[LIVE] Deux audits prévus pour la collectivité :

Quatre nouveaux lycées, gratuité des cars jaunes, agence de la biodiversité : Huguette Bello présente son projet de mandature


Publié / Actualisé
La présidente de Région Huguette Bello présente son projet de mandature ce mercredi 26 janvier 2022 au Moca, à Saint-Denis. Fustigeant l'ancienne mandature menée par Didier Robert, la présidente appelle à une gestion plus saine. Deux audits vont être organisés d'ici la fin de l'année 2022, un audit organisationnel et un financier, "pour rétablir une bonne et saine gestion" de la Région. Huguette Bello confirme également le lancement cette année de l'agence régionale de la biodiversité. Parmi les projets forts à venir : la gratuité des cars jaunes ou encore la construction de quatre lycées (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
La présidente de Région Huguette Bello présente son projet de mandature ce mercredi 26 janvier 2022 au Moca, à Saint-Denis. Fustigeant l'ancienne mandature menée par Didier Robert, la présidente appelle à une gestion plus saine. Deux audits vont être organisés d'ici la fin de l'année 2022, un audit organisationnel et un financier, "pour rétablir une bonne et saine gestion" de la Région. Huguette Bello confirme également le lancement cette année de l'agence régionale de la biodiversité. Parmi les projets forts à venir : la gratuité des cars jaunes ou encore la construction de quatre lycées (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
  • IPR

    C'est la fin de ce live, merci à toutes et tous de l'avoir suivi

  • IPR

    Patrick Lebreton veut accompagner les entreprises locales et soutenir l’agriculture

  • IPR

    Ericka Bareigts nous parle du projet écologique de la Région

  • IPR

    La Région Réunion est "surendettée" rappelle Huguette Bello

    Elle revient sur les deux audits organisés cette année.

  • IPR

    L'accompagnement des entreprises crucial pour Huguette Bello

  • IPR

    Compagnie maritime régionale : le projet toujours d'actualité

    La mise en place d'une compagnie maritime régionale, "ça nous tient à coeur et on vous tiendra au courant. C'est toujours dans les projets. C’est une question de pouvoir d’achat et de circuits courts" déclare Huguette Bello.

  • IPR

    La question d'Air Austral

    La crise sanitaire n'a fait que renforcer les difficultés financières d'Air austral, indique la Région. "On fera tous un constat : un patrimoine réunionnais, qui vient de 1990. Nous en sommes aujourd’hui les garants. Depuis 2012, la SEMATRA a injecté des millions d'euros dans cette compagnie. Ce qui démontre qu’il y avait des difficultés structurelles. On ajoute à ça des difficultés conjoncturelles comme ce qu'on connju toutes les compagnies aériennes."

    Deux objectifs capitaux concernant Air Austral : "préserver l’indentité réunionnaise et préserver l’argent des Réunionnais", selon Huguette Bello. "Nous avons fait appel à la responsabilité de l’Etat qui a injecté des milliards dans Air France et avons mis l’Etat face à ses responsabilités" rappelle-t-elle.

    20 millions d’euros ont été accordés, une somme qui a "pour vocation d'apporter une trésorerie nécessaire pour faire face ç ces difficultés financières".

    Concernant le rapprochement évoqué par le passé avec Corsair, la priorité est de "préserver l’identité réunionnaise".

  • IPR

    Développer les véhicules électriques

    Le développement de véhicules électriques est-il faisable en raison de son coût ? Le nombre de bornes de recharge paraît insuffisant et le prix trop cher. Pour rappel, une aide de l'Etat est proposée pour tout achat de véhicule électrique. Huguette Bello souhaite aligner le plus possible les prix sur ceux de la Métropole.

    "140.000 voitures électriques à La Réunion c'est possible" mais les véhicules ne peuvent pas être en recharge ultra rapide, concède la Région. "Il faut une recherche dans le cadre écologique. Le Conseil régional est en liaison avec la SIDELEC, pour aller vers plus de recharges électriques. L'objectif : 1.700 bornes de recharge sur l’île et de plus en plus de bornes au niveau des stations.

    Il faut également une charge rapide "pour une centaine de kilomètres, pour que personne n’ait de problème de recharge". "L’objecif de la la mandature est un changement d’esprit tout d’abord. Nous voulons atteindre l’autonomie énergétique au niveau de La Réunion. On va s’engager."

    Sur les questions d'énergie, "on va passer de 9 à 18% d’énergies renouvelables locales" indique la Région qui souhaite aussi "engager davantage de PME sur la voie de l’installation de panneaux photovoltaïques et donc créer des emplois".

  • IPR

    Continuité territoriale : "nous poursuivrons"

    Concernant le dispositif de la continuité territoriale, Huguette Bello déclare : "nous poursuivrons dans cette voie".

  • IPR

    Lancement de l'Agence régionale de la biodiversité

    Sur le plan de l'écologie, "nous sommes confrontés à la disparition massive de notre capital faune et flore" déplore Ericka Bareigts qui pointe du doigt un "désequilibre majeur qui se propage dans nos cultures. Il faut une préservation terrestre et marine".

    La Région confirme alors le lancement cette année d'une Agence régionale de la biodiversité. "Un travail de longue haleine et un axe très transversal. Mais c’est un axe qui préservera notre terre et la vie à La Réunion" ajoute la vice-présidente.

  • IPR

    Ericka Bareigts pour un vrai "développement durable et une transition écologique"

    Concernant la transition écologique et le développement durable, "nous avons mis en commun les mesures que nous avons portées. C’est un travail de cohésion pour une équipe cohérante" déclare Ericka Bareigts, vice-présidente de la Région. "Il faudra du courage et de la détermination concernant le développement durable" ajoute-t-elle, en ciblant "des projets écologiques oubliés ou pire, maltraités".

    "Ce n’est pas facile de demander aux habitants de changer leur moyen de transport, leur manière de se nourrir, leur consommation, pour préserver notre terre réunionnaise" concède-t-elle.

    Parmi les mesures fortes en termes de développement durable :

    Sur les déplacements :
    - lancement des Etats généraux de la mobilité, notamment autour du projet NEO
    - réflexions autour de la mobilité sur les prochaines années
    - développer les transports en commun propres

    "On veut participer au désengorgement des entrées des agglomérations" indique la vice-présidente.

    Ericka Bareigts évoque aussi la construction de nouveaux logements sociaux. "Toutes les constructions de ces dernières années causent des souffrances humaines et écologiques. Nous devons avoir un modèle architectural réunionnais car nos conditions climatiques ne sont pas les mêmes qu’en Métropole" rappelle-t-elle. "Cette filière du bâtiment produit du travail sur notre territoire."

  • IPR

    Patrick Lebreton rappelle la "dégradation calamiteuse par l’ancienne Région"

    "Nous sommes tenus par nos engagements envers les Réunionnais qui nous ont élus" déclare le vice-président de la Région Patrick Lebreton. Le départ de Didier robert a clôturé "10 ans de mauvaises finances" ajoute-t-il : plus de 12 ans de dettes. La Région Réunion est l'une des plus endettées de France.

    "Comment avoir permis des projets comme la NRL sans prendre de précaution ?" ajoute le vice-président. "Ils ont asséché les fonds de la Région." Le changement ne peut pas se faire du jour au lendemain selon lui, mais "plusieurs maux sont désormais connus". Il propose la fixation et le respect d’un cadre budgétaire.

    Concernant l'axe 2 du projet de mandature - développement économique et ouverture - il rappelle que certains secteurs sont plus que jamais en difficulté "et plus encore pendant la crise sanitaire". Parmi les grands rendez-vous de 2022 :
    - La réevision du SRDEII mené en concertation avec les acteurs economiques
    - Le nouveau POE (programme organisationnel europeen)
    - La souveraineté alimentaire, qui pose la place de l’agriculture et nécessite une coordination des moyens

    D'autres outils doivent être appuyés et renforcés : accompgnement des entrepreneurs, soutien de la création d’espaces pour l’innovation, création d’une banque régionale solidaire, réexaminer les interventions au niveau des entreprises pour les soutenir, et les aider "d’une autre manière que financière" ajoute Patrick Lebreton.

    Celui-ci souhaite aussi "repenser l’angle du toursime dans une démarche éco responsable" et "cibler des marchés de niche en développant notre identité culturelle" tout en valorisant les sites touristiques. "Nous voulons bâtir avec les producteurs locaux un avenir durable. La zone océan Indien est un véritable enjeu. Nous voulons proposer un nouveau cap malgré les contraintes fortes."

  • IPR

    Gratuité des cars jaunes

    La présidente de Région veut miser sur "la relance de l'investissement et l'accompagnement des entreprises sur l'investissement".

    Elle aborde également la gratuité des cars jaunes. "Dès 2022, nous voulons une Région plus à l'écoute et plus proche des besoins des Réunionnais. Nos atouts sont immenses : jeunesse, entreprises et créativité. De hauts potentiels s'ouvrent à nous. Nous devons faire des choix et avons la détermination pour la réussite de cette mandature."

  • IPR

    L'humain au coeur du projet

    Huguette Bello s'adresse notamment aux jeunes. "C'est d'abord pour eux que ce programme est fait. A travers l'école, la mobilité, la culture et l'identité, on veut leur donner les moyens de leur émancipation et leur épanouissement. L'humain est la pierre angulaire de ce projet."

    Concernant l'éducation, "il faut lui redonner le rang qu'elle mérité avec la consttruction de quatre lycées, un au Port, un à Cilaos, un forestier et un lycée des métiers du tourisme". Huguette Bello ajoute : "nous assurerons la gratuité des livres scolaires". Le lycée forestier pourrait être situé dans l'est ou le sud-est de La Réunion.

    Sur la solidarité et la cohésion sociale, Huguette Bello parle d'un "plan de réhabilitation dans le cadre de la transition écologique".

  • IPR

    Deux audits organisés cette année

    Deux audits vont être organisés d'ici la fin de l'année 2022, un audit organisationnel et un financier, "pour rétablir une bonne et seine gestion" de la Région déclare Huguette Bello.

  • IPR

    Bonjour, nous ouvrons de live pour suivre la conférence de presse de Huguette Bello sur son projet de mandature

A propos

Huguette Bello présente son projet de mandature

Au domaine de Montgaillard, Huguette Bello rappelle le "lourd passé" du Conseil régional : une Nouvelle route du littoral qui "représente des millions d'euros", poussant à l'organisation d'une assemblée plénière en octobre dédiée au sujet de la fin du chantier. "Les formations professionnelles sont abandonnées" ajoute la présidente de Région.

Concernant la compagnie Air Austral, "la situation est préoccupante" et fait "peser de lourds risques sur son actionnaire", en l'occurrence la Région, ajoute Huguette Bello. Les chantiers à venir pour la mandature en cours s'annoncent colossaux selon elle. "Nous devrons impérativement faire des choix et faire preuve d'esprit de responsabilité" déclare-t-elle. Quand Huguette Bello est devenue présidente de Région en juin 2021, la dette de la collectivité s'élevait à 1,241 milliard d'euros.

Deux audits vont être organisés au courant de l'année, un audit organisationnel et un financier pour rétablir "une bonne et saine gestion". "Le changement attendu est bien engagé" déclare la présidente de la collectivité régionale, un changement basé sur un triptyque : "l'humain, l'économie, le territoire".

"Nous devons nous projeter dans l'avenir qui se dessine pour ce siècle. Il faut bâtir La Réunion du million d'habitants" déclare Huguette Bello, alors que la démographie de l'île dépasse aujourd'hui les 860.000 habitants.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

4 Commentaire(s)

Chabouc, Posté
Et si pour Air Austral on limitait les voyages pas chers ou gratuit (les GP comme on dit) aux seuls employés de la cie. Aujourd'hui ces avantages bénéficient aux parents, tonton, tatie, mamie, papy, copains, copines et j'en passe. C'est déjà un bon début pour réaliser des économies et montrer la volonté de redresser cette usine à pompe à fric.
Citoyensactifsmobilités974, Posté
Au sujet de la gratuite des Cars jaunes : Il est vrai les Cars Jaunes ont quand même bien évolué et propose des sièges confortables, port USB etc.. MAIS la gratuité ne suffit pas car :- les cars Jaunes sont en grande partie pris eux aussi dans les bouchons => Il faut un plan d'investissement massif de création de VOIES RESERVES (ex : Aix-Marseille)- les cars jaunes manquent d'interconnexion avec les autres modes de transport dont notre ti loto => plus de parking relais pour arriver en voiture ou à vélo et continuer en Car !- certains cars jaunes sont déjà pleins !Madame la Présidente, nos élus de la Région => la Réunion est en retard, très en retard sur la part en transport collectif, n'en rajoutons pas ! => vite, des travaux de voies réservées CAR, des parkings relais (déjà identifiés dans les études sur le RRTG)
Air Région , Posté
Et les plus de 270 voyages de l'autre '
Porte blindée , Posté
Madame Bello, faites faire 1 audit sur la com' qu'à géré corine beaulieu en 10 ans: vous y verrez peut être des couleuvres à moins qu'on viennent vous les transmettre!