[PHOTOS] Dans le cadre du plan France relance :

Civis : une convention signée pour requalifier le centre artisanal du bois de La Rivière Saint-Louis


Publié / Actualisé
Ce mardi 29 juin 2021, une convention France Relance a été signée pour la requalification du centre artisanal du bois de La Rivière Saint-Louis. La signature de cette convention s'est déroulée en présence d'Emmanuelle Wargon, ministre du logement, déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili, actuellement en visite à La Réunion. (Photos : Civis)
Ce mardi 29 juin 2021, une convention France Relance a été signée pour la requalification du centre artisanal du bois de La Rivière Saint-Louis. La signature de cette convention s'est déroulée en présence d'Emmanuelle Wargon, ministre du logement, déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili, actuellement en visite à La Réunion. (Photos : Civis)

Sur place, Jean-Claude Lacouture, 1er vice-président de la Civis et Julianna M'Doihoma, maire de Saint-Louis étaient également présent. La Civis et la ville de Saint-Louis se sont fixées trois objectifs : "redonner vie à ce site et renforcer son attractivité, faciliter son accessibilité et créer une nouvelle centralité par la réalisation d'un aménagement public lisible et attractif apportant un espace de respiration pour La Rivière Saint-Louis".

Rendez-vous incontournable des passionnés d’artisanat et d’ébénisterie, cette exposition a joué son rôle d’ambassadeur du savoir-faire réunionnais." indique la Civis. "Le site de l’ancien centre artisanal du bois a accueilli depuis les années 80 et pendant de nombreuses années la manifestation "Expobois".

La requalification du centre artisanal du bois de La Rivière Saint-Louis a été retenu comme lauréat à l’appel à projet régional "fonds friches – recyclage foncier" au titre du Plan France relance. "L’attribution de la subvention " fonds friches" doit notamment permettre la démolition des bâtiments existant, préalable indispensable à la mise en œuvre opérationnelle du projet et donc la réalisation des 3.800 m2 d’activités économiques qui y sont projetés (3 000 m2 d’activités de production et 800 m2 d’activités commerciales et de restauration)" souligne la l'intercommunalité.

Le montant du financement de France Relance s'élève à 500.000 euros hors taxes pour l'AAP Fond friches. Ce financement cible l’étude de programmation ainsi que les travaux de démolition. Le budget prévisionnel dont les études et les travaux est estimé à  9.150.000 euros hors taxes.

- La subvention frond-friches -

"La reconquête des friches constitue un enjeu majeur d’aménagement durable des territoires pour répondre aux objectifs croisés de maîtrise de l’étalement urbain, de revitalisation urbaine et, par conséquent, de limitation de la consommation des espaces naturels, agricoles et forestiers" indique la Civis. L’enveloppe dédiée à ce fonds s’élève à 300 millions d'euros, dont 259 millions qui sont consacrés au recyclage foncier . "Concernant le département de La Réunion, le Préfet dispose d’une enveloppe de 4.04 millions d’euros" ajoute la Civis.

Pour mener à bien ce projet, la Civis et la ville de Saint-Louis ont identifé cinq volets principaux.

Le volet économique permettra à ce lieu "voulu comme nouvelle centralité, d'être un espace de développement économique et d’animation du quartier" avec notamment :
- un pôle de création de l’artisanat d’art et de niche
- des ateliers de production et des ateliers relais
- un espace de formation et de vulgarisation
- des espaces d’exposition, de vente et de valorisation du savoir-faire local
- des espaces de restauration mettant en valeur la production locale

En plus de ce volet économique, la Civis et la commune de Saint-Louis ont identifié un deuxième volet, celui du tourisme qui devra être développé avec  deux point principaux à savoir "la réalisation d’un espace permettant aux touristes de passage de s’arrêter et de disposer de l’ensemble des informations touristiques dont ils pourraient avoir besoin pour leur séjour" et "la mise en lumière les producteurs et initiatives locales mettant en avant le savoir-faire local (point d’information, point de vente, point de départ)."

Le volet culturel permettra quant à lui d'intégrer un espace de plein air comme "lieu de discussion des pratiques artistiques type "théâtre forum" qui pourra être approprié par des créateurs pour se produire et répéter". Ce volet s'articule notamment autour d'une "dimension muséale devra également être intégrée avec l’histoire de La Rivière, l’ébénisterie, la mémoire et l’ancienne vocation du site. Des espaces temporaires d’exposition sont aussi à prévoir." indique la Civis.

Le quatrième volet c'est-à-dire l'environnement "représentera un véritable espace public et de respiration du centre- ville favorisant les rencontres de proximité pour les habitants du quartier." souligne la Civis. En plus de ce premier axe de développement, "une attention particulière sera portée sur
l’architecture du projet avec notamment la prise en compte du bois comme donnée historique et patrimoniale, mais aussi le respect des normes HQE (Haute qualité environnementale)"sera prise en compte.

Le dernier volet, celui de l'accessibilité  s'articule autour d'un axe stratégique "où chaque jour passent environ 25.000 véhicules et plus de 400.000 touristes par an. Le centre artisanal du bois de La Rivière Saint-Louis obtiendra un emplacement réservé pour le passage d’un futur TCSP (Transports collectifs en site propre) reliant Saint-Louis à La Rivière. "Cet axe, inscrit dans le Schéma directeur Neo de la Civis, permettra de relier La Rivière (Hôtel de Ville/Pôle d'échanges) au centre-ville et au pôle d'échanges de Saint-Louis. Il comptera 24 points d'arrêts à aménager (12 par sens)." déclare la Civis.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !