[PHOTOS] Confinement en week-end de Pâques :

Accès aux plages interdit : vaste contrôle des gendarmes sur la côte ouest


Publié / Actualisé
Ce samedi 11 avril pour le début du week-end de Pâques, les gendarmes ont effectué un vaste contrôle des attestations de déplacement, en présence du sous-préfet de Saint-Paul, Olivier Tainturier. Equipés de drones, ils ont parcouru les plages de la côte ouest, désormais interdites d'accès par arrêté préfectoral. Impossible, donc, de marcher sur le sable pour sa promenade sportive du jour, pour son jogging ou pour promener son chien. Les plages étaient, de fait, quasi désertes et les gendarmes ont remarqué un confinement globalement bien respecté y compris lors de ce week-end particulier. (Photos rb/www.ipreunion.com)
Ce samedi 11 avril pour le début du week-end de Pâques, les gendarmes ont effectué un vaste contrôle des attestations de déplacement, en présence du sous-préfet de Saint-Paul, Olivier Tainturier. Equipés de drones, ils ont parcouru les plages de la côte ouest, désormais interdites d'accès par arrêté préfectoral. Impossible, donc, de marcher sur le sable pour sa promenade sportive du jour, pour son jogging ou pour promener son chien. Les plages étaient, de fait, quasi désertes et les gendarmes ont remarqué un confinement globalement bien respecté y compris lors de ce week-end particulier. (Photos rb/www.ipreunion.com)

L'Hermitage, Saint-Gilles-les-bains, Boucan Canot... les gendarmes n'ont pas délaissé le moindre grain de sable. Et, surprise, les badauds étaient quasi inexistants sur les plages de l'ouest ce samedi 11 avril après-midi. Sur place pour superviser les opérations de contrôles, le sous-préfet de Saint-Paul Olivier Tainturier a remarqué et salué ce respect du confinement en plein week-end de Pâques.

Les gendarmes ont vérifié, comme cela se fait depuis plus de trois semaines déjà, les attestations des quelques personnes présentes sur place, venues faire un peu de sport ou promener leur chien.

Ils étaient également équipés de drones pour surveiller la zone de façon plus complète, mais également diffuser un message à la population qui pourrait être filmée par la petite caméra et rappeler les règles de confinement. Un nouvel arrêté préfectoral indique que l'accès à toutes les plages de l'île est désormais interdit. Impossible de se rendre sur le sable, pour quelque raison que ce soit.

Notre équipe de journalistes était sur place pour couvrir ce large contrôle de gendarmerie.

Retrouvez leur live ci-dessous et leurs photos en tête de cet article.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

2 Commentaire(s)

C est quoi ce reportage, depuis son mobile, Posté
Madame la journaliste . Hummm. Mais c'est quoi ce mélange de causemsment , et cette orientation dans les questions , en attendant une réponse qui vous sati St' face et les propos déplacés envers l'autorité . Vous n'êtes personne pour vous exprimer de la sorte . Restez dans le cadre de votre travail , sans critiquer ni juger
La vérité si je mens !, Posté
- A combien rouliez-vous? Demande le gendarme.
- A deux seulement, mais si vous voulez monter, il reste de la place.
- A combien rouliez-vous? Demande le gendarme.
- A deux seulement, mais si vous voulez monter, il reste de la place.