Dipavali 2021 :

"La fête de la lumière" poursuit son cours ce week-end


Publié / Actualisé
Le Dipavali est fêté à La Réunion du 04 au 07 novembre 2021. Cette célébration d'origine Hindou symbolise le passage de l'obscurité à la lumière. Aussi appelé " Fête de la lumière ", c'est une des fêtes tamoules les plus importante de La Réunion. Elle rend hommage à Latchimi, Déesse de la Lumière et de la Prospérité. Plusieurs villes de l'île s'illumineront jusqu'à ce dimanche 7 novembre 2021. Elles proposeront diverses activités mettant en avant la culture indienne, de la danse traditionnelle à la dégustation de mets, en passant par des spectacles musicaux. Nous publions ici le communiqué du Conseil régional. (Photo: Conseil régional)
Le Dipavali est fêté à La Réunion du 04 au 07 novembre 2021. Cette célébration d'origine Hindou symbolise le passage de l'obscurité à la lumière. Aussi appelé " Fête de la lumière ", c'est une des fêtes tamoules les plus importante de La Réunion. Elle rend hommage à Latchimi, Déesse de la Lumière et de la Prospérité. Plusieurs villes de l'île s'illumineront jusqu'à ce dimanche 7 novembre 2021. Elles proposeront diverses activités mettant en avant la culture indienne, de la danse traditionnelle à la dégustation de mets, en passant par des spectacles musicaux. Nous publions ici le communiqué du Conseil régional. (Photo: Conseil régional)

Durant ces 3 jours de festivités, les croyants se déplacent avec des bougies en procession nocturne et allument chez eux de petites lampes en terre cuite. C’est également l’occasion de visiter l’extérieur des temples, ouverts au public pour l’occasion.

Cette année marque la 32ème édition du Dipavali à Saint-André. Le thème choisi par la mairie de Saint-André estumière d’espoir ". Il s’agit de redonner espoir dans ce contexte si particulier.

Une caravane de la lumière sillonnera les quartiers de la ville vendredi et samedi. Plus de 6000 lampes seront distribuées. Le Dipavali, c’est le triomphe du bien sur le mal, de la connaissance sur l’ignorance et de la lumière sur l’obscurité. Cérémonies, remise de marleis, tambours sacrés, spectacles ont rythmé la soirée.

Pour Stéphanie Poiny-Toplan, conseillère municipale de Saint-André et conseillère régionale : " le Dipavali apporte de la joie. "

Frédérik Mayo nous dit à quel point, il est heureux ce soir.

" Mi lé konten en tan ke ti fiss dengagé malbar vwar sat bana la amène samn zot si bato. Mi na inn souvnans pou mon bann zenset et pou tout mon fami malbar. A swar, navé tamil, navé sérémoni, navé lapel pou la prièr. Gandhi nous disait : La règle d’or de la bonne conduite, c’est la tolérance mutuelle. Nout péi i transpire sa. Mi souèt inn gayar fèt pa solmen la kominoté tamoul mais tout nout péi ! Nout péi sé inn tér eksepsionél. Nout viv ansam. Nout lorizin, nout pratik la relizion. Domoun déor i trouv sa gadiam. Nout péi lèss inn trass éternel. Nou lé lo frui nout listoir. Dipavali i roprésent listoir "

   

1 Commentaire(s)

Lumière partout , Posté
Même à la mairie il y a maintenant la lumière. Pendant 50 ans lété dans fenoir.