Réforme :

Aide à la continuité territoriale tous les trois ans : une galère pour les parents séparés


Publié / Actualisé
Pouvoir voyager en famille, prendre l'avion... C'est le rêve de nombreux Réunionnais, rendu possible par le dispositif de la continuité territoriale. Cependant, pour certains couples séparés, choisir qui de la mère ou du père pourra bénéficier du dispositif de la continuité territoriale pour ses enfants s'avère être un véritable casse-tête (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Pouvoir voyager en famille, prendre l'avion... C'est le rêve de nombreux Réunionnais, rendu possible par le dispositif de la continuité territoriale. Cependant, pour certains couples séparés, choisir qui de la mère ou du père pourra bénéficier du dispositif de la continuité territoriale pour ses enfants s'avère être un véritable casse-tête (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Avant le 1er avril 2022, le dispositif de la continuité territoriale était valable tous les ans. Il était alors déjà difficile pour des parents séparés de bénéficier du bon, ou du moins de se mettre d’accord pour savoir quel parent pourrait obtenir cette aide. Mais avec la réforme votée, les parents, même en mauvais termes, devront trouver un accord pour que chacun puisse voyager avec leurs enfants, tous les trois ans, tout en bénéficiant d’une aide financière pour le billet d’avion.

"Les enfants ont le droit à la continuité territoriale tous les trois ans. Le dispositif ne change pas. S’ils partent en voyage avec la maman, le père ne pourra pas bénéficier de l’aide l’année d’après. Il devra attendre trois ans", explique la Région Réunion.

Aux parents séparés donc, de trouver un terrain d'entente, pour que, l’un comme l’autre, puisse partir en vacances avec leurs enfants, sans se trouver lésé. Pascal, père de deux filles, a accepté d'évoquer sa situation. Séparés de la maman depuis plusieurs années, il envisage de se rendre en métropole l’année prochaine pour l’anniversaire d’un proche. Le problème, c’est que la mère de ses enfants compte partir cette année, en voyage. En recherche d’emploi, il pourrait bénéficier de l’aide de la Région, mais son ex-compagne, avec laquelle il est en conflit, compte bien user du dispositif. "C’est vraiment injuste. Mon ex-femme va pouvoir disposer du bon de la continuité territoriale cette année pour partir, alors que moi l’année prochaine, soit je devrais payer pleins pot les billets d’avion [ce qui représente presque 3 000 euros rien que pour ses deux filles ], ou alors renoncer à emmener mes enfants en métropole."

- Une aide allouée tous les trois ans –

Le vendredi 25 mars 2022, la réforme de la continuité territoriale a été votée à la Région. L’aide régionale au voyage est donc désormais allouée tous les trois ans. Son montant sera cependant augmenté pour les bénéficiaires à bas revenus et sera diminuée pour les plus hauts revenus. "Cette réforme rend le dispositif "plus cohérent et plus équitable" avait expliqué la conseillère régionale Lorraine Nativel.

Les bénéficiaires relevant des tranches 1 et 2 recevront respectivement une aide de 460 euros et de 360 euros. Les bénéficiaires de la tranche 3 percevront 200 euros.

L’aide est d’ailleurs valable, sans condition d’âge. "Chacun a le droit à une réduction du billet. Pour les bébés, il est possible de déposer un dossier. Dans ce cas l’aide se proportionnel au prix du billet, à savoir entre 75 et 90 euros", indique la Région.

La réforme intervient alors la Région connaît un taux d'endettement de 231% pour l’année 2021, "un taux plus haut que toutes les collectivités réunionnaises" a précisé le conseiller régional Wilfried Bertile lors d'une assemblée pléinière.

- Une aide de l'État -

Le dispositif de continuité territoriale se divise en deux aides, celui de la Région, désormais possible tous les trois ans comme expliqué ci-dessus, et celui de l'État où il y a un plafond unique réservé aux familles à faible revenu. C'est ainsi que les personnes dont le quotient familial est inférieur ou égal à 11.991 euros bénéficieront d'une aide de 360 euros.

"Le montant de l'aide unique représente environ 40% du prix moyen d’achat du billet d’avion constaté sur chaque liaison" souligne le ministère des Outre-mer. Les résident.e.s ultramarin.e.s désirant recourir à la continuité funéraire (obsèques et aide au transport du corps) devront eux/elles aussi justifier d'un quotient familial inférieur ou égal à environ 11.991 euros. L'Etat crée également un dispositif spécifique en faveur de trois publics, à savoir les doctorants et post-doctorants qui pourront recourir une fois par an à la continuité territoriale et les artistes et acteur.rices culturel.lles qui en bénéficieront deux fois par an. Les "jeunes espoirs sportifs" quant à eux pourront y recourir quatre fois par an.

Afin de mieux accompagner les familles, l'Etat étend les droits d'accès à la continuité funéraire aux frères et sœurs des défunt.e.s. Les déplacements seront aussi possibles dans le cadre d'une dernière visite à un proche. Les déplacements sont également possibles entre outre-mers et seront pris en charge à 40% du prix du billet d'avion aller-retour.

Depuis le début de la mise en place du dispositif, entre 900 000 et 1 million de dossiers ont été traités, nous confirme la Région.

Lire aussi - Région : la continuité territoriale disponible tous les trois ans

Lire aussi -  Continuité territoriale, mode d'emploi

ma.m /www.ipreunion.com / [email protected]

   

12 Commentaire(s)

Maly, Posté
Merci Me Bello! Et oui quand les gens votent, il faut bien savoir ce qui'is élisent Je pense que la population n'aalyse plus grand chose !
Melou, Posté
Et on parle de l'aide qui a été supprimé aux collégiens qui partent faire les championnats de France en mai...c à vomir
Ti yab , Posté
Goût à nous, zot la écoute Bello et Lebreton. Zot la Totoche à nous. Moi je perds 900 euros d'aide, pas grave je consommerai moins à la reunion ( moins de resto et moins d hôtel). Goût à nous
Dubitatif toujours , Posté
Et pour les parents séparés chacun d'un côté de la mère, vu que pour en bénéficier, l'enfant doit être sur l'avis d'imposition de la personne résidente à la Réunion...'
Galère , Posté
La galère c'est surtout les détournements de fonds que la justice a sanctionné sous l'ancienne majorité.
Toto, Posté
Zot l'a voulu Marie Antoinette maintenant goutte
CQFD, Posté
Le problème en fait c'est la conséquence de la séparation. Les bouffons de service qui tirent sur Bello feraient bien de se cultiver et de dire moins de sottises. Bello à remis de l'ordre et c'est très bien ainsi.
Décidément , Posté
Décidément même la continuité territoriale menee par l'ancienne majorité régionale de didix et compagnie n'a pas été bonne. C'est dire ...
Missouk, Posté
Il était nécessaire de réformer ce système coûteux que Didier ROBERT avait développé essentiellement à des fins électorales. Peut-être que la Région pourra revoir sa copie pour des cas très particuliers (je pense aux gens malades qui ne peuvent se faire soigner qu'en métropole, et effectivement aux parents d'enfants séparés).
Romuald, Posté
De toute façon, inutile de tourner autour du pot, Bello par sa décision de baisser les aides à la continuité territoriale et surtout de ne les attribuer que tous les trois ans, fait subir un recul social à des milliers de familles réunionnaises et pas les plus riches qui, elles, continuité ou pas, ont de toute façon les moyens de se payer autant d'aller retour en métropole qu'elles le veulent.Sa décision était destiné, disait-elle, à instaurer plus de justice. C'est faux. Les plus pauvres ne pourront de toute façon pas voyager, même avec la continuité territoriale et, s'ils y parviennent, ils n'y auront droit, eux aussi, que tous les trois ans au lieu de tous les ans.Enfin l'argument de Bello était que cette continuité territoriale devait être assumée par l'Etat. Fort bien ! Alors pourquoi ne pas avoir, avant de couper dans le vif, mobilisé ses troupes militantes et la population intéressée pour obliger Castex et Macron à endosser cette charge 'Pour ne pas leur déplaire, parce que certaines autres arrangements en cours la lient à ces deux-là ' (le financement de la Nouvelle Route du Littoral par exemple')
Triste BILAN, Posté
Zot la vote BELLO, zot la cru dans ses paroles, que dire zot la bu ses paroles de femme sainte..... Alors goutte a nous et ce n'est que la partie visible de l'iceberg, en 1 an: aucun programme (encore moins pour les femmes battues), la NRL repoussée à 2032 (elle sera déjà bien loin), LAdom dans le baba et oui il faut être juste c'est uniquement pour les zoreil n'est ce pas, c'est ce que j'ai pu lire dans de nombreux commentaires, 150 employés virés de façon malpropre et déjà un procès pénal en cours, une grève, etc .... Le bilan en moins de 1 an, VIVE BELLLLOOOOOOOOO, zot la voté, zot la gouté..... et bientôt la version MACRON, zot la fini goutter, zot ca va gout encore ..... un pays d'éborgnés....
Pères bafoués , Posté
Parents séparés et terrain d'entente ne sont généralement pas compatibles... Et comme les mères ont généralement la garde principale, c'est encore une fois les pères qui vont trinquer....