Appel au secours :

Coronavirus : les salons de coiffure au bord de la catastrophe économique


Publié / Actualisé
Le syndicat de la coiffure Unec-Réunion (Union nationale des entreprises de la coiffure) lance un appel au secours et souligne : "7 jours après l'arrêt de l'exercice de notre profession, on ne peut que constater l'hécatombe que cela occasionne pour nos collègues coiffeurs, économiquement parlant". Le syndicat "demande aux pouvoirs publics de l'éclairer au plus vite sur la gestion de cette situation de crise, notamment sur le non paiement des loyers qui arrivent"
Le syndicat de la coiffure Unec-Réunion (Union nationale des entreprises de la coiffure) lance un appel au secours et souligne : "7 jours après l'arrêt de l'exercice de notre profession, on ne peut que constater l'hécatombe que cela occasionne pour nos collègues coiffeurs, économiquement parlant". Le syndicat "demande aux pouvoirs publics de l'éclairer au plus vite sur la gestion de cette situation de crise, notamment sur le non paiement des loyers qui arrivent"

"Devant le désespoir et la détresse de mes collègues coiffeurs , je me permets d’interpeller sur la fragilité dans laquelle on se retrouve et l’importance de formaliser au plus vite les solutions qui ont été énumérées depuis une semaine" déclare Marie-Pierre Lafosse-Riviere, présidente de l'Unec-Réunion.

La syndicaliste dit aussi apporter "tout son soutien à l’ensemble des professionnels coiffeurs de La Réunion, devant le caractère inédit de la situation" et se dit persuadée que "toutes les meilleures volontés sont réunies pour aider les entreprises de la coiffure à garder la tête hors de l’eau face à l’avenir incertain qui nous attend et espérer retrouver, demain, de meilleures conditions de reprise d’activité".

Lire aussi : Coronavirus : 35.000 entreprises pourraient être impactées

www.ipreunion.com

   

3 Commentaire(s)

Zen974, Posté
Pas que les coiffeurs...les Esthéticiennes aussi...mais aussi toutes les petites entreprises.....courage à tous les chefs d'entreprise et aux salariés....
La vérité si je mens !, Posté
Semble t-il Ibrahim Patel , le gars de la CCIR a la solution toute trouvée ?
Joseph, Posté
C'est la guerre on vous dit ! à 80% les gens sont dans votre cas, une semaine seulement, et déjà vous paniquez, imaginez qu'il en faudra peut être 7 ou 8, alors gardez votre calme, il n'y a pas de bombes qui nous tombent sur la tête.