Artisanat :

Une charte pour la filière artisanale du tressage et de la vannerie


Publié / Actualisé
Ces 16 et 17 novembre 2016, ce sont déroulées au Moca (Sainte-Marie) les premières assises de la Tresse (tressage du vacoas et vannerie). Plusieurs objectifs ont été développes au cours de ces rencontres impulsées par le conseil départemental, le conseil régional et la chambre des Métiers et de l'Artisanat. Il s'agit de "reconnaître, préserver et valoriser un savoir-faire local, référencer et accompagner les acteurs pour que d'ici cinq années, une filière tresse soit construite et offre un réel développement économique" écrit le conseil départemental dans un communiqué que nous publions ci-après.
Ces 16 et 17 novembre 2016, ce sont déroulées au Moca (Sainte-Marie) les premières assises de la Tresse (tressage du vacoas et vannerie). Plusieurs objectifs ont été développes au cours de ces rencontres impulsées par le conseil départemental, le conseil régional et la chambre des Métiers et de l'Artisanat. Il s'agit de "reconnaître, préserver et valoriser un savoir-faire local, référencer et accompagner les acteurs pour que d'ici cinq années, une filière tresse soit construite et offre un réel développement économique" écrit le conseil départemental dans un communiqué que nous publions ci-après.

"Aux côtés de Nathalie Noël Cadet - Conseillère régionale déléguée à l'économie circulaire - et de Akoun Gany - 1er Vice-président de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat -, Vivianne Payet Ben Hamida, Conseillère départementale, représentait la Présidente Nassimah Dindar à l'issue de ces réunions.

Après avoir remercié l’ensemble des acteurs qui ont participé pendant ces deux jours aux Assises, la Conseillère départementale a tenu à rappeler combien la signature de cette charte était une étape importante dans la construction de la filière tresse, une démarche volontariste pour consolider un savoir-faire patrimonial jusqu’à l’export : " Au cours de ces deux jours, toutes les étapes de la filière ont été examinées, des perspectives ont été dessinées, des réponses concrètes ont même été apportées pour définir et développer un nouveau modèle économique.

La signature de cette charte avec la Région, le Département et la Chambre des Métiers et de l’Artisanat est un engagement en faveur de la production locale, de l’innovation et de la création d’emplois. Enfin, j’ajouterai que cette charte a également une autre vertu, et non des moindres, celle de la reconnaissance des métiers traditionnels de la tresse " a-t-elle indiqué".

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !