Signature de conventions :

Département : un élan collectif en faveur du logement social à La Réunion


Publié / Actualisé
Ils étaient sept, ce lundi 4 avril 2022 à la villa du Département, à signer les "conventions partenariales pour le développement du logement social à La Réunion et l'accompagnement des Réunionnais dans le cadre du programme EcoDom". Ils, ce sont les acteurs du logement social à La Réunion, réunis autour du président du Conseil départemental Cyrille Melchior. Nous publions ici le communiqué du Département (Photo : Bruno Bamba / Conseil départemental)
Ils étaient sept, ce lundi 4 avril 2022 à la villa du Département, à signer les "conventions partenariales pour le développement du logement social à La Réunion et l'accompagnement des Réunionnais dans le cadre du programme EcoDom". Ils, ce sont les acteurs du logement social à La Réunion, réunis autour du président du Conseil départemental Cyrille Melchior. Nous publions ici le communiqué du Département (Photo : Bruno Bamba / Conseil départemental)

Parmi eux :
François Caillé, président de l’USHOM (Union Sociale pour l’Habitat Outre-Mer) ;
Maurice Gironcel, président d’Interco’Dom et d’ACCD’OM ainsi que les représentants de 4 associations d’usagers dont
Jean-Michel Singaïny président de la CNL (Confédération Nationale du Logement) ;
Antoine Araye, président de la Rue Famille de France 974 ;
Jean-Yves Sinimalé, président du Comité Droit au logement 974
et Alain Didelot, président de l’AFL (Association Familiale Laïque) de La Réunion.

Ces conventions visent à " établir un élan collectif entre l’USHOM, les pouvoirs publics et le tissu associatif dont le travail de proximité de terrain est primordial " a noté le Président Cyrille Melchior. Chaque intervenant a passé en revue les problématiques rencontrées sur le territoire réunionnais telles que le vieillissement du parc, la précarité énergétique, le surpeuplement des logements ou encore le difficile accès à la propriété… " Près de 32 000 personnes sont en attente et ont besoin d’accompagnement sur un territoire où 70% de la population est éligible à un logement social, a indiqué le Président du Conseil départemental. D’où la nécessité de poursuivre et d’intensifier des travaux d’amélioration, de réhabilitation comme alternative complémentaire à l’offre de logements décents et la construction. C’est ce que fait le Département dans le cadre de son plan de relance avec plus de 100M€ supplémentaires votés sur 5 ans ".

Le Département est pleinement mobilisé à travers son accompagnement des bailleurs sociaux pour la rénovation du parc locatif social, la garantie d’emprunt pour de nouvelles opérations de construction ou encore l’aide à l’accession à la propriété sociale. Le Président Cyrille Melchior s’est félicité de la signature des conventions qui sont " l’expression de la solidarité et de l’unité des forces autour du logement à La Réunion ". Maurice Gironcel a évoqué la nécessité d’élaborer " un projet réunionnais, pour La Réunion, dans le cadre d’une conférence territoriale élargie ". Jean-Michel Singaïny, pour sa part, estime qu’actuellement " Les organisations comme l’USHOM permettent aux Outre Mer de porter directement notre voix au niveau national ". Il est rejoint par le Président Cyrille Melchior qui a confirmé " le soutien du Département et sa volonté de travailler avec l’USHOM. Les spécificités des difficultés et des enjeux en Outre Mer doivent être pris en compte ".

François Caillé, président de l’USHOM - structure fédératrice de tous les bailleurs des territoires ultra-marins - partage le même avis : " 80% des actions qui concernent le logement social sont communes à l’ensemble des territoires national et ultra-marin. L’organisation en charge de cela s’appelle l’USH. Il reste alors 20% des actions à mener qui doivent être adaptées à notre territoire qui ne fonctionnent pas comme en métropole. Nous bénéficions ici des dispositifs comme la LBU ou la défiscalisation. Il faut bien que cela soit pris en considération. L’USHOM est faite pour ça : porter les voix et défendre les intrêts spécifiques de l’Outre-Mer ".

- 7,5M€ pour l’EcoDom -

La convention EcoDom a pour objet de faire diminuer la charge locative des locataires à travers les économie d'énergie. C’est le cas par exemple de l’utilisation des lampes led, moins énergivores, pour l’éclairage. " C’est une action parmi d’autres, financées par l’État à hauteur de 7,5M€, indique François Caillé. C’est important que l’ensemble des acteurs se sentent concernés. Quand on travaille tous ensemble, on est plus efficace ".

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !