partagées par tous, à l’écoute du citoyen et en faveur du service public ”. “Nous avons tous un rôle à jouer”, complète la DGS de la Cinor, persuadée,” que la performance du service public et l’épanouissement personnel se nourrissent mutuellement”.

Au final, l'autorité ne manque pas de remercier les organisations syndicales et les agents pour leur implication à faire vivre cette nouvelle étape du dialogue social au sein de l'institution Cinor. Une démarche au service de l'action.

“Dans le contexte inédit et certain auquel est confronté le monde, 2021 nous invite à modifier nos pratiques, à faire évoluer nos process, à faire preuve de plus de résilience, d’adaptabilité et de réactivité face à l’inconnu”, relève le Président Maurice Gironcel. “Les épreuves actuelles doivent continuer à nous renforcer et nous mobiliser en interne vers plus de cohésion, de dynamique collective autour du sens du travail de chacun au service de nos populations.

“Des épreuves qui ont fait évoluer la fonction publique territoriale. L'enjeu sera de poursuivre cet engagement à maintenir une qualité de service public en réponse aux attentes et aux besoins de nos administrés pour faire avancer notre territoire et La Réunion. Nous en sommes capables.”

   

3 Commentaire(s)

Candide, Posté
A "ouh lala""La jalousie a brisé......."
Ouh lala, Posté
Ca c'est du Rosita tout craché ! Que du blabla, elle ne sait faire que cela. Que de la com'. Après avoir sévi à la mairie, là voilà qui s'attaque à la cinor ... Pauv agents ! je les plains. Rosita a besoin de ça pour vivre, de faire parler d'elle, d'exister en inventant tout et n'importe quoi.
Romuald, Posté
Quelle belle langue de bois et quel bla-bla destiné à mettre sous le tapis les revendications du personnel dont il n'est absolument pas question dans ce compte-rendu !
Dans cette période de crise, il apparaît que les (ex) bureaucrates syndicaux sont une aide précieuse pour enfumer les travailleurs avec le même jargon d'ailleurs que les patrons sur la "responsabilité partagé, l'esprit de responsabilité et les progrès dans la productivité". Pendant ce temps-là on ne parle pas salaires, ni embauches, ni licienciements, ni mise au placard, ni harcèlement dans les services.
Tout le monde "il est beau, tout le monde il est gentil ! ".
Tu parles Charles !