Droits à la protection sociale et accès aux soins :

Saint-Leu : une convention avec la CGSS pour accompagner les habitants


Publié / Actualisé
La ville de Saint-Leu a signé une convention avec la CGSS de La Réunion ce mercredi 26 janvier 2022 pour mieux accompagner socialement les Saint-leusiens et agents publics. Bruno Domen le maire et président du CCAS de Saint-Leu, Jacqueline Silotia vice-présidente du CCAS en compagnie de Nicole Ethève, présidente du Conseil d'administration de la CGSS Réunion ainsi que son directeur général ont signé cette convention. Nous publions ci-dessous le communiqué de la ville de Saint-Leu. (Photos : ville de Saint-Leu)
La ville de Saint-Leu a signé une convention avec la CGSS de La Réunion ce mercredi 26 janvier 2022 pour mieux accompagner socialement les Saint-leusiens et agents publics. Bruno Domen le maire et président du CCAS de Saint-Leu, Jacqueline Silotia vice-présidente du CCAS en compagnie de Nicole Ethève, présidente du Conseil d'administration de la CGSS Réunion ainsi que son directeur général ont signé cette convention. Nous publions ci-dessous le communiqué de la ville de Saint-Leu. (Photos : ville de Saint-Leu)

Dans une volonté partagée d’action vers leurs publics communs, pour garantir les droits à la protection sociale et l’accès aux soins des populations fragiles, la mairie de Saint-Leu, son CCAS et la CGSS de La Réunion formalisent par le biais d’une convention sur deux ans, leur engagement au bénéfice de la population de Saint-Leu.

En créant des synergies entre leur savoir-faire, les parties souhaitent favoriser un partage d’expertise et de moyens nécessaires à la réalisation d’une politique sociale efficiente à l’échelle du territoire communal.

La convention entend renforcer les interventions conjointes de la CGSS, du CCAS et de la ville de Saint-Leu au profit du public et du personnel du CCAS et de la ville Elle vise à mettre en œuvre sur le territoire de Saint-Leu des actions opérationnelles articulées autour de 2 axes d’intervention :

• Axe 1 : Informer/ Sensibiliser sur les offres de service de la Sécurité Sociale et à son actualité
• Axe 2 : Communication : Faire dialoguer Sécurité sociale et société

- La commune de Saint-Leu –

La relative densité de sa population et e sa masse salariale amène la commune de Saint-Leu à développer des partenariats avec d’autres acteurs institutionnels afin de rendre plus efficiente les politiques menées par la municipalité.

Le partenariat entre la commune de Saint-Leu, le CCAS et la CGSS vise à impulser et améliorer le dialogue social entre les agents de la collectivité, la population et les instances représentatives qui mettent en œuvre la politique sociale du territoire.

- Accompagner les personnes en situation de handicap -

Forte d’un taux d’emploi direct de bénéficiaires de l’obligation d’emploi de 6,30% en 2020, la collectivité souhaite continuer à développer sa politique inclusive en valeur des personnes handicapées, notamment en soutenant les actions propres à favoriser leur maintien dans l’emploi (amélioration des transports, aménagement du poste de travail, …)

A cette fin, la réussite de l’intégration et du maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap passe par la sensibilisation de l’ensemble du personnel communal à cette problématique. La nomination d’un référent handicap permanent au sein de la commune vient renforcer l’idée qu’il faut continuer à développer un dialogue social dans ce domaine au travers de ce partenariat.

Ainsi, les projets que la commune porte dans sa politique sociale, comme le conventionnement avec le fond pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique, constituent des leviers permettant de renforcer le dialogue entre les personnes et les acteurs institutionnels.


- Une meilleure protection de la qualité de vie au travail et au quotidien -

La commune de Saint-Leu est soucieuse de la qualité de vie et des conditions de travail de ces agents. Pour mener à bien une politique en ce sens, il est utile de communiquer et de sensibiliser les agents sur les dispositifs qu'ils peuvent bénéficier lorsqu'ils font face aux aléas de la vie.
La labellisation de la mutuelle nationale territoriale tend vers cette idée. Elle permet à un agent qui est en arrêt maladie depuis plus de trois mois de percevoir 95% de son salaire au lieu de 50% en l'absence de mutuelle.

Ce partenariat permettra également à la population et aux agents d'être mieux informés des dispositifs qu'offre la CGSS, comme le dispositif complémentaire santé solidaire pour les foyers modestes. Aussi, la mise en place d'une politique d'offre des services de la CGSS sera facilitée par cette convention notamment par le biais des maisons France Services ou des bus itinérants affectés à ce domaine.

- Faire face à l'évolution démographique -

En 2021, la tranche d'âge des 40-64 ans représente 70% du personnel communal. Dans les cinq prochaines années, la commune aura à minima 120 départs en retraite. La conjugaison de ces deux perspectives montre encore une fois la nécessité pour les différents acteurs institutionnels de la politique sociale d'élaborer un partenariat afin de coordonner leurs interventions pour mieux faire face à cette transition démographique.

La Commune aura donc un rôle politique et de communicant primordial pour la réussite des objectifs de cette convention, ce qui permettra aux différentes parties de pérenniser leur volonté commune à satisfaire aux mieux les attentes de la population et des agents de la collectivité dans le domaine social.

- La Caisse générale de sécurité sociale -

La Caisse Générale de Sécurité Sociale est l'organisme central de protection sociale à La Réunion. Elle a en charge :

• l'Assurance Maladie qui délivre les prestations maladie, maternité, invalidité, décès
• l'Assurance Retraite qui informe et conseille les assurés sur la gestion de fin de carrières et le passage à la retraite.
• l'Action Sanitaire et Sociale qui accompagne les assurés fragilisés par un problème de santé ou une perte d'autonomie.
• la Protection sociale agricole qui couvre la population salariés et non-salariés agricole (chef d'exploitation, collaborateur, ayant droits...)
• la Prévention des Risques Professionnels qui allie de manière indissociable le conseil, la formation, le contrôle sur les risques professionnels en entreprise

- Le CCAS de Saint-Leu -

Le CCAS de Saint-Leu est un établissement public administratif, géré par un Conseil d'Administration, qui anime une action générale de prévention et développement social à l'échelon local, en liaison avec les institutions publiques et privées. Il mène également des missions d'aide sociale légale et facultative à destination de différents publics : personnes âgées, personnes handicapées, familles, enfants.

Le CCAS de Saint-Leu met en oeuvre les solidarités et organise l'aide sociale au profit des habitants de la Commune à travers 3 pôles d'intervention

• Solidarité - Vie Sociale :
- Instruction des demandes d'aide sociale légale
- Aide et accompagnement social des personnes en difficulté
- Accompagnement aux familles endeuillées
• Enfance - Jeunesse :
- Développement de l'accueil et des loisirs de l'enfant et du jeune
- Action éducative et soutien à la parentalité
• Personnes Agées - Personnes Handicapées :
- Aide et accompagnement au maintien à domicile des personnes
- (Ré) insertion sociale des personnes

Le CCAS de Saint-Leu constitue un opérateur majeur de la lutte contre l'exclusion des publics vulnérables ou en difficulté du territoire de Saint-Leu en proposant des politiques d'accompagnement, de prévention et d'éducation qui se déclinent dans la proximité

   

1 Commentaire(s)

Daniel FAIVRE, Posté
Du Bla- Bla des chiffres, mais ce qu'il refuse de voir la vrais misère de ST LEU les plus basses retraite 50', 68, des centaines en dessous de 400' ceux qui ont encor la santé la force de faire des petit boulot, dépannages pour survivre le refus de la commune et de la CGSS de recherché les vrais pauvres, un retraité qui a moins que le RSA a droit a un complément mais pour trouver ces droit ils faut chercher