Confinement :

Cilaos : les employés communaux priés de revenir travailler


Publié / Actualisé
Alors que la période de confinement a été prolongée par le gouvernement jusqu'au 11 mai, la commune de Cilaos a pris la décision de faire revenir ses agents à compter de ce lundi 20 avril. Dans un e-mail transmis aux différents services de la mairie par la Direction générale des services, il est stipulé que la collectivité a organisé la reprise normale du travail et que l'ensemble des employés doivent être à leur poste dès cette semaine. La mairie assume cette reprise pour permettre aux agents en télétravail d'éviter les problèmes de connexion internet, également pour préparer la réouverture potentielle des écoles mi-mai. Des masques et du gel hydroalcoolique doivent être disponibles pour l'ensemble des agents. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Alors que la période de confinement a été prolongée par le gouvernement jusqu'au 11 mai, la commune de Cilaos a pris la décision de faire revenir ses agents à compter de ce lundi 20 avril. Dans un e-mail transmis aux différents services de la mairie par la Direction générale des services, il est stipulé que la collectivité a organisé la reprise normale du travail et que l'ensemble des employés doivent être à leur poste dès cette semaine. La mairie assume cette reprise pour permettre aux agents en télétravail d'éviter les problèmes de connexion internet, également pour préparer la réouverture potentielle des écoles mi-mai. Des masques et du gel hydroalcoolique doivent être disponibles pour l'ensemble des agents. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Dans un e-mail envoyé par la Direction générale des services (DGS) de Cilaos aux services de la mairie, on peut lire ceci : "Aux Directeurs et Responsables des Services. La collectivité a organisé le fonctionnement de ses services en mode dégradé jusqu'au 15 avril 2020. L'activité de chaque service doit reprendre normalement à compter du lundi 20 avril 2020. Il convient que vous informiez l'ensemble des vos agents, afin qu'ils puissent être à leur poste de travail à compter de ladite date."

Voici l'e-mail reçu par les différents services :

Ainsi, bien que le confinement soit officiellement prolongé jusqu'au 11 mai, et que le gouvernement recommande le télétravail à celles et ceux qui le peuvent, la commune de Cilaos met en place le retour de ses employés à la mairie.

Des exceptions sont cependant possibles et deux types d'agents sont concernés : "les agents à risques" qui souffrent de pathologies précises et des employés en possession d' "autorisations d'absences pour garde d'enfant". Pour ceux-là, "il est nécessaire de fournir une attestation sur l'honneur précisant l'état civil et l'âge de l'enfant" peut-on lire dans le mail transmis aux services. La mairie compte environ 230 employés communaux en tout.

- Problèmes de connexion, préparation de la reprise des cours -

Contacté par Imaz Press Réunion, la Direction générale des services confirme et donne des éléments d'explication. Ainsi les problèmes de connexion à Cilaos sont une entrave au télétravail et certaines zones blanches ne bénéficient par du haut débit. C'est, cela dit, le cas pour de nombreuses communes de l'île.

Par ailleurs, environ 60% des effectifs travaillaient déjà physiquement jusqu'ici, dans les services qui ne sont pas concernés par le confinement strict à savoir la Régie, pour les différents travaux de construction et l'entretien des voiries, mais également les agents actifs sur la lutte antivectorielle visant à stopper l'épidémie de dengue en cours sur le territoire.

La DGS estime également qu'il faut préparer une éventuelle reprise des classes, comme annoncée par le gouvernement. A La Réunion, la rentrée serait le 14 mai, bien que le rectorat n'ait pas encore statué sur la démarche à suivre et la réouverture des écoles. Pour se préparer à cette éventualité, la commune de Cilaos souhaite alors préparer ces écoles, les nettoyer, et ajouter de nouveaux sanitaires pour favoriser le lavage de main, premier geste barrière.

- Les agents communaux protégés -

La mairie l'affirme : tous les agents appelés à revenir sur leur lieu de travail bénéficieront de masques et de gants. Il s'agit de masques chirurgicaux et leur nombre est suffisant, selon la DGS, pour pouvoir être changés toutes les 4 heures. La Maison de la broderie de Cilaos s'active afin de fournir le nombre suffisant de masques aux agents de la commune.

"Il va de soit (sic) que les mesures nécessaires afin de protéger les employés seront mises en oeuvre. Des masques, gants, javel, du savon /ou lotion hydro alcoolique seront mis à disposition. Je sais compter sur l'organisation de chaque service aux fins de faire respecter les mesures barrières en vigueur" précise d'ailleurs la DGS dans son mail envoyé aux services communaux.

La direction précise également à Imaz Press que les bureaux seront suffisamment espacés pour les employés travaillant en intérieur. Un travail est en cours depuis le début du confinement, notamment avec l'aide de la médecine du travail, pour réfléchir à l'organisation à mettre en place à la mairie.

Côté organisation justement, la DGS précise également que des aménagements ont été envisagés pour correspondre à chaque situation. Certains ne travailleront qu'en demi-journée, d'autres quelques jours par semaine, afin de s'adapter aux situations individuelles et privilégier la distanciation sociale. Par ailleurs si un agent refuse scrupuleusement de reprendre physiquement le travail, par crainte, la mairie indique que chaque situation sera vue au cas par cas et qu'aucune sanction n'est envisagée pour le moment.

- L'opposition inquiète -

Le conseiller municipal d'opposition Jacques Técher, et candidat à la mairie de Cilaos contre le maire actuel Paul Técher, dit "s'inquiéter" de cette reprise du travail sur la commune.

Ce lundi 20 avril, il indique avoir envoyé un courrier "à monsieur le préfet concernant la décision de la mairie de Cilaos d'ordonner à l'ensemble de son personnel de reprendre leur poste dès ce lundi 20 avril 2020". Il ajoute : "la commune de Cilaos a décrété seule la reprise des activités de ses services en dépit de la période de confinement liée à la lutte contre l'épidémie de Covid 19 prévue jusqu'au 11 mai 2020". Le conseiller municipal indique avoir également alerté Annick Girardin, la ministre des Outre-Mer.

Plus tard dans la journée, c'est à la procureure de Saint-Pierre que Jacques Técher écrit en ces termes : "je suis obligé de venir vers vous, en votre qualité d'autorité judiciaire afin de faire cesser des manquements graves concernant le respect des règles de confinement du personnel de la commune de Cilaos, notamment depuis ce matin où l'ensemble des agents ont repris leur poste sur ordre donné par la DGS".

Malgré les affirmations de la mairie, l'opposant affirme, lui, que les agents "n'ont reçu aucune consigne sanitaire, aucune protection : ni masque ni gant et plus grave, les règles de distanciation sociale n'ont pu être respectées". Du côté de la DGS on affirme au contraire que la protection des agents est primordiale et que le matériel est bel et bien disponible.

Quant à savoir si la préfecture peut en effet réprimander la commune pour cette reprise avancée du travail, la DGS indique ne pas le savoir, mais précise, une nouvelle fois, garantir avant toute chose la sécurité de ses employés.

mm / www.ipreunion.com / [email protected]

   

2 Commentaire(s)

Zavoca marron, Posté
En temps normal (de paix...), les CL sont toujours sous le contrôle permanent du préfet, du procureur de RF... Là, on est en confinement : décision prise par le chef de l'État.
7AC, Posté
Bonne nouvelle, si la sécurité des agents est assurée, moi je dis Bravo !