500 mètres d'art urbain :

Saint-Louis : inauguration d'une fresque murale


Publié / Actualisé
La CIVIS a développer de nombreux aménagements dans le cadre du Transport en commun en site propre (TCSP), un projet qui vise à proposer une alternative de mobilité de déplacement sur la ville. Au milieu de ce paysage urbain, l'association Graffiti 974 a permis de faire émerger une création artistique haute en couleur : une fresque murale de près de 500 mètres. Son inauguration a eu lieu ce mercredi 10 novembre 2021 à 16h. Nous publions ici le communiqué de la CIVIS. (Photos de la CIVIS)
La CIVIS a développer de nombreux aménagements dans le cadre du Transport en commun en site propre (TCSP), un projet qui vise à proposer une alternative de mobilité de déplacement sur la ville. Au milieu de ce paysage urbain, l'association Graffiti 974 a permis de faire émerger une création artistique haute en couleur : une fresque murale de près de 500 mètres. Son inauguration a eu lieu ce mercredi 10 novembre 2021 à 16h. Nous publions ici le communiqué de la CIVIS. (Photos de la CIVIS)

Le maitre d’oeuvre des travaux, la SBTPC a proposé à l’association Graffiti 974 de travailler sur cette fresque et des jeunes scolaires ont été associés, créant ainsi une véritable synergie autour de ce projet. Parmi les thèmes retenus pour la fresque, on retrouve les mobilités d’avant, de maintenant et de demain.

Afin de poursuivre sur cette dynamique, l’association Graffiti 974 a également proposé un défi graff sur quatre maisons communales de proximité, situées en quartiers prioritaires: Méroc, Bengalis, Bois de Nèfles Cocos et le Gol. Les habitants ont pu se réapproprier ces lieux de vie à travers la découverte de cet art urbain. Les jeunes talents repérés lors de ce défi ont pu poursuivre leur développement dans la réalisation des fresques de l’avenue de Toulouse.

C’est aujourd’hui un projet de valorisation urbaine de grande ampleur qui se matérialise. Cette aventure humaine, démarrée en juillet de cette année, sous la houlette de trois artistes : Nayh, Répy et Kebz va certainement donner une nouvelle image à l’artère principale de la Zone de Bel Air de Saint-Louis.

Ce mur magnifié et valorisé, initialement un édifice urbain banal, prend désormais une dimension vivante.
La dimension historique d’une telle fresque est aussi à souligner, ses illustrations qui font honneur à nos traditions et notre passé et qui feront de ce mur un véritable lieu patrimonial de la ville de Saint-Louis au même titre que certains graff géants dans des villes et capitales du monde.

La CIVIS a souhaité à travers ce projet apporter son soutien à la mairie de Saint-Louis pour la réalisation de ce projet impactant tant visuellement que socialement. Ainsi, la CIVIS a mis en place plusieurs financements pour accompagner ce projet d’envergure pour un montant global de 13 000 euros.

   

2 Commentaire(s)

Qwé ou veut pauvre st louis , Posté
Quel pauvre st louis, ou veut ton ville ii reste kaniard comme ii lé qwé
Pauvre St louis , Posté
St louis n'a vraiment pas de chance.