Montgaillard :

Les Ateliers régionaux de l'éonomie sociale et solidaire se tiennent au MOCA


Publié / Actualisé
Les Ateliers régionaux de l'économie sociale et solidaire se déroulent ce vendredi 19 novembre 2021 au MOCA, sur le domaine de Montgaillard, à Saint-Denis. L'ESS (Economie sociale et solidaire) veut être une réponse pour les publics plus fragiles et s'inscrit au coeur du projet régional. Nous publions ici le communiqué du Conseil régional.
Les Ateliers régionaux de l'économie sociale et solidaire se déroulent ce vendredi 19 novembre 2021 au MOCA, sur le domaine de Montgaillard, à Saint-Denis. L'ESS (Economie sociale et solidaire) veut être une réponse pour les publics plus fragiles et s'inscrit au coeur du projet régional. Nous publions ici le communiqué du Conseil régional.

- L'ESS, une réponse aux plus fragiles -

L’article 1 de la Loi n°2014-856 du 31 juillet 2014 définit l’économie sociale et solidaire comme un mode d’entreprendre et de développement économique adapté à tous les domaines de l’activité humaine auquel adhèrent des personnes morales de droit privé qui remplissent les conditions cumulatives suivantes :

• Un but poursuivi autre que le seul partage des bénéfices ;
• Une gouvernance démocratique, définie et organisée par les statuts, prévoyant l’information et la participation, dont l’expression n’est pas seulement liée à leur apport en capital ou au montant de leur contribution financière, des associés, des salariés et des parties prenantes aux réalisations de l’entreprise ;
• Une gestion impliquant des bénéfices  majoritairement consacrés à l’objectif de  maintien ou de développement de l’activité de l’entreprise ainsi que des réserves  obligatoires, impartageables.

L’économie sociale et solidaire apporte une réponse aux plus fragiles. Elle participe aussi à un modèle inclusif qui crée des emplois et produit du lien social. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si face à la crise, les entreprises de l’économie sociale et solidaire ont globalement mieux résisté que les autres. L’économie sociale et solidaire, c’est entreprendre et consommer de façon différente. C’est placer l’humain avant le produit et le service rendu avant le profit.  L’économie sociale et solidaire, c’est entre prendre et consommer de façon différente.  Elle est aussi une des rares formes d’économie privée à aller dans des zones défavorisées. Elle favorise le " vivre ensemble " et la lutte contre les inégalités et les formes de discriminations.

Si l’objectif des entreprises de l’ESS n’est pas lucratif, leur poids économique s’avère déterminant. La Réunion accueille plus de 1800 établissements employant 24 400 salariés, soit 11% des effectifs locaux.

- L'ESS, au coeur du projet régional -

Le soutien de la Région Réunion à l’économie sociale et solidaire sera renforcé à travers des aides directes mais aussi par un accompagnement à la structuration des acteurs. La politique régionale en matière d’ESS s’articule autour de plusieurs objectifs :

• Soutenir la création d’emplois et d’entreprises non délocalisables

• Répondre aux besoins des habitants et des entreprises

Au-delà de son impact en termes d’emplois, l’économie sociale et solidaire apporte des réponses à des besoins non satisfaits des habitants et est un facteur important d’attractivité locale : la présence par exemple de services de garde petite enfance, d’associations culturelles, d’associations sportives, est un élément essentiel pour l’image d’un  territoire.

• Favoriser l’innovation sur les territoires L’une des dimensions souvent méconnues de l’économie sociale et solidaire est sa capacité d’innovation économique et sociale :  nouveaux services, nouveaux métiers, nouvelles formes de gouvernance… L’économie sociale et solidaire défriche de nouveaux modes de faire : elle a été pionnière des filières de recyclage (papier, textile, déchets électroniques…), dans les modes de production et distribution d’une offre agricole plus respectueuse de la planète (bio, agriculture paysanne, circuits courts,…), dans  les questions de transition énergétique  (lutte contre la précarité énergétique, mobilité durable,…).

• Assurer une cohésion sociale et territoriale. Mobilité accessible et durable, services de proximité, activités associatives et culturelles, développement économique local... l’ESS contribue à travers ses activités, au lien social et à la cohésion territoriale. Elle croise les enjeux des politiques publiques me nées par les collectivités locales : politique de la ville, sociale, économique, culturelle, d’aménagement... En territoire rural comme urbain, l’ESS favorise le " vivre ensemble " et la lutte contre les inégalités et les formes de discriminations

Ainsi, la Région intervient par :

• Des aides directes

Via des subventions attribuées aux acteurs de l’ESS, en finançant notamment des dis positifs de mission d’intérêt général portée par ces acteurs. C’est le cas notamment des ateliers et chantiers d’insertion, auxquels la collectivité régionale consacre chaque année entre 500 000 et 900 000 euros. 

• La qualification des porteurs de projet et des acteurs

Au travers du soutien apporté depuis 2011 au dispositif DLA (Dispositif Local d’Accompagnement) auquel toute structure employeuse de l’ESS peut faire appel afin de consolider ou développer leur activité et pérenniser leurs emplois. Les accompagnements DLA portent principalement sur l’évolution du modèle économique de la structure, la révision du projet associatif ou de l’offre de service, le renforcement de la stratégie financière, les ressources humaines, la mutualisation et le regroupement de structures ou encore l’accompagnement à la fonction employeur.

• Une commande publique plus responsable

Avec l’introduction de clauses sociales et environnementales dans les marchés publics, en veillant à permettre aux acteurs de l’ESS, souvent de petite taille, d’être en capacité d’y répondre.

• L'accompagnement à la structuration des acteurs

Chaque année, la collectivité régionale intervient directement sur fonds propres pour financer le fonctionnement de structures contribuant à constituer un environnement favorable au développement de l’ESS :

• Le Centre de Ressource des Groupement d’Employeur (CRGE), véritable levier pour l’emploi et le développement des petites et moyennes entreprises, en permettant de mettre à disposition des entreprises des compétences ciblées au juste coût le temps nécessaire.

• La Coopérative d’activité et d’emploi (CAE) qui propose un modèle d’entrepreneuriat salarié unique, qui permet de créer et de développer sa propre activité dans un cadre autonome, coopératif et sécurisé. Le porteur de projet qui rejoint une CAE bénéficie d’un cadre juridique existant, d’un statut d’entrepreneur salarié en contrat à durée  indéterminée et d’une protection sociale.

• La Couveuse d’entreprises qui permet de  tester grandeur nature un projet de création  d’entreprise durant une période déterminée  au cours de laquelle on commence de manière réelle et dans un cadre légal à facturer,  prospecter, acheter, gérer, tout en étant accompagné et en préservant son statut et ses  droits antérieurs.

• La Chambre Régionale de l’Économie Sociale et Solidaire (CRESS), à qui la loi relative  à l’ESS a confié un rôle déterminant dans la  structuration et le déploiement de l’ESS sur  son territoire : appui à la création, au développement et au maintien des entreprises,  appui à la formation des dirigeants et des  salariés des entreprises.

• L'implication directe de la collectivité

Avec l’intégration à une Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC). Ce statut permet d’associer au capital de l’entreprise des acteurs multiples : collectivités, entre preneurs, clients et salariés, bénévoles. La collectivité régionale a ainsi, par le passé, souscrit au capital de la SCIC KOOPERATIV à hauteur de 100 000 euros.

- Des ateliers pour un travail collectif -

C’est tout l’intérêt de ces ateliers du territoire initiés par la Région Réunion : travailler collectivement dans une logique de co-construction.

La collectivité entend cibler et mobiliser des outils de soutien au plus près du terrain qui correspondent pleinement à aux besoins et aux attentes des acteurs de l’économie sociale et solidaire. Les entreprises, les associations, les coopératives, les usagers…. C’est tous ensemble qu’il faut identifier les initiatives et les savoir-faire et caractériser les besoins locaux mal satisfaits.

Les réussites et les expérimentations de tous les acteurs locaux de l’économie sociale et solidaire ont montré la voie des possibles. L’ESS est devenue une des pierres angulaires de l’économie réunionnaise !

Ces moments privilégiés de réflexion offerts par les ateliers du territoire vont servir de base à une nouvelle feuille de route encore plus ambitieuse.  L’engagement sans faille de la Région Réunion sera à la hauteur des ambitions de tous les acteurs engagés de l’écononie sociale et solidaire.

   

1 Commentaire(s)

Youplaboum, Posté
EONOMIE, comme c'est joli !