L'après le confinement :

Reprise des cours : le Département à la rencontre des associations de parents d'élèves


Publié / Actualisé
Le président du Conseil départemental Cyrille Melchior a consulté les associations des parents d'élèves au sujet de la réouverture de l'école, à partir du 11 mai. La reprise des cours ayant été annoncée par le Premier Ministre, le président du Département a souhaité rencontrer ce lundi 20 avril les associations des parents d'élèves pour les consulter sur les conditions préalables nécessaires à la réouverture des collèges. C'est en lien avec l'association des maires, représentée par son directeur, que cette rencontre s'est déroulée. Nous publions ci-dessous le communiqué du Conseil départemental. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Le président du Conseil départemental Cyrille Melchior a consulté les associations des parents d'élèves au sujet de la réouverture de l'école, à partir du 11 mai. La reprise des cours ayant été annoncée par le Premier Ministre, le président du Département a souhaité rencontrer ce lundi 20 avril les associations des parents d'élèves pour les consulter sur les conditions préalables nécessaires à la réouverture des collèges. C'est en lien avec l'association des maires, représentée par son directeur, que cette rencontre s'est déroulée. Nous publions ci-dessous le communiqué du Conseil départemental. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Même si elles sont conscientes qu'une réouverture des établissements scolaires est nécessaire pour préserver une véritable continuité pédagogique (que la voie numérique ne peut pas remplir totalement), les associations de parents d’élèves ont fait part de leurs grandes inquiétudes quant aux conditions de protection des élèves du premier et du second degrés. Elles estiment qu’à ce jour, ces conditions ne sont pas remplies et qu’aucune garantie en ce sens ne leur a été donnée.

Le Président du Département a indiqué avoir compris et entendu ces craintes légitimes : "Je partage votre inquiétude. 55 000 collégiens fréquentent nos établissements et 1200 ATTEE assurent leur accueil et l’entretien des locaux. Dans mon rôle de Président du Département, je me dois d’être à votre écoute et de faire remonter vos propositions. S'il est essentiel d’assurer la reprise des cours pour éviter le décrochage scolaire, il conviendra toutefois d’adapter la protection de nos enfants et des personnels, enseignants et agents de la Collectivité, y travaillant pour garantir la sécurité sanitaire de tous " déclare le Président du Département."

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !