Le programme alimentation-activité-nutrition-santé adopté :

La nutrition, une priorité, pour l'agence régionale de santé


Publié / Actualisé
L'agence régionale de santé de l'océan Indien (ARS OI) a présenté, ce mardi 9 avril, le PRAANS (programme alimentation activité nutrition santé). Un programme qui complète ainsi le projet de santé de La Réunion et de Mayotte et qui retient, selon l'ARS OI, "la nutrition comme élément transversal pour l'amélioration de l'état de santé de la population réunionnaise". À noter qu'une convention cadre a été signée avec la direction de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt (DAAF), la direction de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DDJSC), le conseil général, le conseil régional, l'association des maires du département de La Réunion (AMDR), la Mutualité de La Réunion et le centre hospitalier universitaire de La Réunion.
L'agence régionale de santé de l'océan Indien (ARS OI) a présenté, ce mardi 9 avril, le PRAANS (programme alimentation activité nutrition santé). Un programme qui complète ainsi le projet de santé de La Réunion et de Mayotte et qui retient, selon l'ARS OI, "la nutrition comme élément transversal pour l'amélioration de l'état de santé de la population réunionnaise". À noter qu'une convention cadre a été signée avec la direction de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt (DAAF), la direction de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DDJSC), le conseil général, le conseil régional, l'association des maires du département de La Réunion (AMDR), la Mutualité de La Réunion et le centre hospitalier universitaire de La Réunion.

Elaboré avec les acteurs de la nutrition et soumis à la consultation publique, le PRAANS a été arrêté le 8 avril 2013. Il est structuré autour de cinq axes : bien connaître pour mieux agir ; agir sur l’offre alimentaire ; favoriser la pratique de l’activité physique ; promouvoir les repères nutritionnels ; améliorer le dépistage et la prise en charge des pathologies liées à la nutrition.

À noter que selon l’ARS OI, "la nutrition, qui englobe l’alimentation et l’activité physique, participe à la détermination de l’état de santé des individus". "Son rôle joué comme facteur de protection ou de risque des pathologies les plus répandues est confirmé, qu’il s’agisse des cancers, des maladies cardio-vasculaires, de l’obésité, de l’ostéoporose ou du diabète de type 27, précise l’agence.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !