[LIVE] Les autorités autorisent l'entrée aux 2.700 passagers :

Le paquebot Aïdablu a accosté au port dans le calme


Publié / Actualisé
Un nouveau paquebot de croisière a accosté ce jeudi matin 5 mars 2020 au port. Cette fois-ci, c'est la compagnie allemande Aïda qui a fait débarquer le Aïdablu sur notre île, après une escale à Maurice. Le paquebot fait le tour des îles de l'océan Indien. Il restera deux jours à La Réunion avant de s'en aller vers les Seychelles. 2.700 passagers sont arrivés. Des heurts avaient éclaté dimanche 1er mars entre des manifestants et les forces de l'ordre lors de l'accostage du navire Sun Princess, certains habitants réclamant l'interdiction d'accoster aux bateaux de croisières. Cette fois-ci, le débarquement se passe dans le calme, aucun manifestant n'est présent sur place. Nos journalistes seront donc sur place. Suivez notre direct. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Un nouveau paquebot de croisière a accosté ce jeudi matin 5 mars 2020 au port. Cette fois-ci, c'est la compagnie allemande Aïda qui a fait débarquer le Aïdablu sur notre île, après une escale à Maurice. Le paquebot fait le tour des îles de l'océan Indien. Il restera deux jours à La Réunion avant de s'en aller vers les Seychelles. 2.700 passagers sont arrivés. Des heurts avaient éclaté dimanche 1er mars entre des manifestants et les forces de l'ordre lors de l'accostage du navire Sun Princess, certains habitants réclamant l'interdiction d'accoster aux bateaux de croisières. Cette fois-ci, le débarquement se passe dans le calme, aucun manifestant n'est présent sur place. Nos journalistes seront donc sur place. Suivez notre direct. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Notre journaliste est présente sur place, suivez son live :

  • IPR

    Les passagers en bonne santé

    Aucun des 2 700 passagers à bord du paquebot ne présente de signe pathologique particulier, selon le commandant de bord.

  • IPR

    Tout se passe dans le calme, aucun manifestant n'est présent sur place contrairement aux dernières arrivées

  • IPR

    Un dispositif de sécurité est installé pour éviter tout débordement de la part des manifestants.

    Des camions de police sont présents, les voitures sont filtrées avant de pouvoir accéder au port

  • IPR

    Bonjour La Réunion ! Aujourd'hui nous sommes en live du port pour accueillir le paquebot Aïdablu, suivez-nous !

A propos

Ce jeudi 5 mars 2020, un nouveau bateau de croisière va accoster au Port. Depuis l'apparition de cas de coronavirus en métropole, une partie de la population s'inquiète de ces arrivées massives de touristes. Avec à son bord 2.700 passagers, l'Aïdablu pourrait donc soulever une nouvelle vague de colère chez quelques personnes. Déjà ce week-end, des manifestants se sont retrouvés à l'entrée du port-est pour protester contre l'accostage de deux navires.

Dimanche, des heurts ont même éclaté entre les forces de l'ordre et les manifestants, des tirs de galets et de grenades lacrymogènes se sont opposés. Une personne a par ailleurs été interpellée.

Certaines personnes considèrent que les mesures de sécurité sont trop faibles face à l'épidémie de coronavirus qui touche de nombreux pays aujourd'hui, dont la France. Si aucun n'a été confirmé à La Réunion, l'afflux de nombreux touristes en inquiètent certains. Cinq cas suspects ont été contrôlés ce mardi, mais les tests se sont révélés négatifs. A l'heure actuelle, des masques sont distribués aux vacanciers, ainsi que des flyers d'information.

Avant l'autorisation de débarquement, une liste mentionnant la date et le lieu d’embarquement des membres d’équipage et des passagers est communiquée. En l’absence de contre-indication, l’ARS établit ensuite un document intitulé "Libre pratique". Ensuite, juste avant l’arrivée du navire, la Capitainerie et le CROSS prennent à nouveau contact avec le commandant de bord pour savoir si la situation sanitaire est inchangée depuis sa première déclaration.

Dans le cas de l'Aïda, "aucun embarquement de membre d’équipage ou de passager en provenance d’un pays à risque n’a été signalé sur les 14 derniers jours et l’ARS a émis la libre-pratique, permettant ainsi l’escale en toute sécurité" a précisé le Grand Port.

Imaz Press sera présent sur place pour accueillir les passagers, et couvrir une éventuelle nouvelle manifestation. Suivez-nous.

Pour aller plus loin :

Le port se prépare à accueillir le paquebot Aïdablu ce jeudi

Covid-19 : le point sur les mesures de sécurité prises au port

Sun Princess : affrontements entre manifestants et policiers au port-est, une personne interpellée

Coronavirus : "on est prêt en cas d'épidémie" affirme la préfecture

Deux nouveaux paquebots accostent à La Réunion, l'inquiétude grandit sur les quais

   

3 Commentaire(s)

Mayaqui, depuis son mobile, Posté
La veille le souk, et pour ces nouveaux débarqués rien ! ... et même pas de prise de température !
Qu y a t il eu de plus entre les deux ?
J ai l impression aussi que le gouvernement veut que nous allions voter !!!! Et après ce sera le grand déballage avec notre confinement total ....
Yo, Posté
En France 285 cas pour quelque jours. soit 70 cas en une journée de ce mardi. Et certain non pas voyage dans un territoire à risque. Mais contamine malgré tous. On devrais prends les températures quand même.
Bref nous connaissons depuis lontant la détermination et slogan..
La réunion prendra sÃ"rement son envole au corona virus après les élection je suppose. Avec une accélération poussé.
Faisant foi au secret professionnel des personnes de santé.. Et pour le moment nous sommes liés au dis de l'ars.
Courage à tous et protège vous.
Comme quoi monsieur Vergès avais raison. Ou un ancien président de la republique de l'époque qui souhaite l'autonomie de la reunion pour 2030. Ce n'es pas une aussi mauvais idée apres tous n'es ce pas monsieur les élus de la reunion.
Jean-marie camion, Posté
Bonjour, les autorités se foutent des réunionnais.