Sainte-Clotilde - Route de Bois de Nèfles :

Un kiosque pour favoriser l'insertion économique


Publié / Actualisé
A Sainte-Clotilde, sur route de Bois de Nèfles, un kiosque à vocation économique a été inauguré ce lundi 24 novembre 2014 par le conseil général qui a décidé "d'aménager les délaissés des routes départementales." Ce premier kiosque, installé sur la RD49, propose une surface de 20 mètres carré, comportant une zone de vente, un sanitaire accessible aux handicapés et un local de rangement pour petits matériels. Ancienne bénéficiaire du RSA, Nicole Jounia a décidé de faire de ce lieu un espace de vente d'objets artisanaux et de produits locaux. En complètement, un agriculteur de la zone proposera de vendre ses fruits et légumes sur une plate-forme spécialement aménagée. (photo Bruno Bamba)
A Sainte-Clotilde, sur route de Bois de Nèfles, un kiosque à vocation économique a été inauguré ce lundi 24 novembre 2014 par le conseil général qui a décidé "d'aménager les délaissés des routes départementales." Ce premier kiosque, installé sur la RD49, propose une surface de 20 mètres carré, comportant une zone de vente, un sanitaire accessible aux handicapés et un local de rangement pour petits matériels. Ancienne bénéficiaire du RSA, Nicole Jounia a décidé de faire de ce lieu un espace de vente d'objets artisanaux et de produits locaux. En complètement, un agriculteur de la zone proposera de vendre ses fruits et légumes sur une plate-forme spécialement aménagée. (photo Bruno Bamba)

"C’est une excellente valorisation des savoir faire locaux et ce kiosque créera de l’animation dans le quartier. Une dizaine d’emplacements a été identifiée et sera mise, à travers un appel à projet public, à la disposition des Réunionnais. La Réunion, est plongée dans une crise sociale et économique depuis plusieurs années. Face à ce constat, il est essentiel d’explorer de nouvelles voies de développement", a souligné Nassimah Dindar, représentante du département.

"Aujourd'hui, j'ai loyer de 105 pour un 20 mètres carrés. L'opportunité, personne ne me l'a donnée. J'ai posé une candidature et je ne m'attendais pas à avoir ce kiosque. J'ai fait l'inauguration ce lundi, alors que j'ai eu les clés vendredi. J'envisage aujourd'hui la vie avec un peu plus d'espoir. J'ai envie de promouvoir mon massalé et faire profiter les gens qui ne sont pas très connus sur le marché. L'avenir me dira si ça peut marcher", a témoigné Nicole Jounia sur RTL Réunion.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Matthias, Posté
Bonne idée !