Trois malades en tout dans l'île :

Coronavirus : deux nouveaux cas avérés à La Réunion


Publié / Actualisé
La préfecture et l'Agence régionale de santé confirment ce jeudi 12 mars 2020 deux nouveaux cas de coronavirus-covid19 à La Réunion. "A ce jour, le nombre de cas avérés à La Réunion se porte donc à trois. Des précisions concernant le parcours de ces personnes seront apportées dès que possible. Pour l'heure, les patients ont été pris en charge par les équipes du CHU Nord" précise le préfet. "Dès à présent, des investigations de l'Agence régionale de santé et de la cellule régionale de Santé publique France sont en cours pour identifier les personnes qui auraient été en contact rapproché et prolongé avec ces personnes" ajoute le préfet. Préfecture qui fait d'ailleurs un point sur ces deux nouveaux cas confirmés à 16h30 ce jeudi 12 mars à 16h30. (Photo rb/www.ipreunion.com)
La préfecture et l'Agence régionale de santé confirment ce jeudi 12 mars 2020 deux nouveaux cas de coronavirus-covid19 à La Réunion. "A ce jour, le nombre de cas avérés à La Réunion se porte donc à trois. Des précisions concernant le parcours de ces personnes seront apportées dès que possible. Pour l'heure, les patients ont été pris en charge par les équipes du CHU Nord" précise le préfet. "Dès à présent, des investigations de l'Agence régionale de santé et de la cellule régionale de Santé publique France sont en cours pour identifier les personnes qui auraient été en contact rapproché et prolongé avec ces personnes" ajoute le préfet. Préfecture qui fait d'ailleurs un point sur ces deux nouveaux cas confirmés à 16h30 ce jeudi 12 mars à 16h30. (Photo rb/www.ipreunion.com)

La préfecture ne précise pas si ces deux nouveaux cas ont été recensés parmi le groupe de personnes qui ont participé à la croisière effectué par le premier patient testé positif au coronavirus Ce Réunionnais de 80  ans a participé à un voyage en compagnie d'une trentaine de personnes.

Lire aussi : L'homme de 80 ans voyageait avec 34 Réunionnais, considérés comme co-exposés

Le groupe a effectué tout un périple. Les personnes ont voyagé en avion entre La Réunion et la Métropole. Elles ont pris un autre vol entre Paris et Miami aux Etats-Unis où elles ont embarqué à bord d'un paquebot pour une croisière aux Bahamas dans la mer des Caraïbes. Le groupe a fait le voyage en avion dans l'autre sens pour revenir à la Réunion. C'est à son retour à La Réunion que le voyageur de 80 ans a été testé positif au Covid-19.

La préfecture ne donne pas d'indications sur l'état de santé des deux nouveaux malades. Elle ne précise pas si les personnes sont hospitalisées ou soignées chez elles en confinement. Quant au patient de 80 ans hospitalisé à l'isolement au centre hospitalier universitaire de Bellepierre, "son état de santé ne présente pas de signe de gravité" a indiqué l'Agence régionale de santé ce mercredi.

- La Réunion "prête à gérer l'épidémie" -

Pour le moment, la préfecture a décidé de conserver l'île intense en stade 1 de gestion de l'épidémie : "l’évolution vers le stade 2 n’est pas envisagée pour l’heure". Selon le site du gouvernement qui s'appuie sur l'Organisme mondial de la santé (OMS), le niveau 2 correspond à une situation où "de nombreux cas secondaires aux cas importés sont détectés et pris en charge". La Réunion n'en est pas encore là.

L'heure n'est pas à la panique. La préfecture et l'ARS, qui se veulent rassurantes en toute circonstance, ont ré-affirmé ce mercredi que plus que jamais, La Réunion est préparée à gérer la présence de cas confirmés.

Ainsi plusieurs annonces ont été faites devant la presse sur le dispositif en place. Lors du premier tour des municipales notamment, la préfecture et l'ARS demandent à chaque commune de prévoir des points de lavage de mains à l'entrée et la sortie des bureaux de vote. Si cela n'est vraiment pas possible, les deux institutions préconisent de mettre du gel hydro-alcoolique à disposition des électeurs.

Il a aussi été indiqué par l'ARS que le CHU Nord bénéficierait très prochainement de 10 lits supplémentaires dans son service réanimation pour gérer une éventuelle accélération des cas et la potentielle apparition de cas graves.

Par ailleurs, la formation s'accélère du côté des médecins, des infirmiers, des aides-soignants ou même des kinésithérapeutes, qui interviennent directement à domicile des patients. La directrice de l'ARS Martine Ladoucette a indiqué que 300 médecins libéraux étaient déjà formés sur la gestion de l'épidémie.

Un partenariat est aussi en préparation avec le SDIS (service départemental incendie et secours) afin de relayer le SAMU sur le transport des cas possibles à l'hôpital.

- Et ailleurs dans les outre-mer -

Jusqu'ici épargnée, l'île vient de rejoindre la liste des régions impactées par l'épidémie, bien qu'à faible échelle pour l'instant. Dans les Outre-mer, seuls les territoires de Mayotte et de la Guadeloupe sont vierges de tout cas – bien que les Antilles, dans le cas de la Guadeloupe, soient touchées puisque la Martinique compte 3 cas.

Dans le détail, les derniers chiffres pour les zones ultramarines font état de : 1 cas à Saint-Barthélemy, 2 cas à Saint-Martin, 3 cas en Martinique et 5 en Guyane. Et dorénavant 1 cas à La Réunion, qui reste donc en bas de la liste.

- Et dans toute la France -

La Métropole, elle, s'apprête à vivre un "pic épidémique" dans les prochaines semaines. Le tout dernier bilan, communiqué ce mercredi 11 mars dans la soirée par le ministère de la Santé, fait état de 2.281 cas confirmés dans toute la France - dont 105 personnes en réanimation - et 48 décès. Il fait ajouter à ce bilan les deux nouveaux cas avérés recensés à La Réunion

La situation en Italie est également préoccupante. Tout le pays est confiné. Ce lundi 10 mars, le gouvernement de Rome a décidé d'ordonner aux 60 millions d'Italiens de rester chez eux, afin de lutter contre le coronavirus.

L'Organisme mondial de la santé (OMS) parle désormais de situation "proche de la pandémie". Ainsi "la menace d'une pandémie" à l'échelle de la planète est "devenue très réelle". L'OMS, qui appelle à des "actions rapides et décisives", a néanmoins ajouté que "ce serait la première pandémie de l'histoire qui pourrait être contrôlée". On compte pour le moment près de 115.000 cas dans le monde. L'OMS a officiellement qualifié l'épidémie de Covid-19 de pandémie.

Etat des lieux du coronavirus dans le monde : cliquer ici

- Recommandations à suivre pour éviter la propagation du virus -

- se laver les mains régulièrement
- tousser ou éternuer dans son coude
- utiliser des mouchoirs à usage unique
- saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades
- porter un masque quand on est malade (sur prescription médicale)

En cas de signes d’infection respiratoire (fièvre ou sensation de fièvre, toux, difficultés respiratoires) si vous habitez dans une zone où circule le virus ou dans les 14 jours suivant le retour d’une zone où circule le virus :

- contactez le Samu Centre 15 en faisant état de vos symptômes et de votre séjour récent ;
- évitez tout contact avec votre entourage
- portez un masque (sur prescription médicale)
- ne vous rendez pas chez votre médecin traitant ou aux urgences, pour éviter toute potentielle contamination.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

13 Commentaire(s)

Diane02974, Posté
Je suis d'accord avec une personne merci aux égoïste qui est au lieu de reculer leur voyage non penser qu' a eux... nous devions partir nous ne sommes pas partis voilà la différence contaminer une île ce n'est pas comme contaminer la France c'est vraiment lamentable tout ça .Réunion n'est pas prête quand on voit le nombre de lit c'est affolant et inquiétant. Je suis allé en pneumologie pour un rendez-vous on est en t on des masques. En temps normal les toilettes un simple toilette hospitalier où il n'y a pas de papier il n'y a pas de savon alors le coronavirus. Mais j'ai voulu en reprendre un petit flacon ce matin comme beaucoup je n'en ai pas trouvé alors je suis allé à la pharmacie de Bellepierre un flacon de 200 ml 7 â"¬ je croyais que les prix étaient surveillée comme d'habitude pas ici.
Je fais partie des gens à risque donc si on écoute cela je ne peux plus prendre le bus j'essaie de marcher à 10 m de ceux qui crachent par terre au moins pendant 6 mois je ne parlerai pas du bus je n'ai pas le choix.
Mistigri, Posté
J'en pense qu'on avait pas de cas et que si c'était vraiment la vie qui comptait le plus, on aurait fermé les frontières au moins quelques temps. Aux infos plein de gens on dit qu'ils allaient pas s'empêcher de vivre annuler leurs vacances pour ca sauf que maintenant des gens vont certainement mourir, même si j'espère que ce sera le moins possible, à cause de gens égoïstes et un préfet qui privilégie l'économie à la vie de ces concitoyens. Ils me font vomir... J'espère tout de même qu'on arrivera à gerer
HUHU, Posté
protege nout gramoune bien
Moune, Posté
1 cas également en Polynesie
Razmot, Posté
On peut dire merci à Macron et au Préfet godillot de Macron, ce sont deux génocidaires!
Yo, Posté
Voila la contamination est present.
La reunion a 2 vitesse avec la france.
On interdit les manifestations plus de 1000 pers
Or il y a 4 jours les francofolie recoit 16000 personnes. Et nous contactons que il y a des cas dans la nature
Ou va ton.
Pas precaution. Apres que les francais ce font interdire dans multi pays.
Franchement on dis koi et sa veux dire quoi une interdiction dans un autre pays on est français ou pas. Ou ce juste sur papier.
Pour nous prendre en considération.
Ce bien etre performent dans les infraction routier. Ou les taxes et retriction.. mais les paquebot i rente, l'avion i rentre on est deborde ou incompetent . Diamon princess a ete declare par le pariisien 700 cas et 14 deces et nous faut faire entre sur l'ile d'ailleur c'était le 2eme bateau non
Et on nous parle de gere l''epidemie sans masque en pharmacie et ni désinfectant.
Arrete ton ce desesperant
Mayaqui, depuis son mobile, Posté
Grrrrrrr
Jacques, Posté
1-3-9-81-6561, la suite logique.
A force de laxisme, on va tous droit au mur.
Gege974, Posté
La Réunion prête ?? Ou sont les mesures. Plusieurs personnes continuent de rentrer de voyage sans contrÃ'le...
Sommesnousidiots, Posté
Encore une fois on est le seul pays où on ne nous dit pas tout. A nous cacher la ou les communes touchées. Le ou les quartiers concernés. Du coup les ladilafé vont courir. Sommes nous vraiment des débiles ?
Jérome, Posté
Il faut fermer les écoles pour protéger nos enfants et arrêter de nous mentir tout pour le fric le fric il n'y a que cela qui compte !!!! Et notre santé et celle de nos enfants ça compte pas !!!!
Totomobile, Posté
Le Préfet et l'ARS n'ont pas compris que les Réunionnais ne voulaient pas être contaminés !
Le Préfet et l'ARS ont compris : les Réunionnais veulent être préparés !

Résultat de cette incompréhension : On est contaminé !! ( Est-ce considéré comme une faute grave pour leur fonction respective qui vaut mise à pied ? )

Conséquences : Ils risquent être mutés
TMA974, Posté
Qu'en pensent les Mauriciens ? Vols vers MAURICE maintenus ?