Une minute de silence observée en début de séance plénière (actualisé) :

Département : le budget primitif 2022 et l'aide aux victimes de l'incendie de Montgaillard votés à l'unanimité


Publié / Actualisé
Le Conseil départemental organisait sa séance plénière ce mercredi 15 décembre 2021, au cours de laquelle a été voté à l'unanimité le budget primitif 2022 de la collectivité. Celui-ci s'élève à 1,2 milliard d'euros. Le président du Département, Cyrille Melchior, y a présenté son plan de mandature et son "manifeste pour La Réunion 2030". Au lancement de la séance plénière, les élu.e.s ont observé une minute de silence en mémoire des victimes de l'incendie de Montgaillard, survenu dans la nuit de dimanche à lundi et qui a fait cinq morts dont quatre enfants. Une enveloppe de 170.000 euros a également été votée à l'unanimité à destination du CCAS (centre communal d'action sociale) de Saint-Denis suite à cet incendie (Photo : Twitter Cyrille Melchior)
Le Conseil départemental organisait sa séance plénière ce mercredi 15 décembre 2021, au cours de laquelle a été voté à l'unanimité le budget primitif 2022 de la collectivité. Celui-ci s'élève à 1,2 milliard d'euros. Le président du Département, Cyrille Melchior, y a présenté son plan de mandature et son "manifeste pour La Réunion 2030". Au lancement de la séance plénière, les élu.e.s ont observé une minute de silence en mémoire des victimes de l'incendie de Montgaillard, survenu dans la nuit de dimanche à lundi et qui a fait cinq morts dont quatre enfants. Une enveloppe de 170.000 euros a également été votée à l'unanimité à destination du CCAS (centre communal d'action sociale) de Saint-Denis suite à cet incendie (Photo : Twitter Cyrille Melchior)

"J'ai une sincère pensée pour les sinistrés et leur renouvelle ma solidarité, et je salue les bénévoles impliqués dans le formidable élan de solidarité" écrit Cyrille Melchior sur sa page Twitter.

Lire aussi - Incendie meurtrier : fin des opérations de secours, le bilan définitif s'établit à cinq décès
Lire aussi - Après l'incendie à Montgaillard : des habitants à la recherche d'un souvenir, de la moindre chose de leur vie d'avant

"Il était important qu'un hommage soit rendu par le Département ce matin", a déclaré ensuite Cyrille Melchior à la sortie de la séance plénière. Le Département se mobilise "pour accompagner les familles" : une enveloppe financière de 170.000 euros est attribuée au CCAS de Saint-Denis, celle-ci a été votée à l'unanimité.

Lire aussi - Département : une aide financière d'urgence pour les sinistrés

- Un budget primitif 2022 "volontariste" -

Le budget primitif 2022 a été voté à l'unanimité. "C'est le prolongement de ce qui a été fait il y a quelques semaines à travers le plan de mandature. C'est un budget qui se veut volontariste. Les temps sont durs pour les familles réunionnaises, et le Département doit apporter les meilleures solutions et les meilleures réponses" a déclaré le président du Conseil départemental.

"La priorité des priorités c'est de porter l'action sociale : multiplication par deux des logements, insertion des jeunes en difficulté, aides à la parentalité, lutte contre les violences intrafamiliales…" liste Cyrille Melchior. "Nous pensons aussi au monde agricole, filière canne a besoin de notre soutien. La retraite des planteurs va être revalorisée, annoncée par le gouvernement. Cette revalorisation va être d'environ 1000 et c'est une avancée considérable."

Lire aussi - Conseil départemental : un budget primitif de 1,2 milliard d'euros

www.ipreunion.com / [email protected]

   

2 Commentaire(s)

Béni oui oui , Posté
Com, inauguration et couper les rubans.
Estelle, depuis son mobile , Posté
Une minute de silence oui ,mais que nos élus se rapprochent du terrain et fasses au travers de soit disant police municipale de loyer sur le terrain afin de combattre les incivilités de toute nature qui tend à se développer on ne respecte plus rien et nos élus responsables de la sécurité de chaque citoyen s en branle ,juste au moment des élections ils pretendent qu ils seront sur le terrain ce ne sont que des élus alimentaires qui parfois n ont aucune formations ou emplois alors ils se contentent de leurs indemnités .