Esclavage :

Une stèle en hommage à Louis Timagène Houat


Publié / Actualisé
Dans le cadre d'un colloque international organisé à l'initiative de l'association Kartyé Lib, une stèle en mémoire de Louis Timagène Houat a été dévoilée au jardin des mémoires à Saint-André le 7 octobre 2021. A cette occasion, la présidente de Région Huguette Bello, accompagnée des Conseillères régionales Stéphanie Poiny-Toplan, Patricia Profil et Anne Chane-Kaye-Bone-Nativel avait fait le déplacement pour rendre hommage à cet écrivain et médecin français du XIXe siècle qui s'est battu pour faire en sorte que l'esclavage soit connu et aboli. du XIXe siècle qui s'est battu pour faire en sorte que l'esclavage soit connu et aboli.
Dans le cadre d'un colloque international organisé à l'initiative de l'association Kartyé Lib, une stèle en mémoire de Louis Timagène Houat a été dévoilée au jardin des mémoires à Saint-André le 7 octobre 2021. A cette occasion, la présidente de Région Huguette Bello, accompagnée des Conseillères régionales Stéphanie Poiny-Toplan, Patricia Profil et Anne Chane-Kaye-Bone-Nativel avait fait le déplacement pour rendre hommage à cet écrivain et médecin français du XIXe siècle qui s'est battu pour faire en sorte que l'esclavage soit connu et aboli. du XIXe siècle qui s'est battu pour faire en sorte que l'esclavage soit connu et aboli.

" Il n’y a pas de devoir de mémoire qui vaille sans devoir d’histoire et sans transmission. Louis Timagène HOUAT a oeuvré ici et à Paris, avec d’autres abolitionnistes, pour que la barbarie de l’esclavage ne puisse être méconnu et perdurer. Il a aussi agi par ses mots et par son oeuvre pour rendre possible la fertilisation d’un monde meilleur. Soyons fiers de son oeuvre et de ce qu’il nous apprend de nous et de l’histoire ", a déclaré Huguette Bello.

" Le combat pour la liberté est un combat de tous les âges et de tous les temps, alors poursuivons ce combat. La Région fait de la reconnaissance de l’histoire et de l’identité réunionnaise ainsi que la prise en compte des spécificités de notre territoire les soubassements de sa politique. L’Homme, et non le profit, doit être au coeur de toutes actions humaines et notamment des politiques publiques. L’initiative qui nous réunit ce jour s’inscrit parfaitement dans ces préoccupations ", a-t-elle ajouté.


 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !