Tribune libre Huguette Bello :

Nomination de Ferdinand Mélin-Soucramanien à l'Institut national du service public


Publié / Actualisé
Le professeur Fernidand Mélin-Soucramanien, enseignant à l'Université de La Réunion, a été nommé à la tête du conseil d'administration de l'Institut national du service public (INSP), ancienne ENA, École nationale d'administration. Nous publions la tribune libre de Huguette Bello. (Photo d'illustraton rb/www.ipreunion.com)
Le professeur Fernidand Mélin-Soucramanien, enseignant à l'Université de La Réunion, a été nommé à la tête du conseil d'administration de l'Institut national du service public (INSP), ancienne ENA, École nationale d'administration. Nous publions la tribune libre de Huguette Bello. (Photo d'illustraton rb/www.ipreunion.com)

Au nom du Conseil régional que je préside, et à titre personnel, j’adresse nos sincères félicitations, au Professeur Ferdinand Mélin-Soucramanien, Réunionnais nommé le 9 mars à la tête du conseil d'administration de l'Institut national du service public (INSP), qui succède depuis le 1er janvier, 2022 à l’École nationale d’administration (ENA).

Cette brillante accession à la fonction présidentielle de cette prestigieuse école de l’administration symbolise la reconnaissance d’un itinéraire académique et professionnel exceptionnel et la perspective encourageante pour les jeunes de notre territoire d’atteindre des niveaux élevés de la fonction publique pour se mettre au service de l’intérêt général.

Monsieur Ferdinand Mélin-Soucramanien sera amené avec son conseil d’administration et son équipe dirigeante à jouer un rôle pionnier dans la modernisation de cette institution et son ouverture au monde de la recherche. J’appelle de mes vœux que ce challenge s’accompagne également d’un accès plus ouvert aux étudiants ultramarins, trop souvent éloignés des parcours nationaux d’excellence de très haut niveau, pour se former et assurer l’avenir d’une fonction publique plus efficiente, plus intégrée aux territoires, plus autonomes et prête à faire face aux enjeux majeurs de notre société en pleine mutation dans un monde incertain.

Au Professeur Ferdinand Mélin-Soucramanien, nous souhaitons pleine réussite et épanouissement au sein de ses nouvelles hautes fonctions à l'Institut national du service public.

   

1 Commentaire(s)

César, Posté
Il est professeur de droit constitutionnel à l'université de Bordeaux, et non à l'université de La Réunion!