Grève illimitée des stations-services :

N.Dindar: "une solution doit être trouvée en urgence"


Publié / Actualisé
Alors que le mouvement de grève des stations-services se poursuit, Nassimah Dindar, présidente du conseil général, appelle le gouvernement et les pétroliers à trouver urgemment un accord. "Cette grève est non seulement impopulaire à juste titre, mais elle fragilise davantage encore les économies ultramarines, déjà mal en point", indique, t-elle, dans un communiqué, soulignant avoir également saisi le préfet pour "permettre aux fournisseurs des cantines des collèges de bénéficier du dispositif dérogatoire mis en place dans les stations réquisitionnées".
Alors que le mouvement de grève des stations-services se poursuit, Nassimah Dindar, présidente du conseil général, appelle le gouvernement et les pétroliers à trouver urgemment un accord. "Cette grève est non seulement impopulaire à juste titre, mais elle fragilise davantage encore les économies ultramarines, déjà mal en point", indique, t-elle, dans un communiqué, soulignant avoir également saisi le préfet pour "permettre aux fournisseurs des cantines des collèges de bénéficier du dispositif dérogatoire mis en place dans les stations réquisitionnées".

"Il est essentiel que le modèle réunionnais, qui permet le maintien de centaines d'emplois, puisse perdurer", déclaré Nassimah Dindar, qui regrette "la  communication prématurée du président Hollande qui, en annonçant dans ses voeux à l'Outre-mer un accord d'ici la fin du mois, a provoqué cette situation de blocage".

"Le PDG de Total avait récemment donné un accord de principe pour réduire ses marges bénéficiaires sur l'Outre-mer. Qu'il concrétise maintenant cet engagement, permettant de rassurer les gérants de stations-services et leurs salariés et d'obtenir une diminution des prix à la pompe pour les Réunionnais", ajoute-t-elle.

Nassimah Dindar demande également au ministre des outre-mers d'engager des discussions sur le prix de la bouteille de gaz, "produit de première nécessité des Réunionnais, afin d'aboutir à un tarif social". Ce dont elle souligne "réclamer depuis plusieurs mois et dont bénéficient les Français de métropole".

   

2 Commentaire(s)

ANDA, Posté
Des transports en commun dignes de ce nom , oui Madame, des bus ! Comme à l'île Maurice, partout et toutes les 5 mn,pour aller bosser , ainsi on aura le choix ...
ANDA, Posté
ben ils n'ont qu'à bloquer Total, faut cesser ce monopole et de s'en prendre à ceux qui essaient de bosser ...