[LIVE] Reprise des classes à partir du 18 mai :

Covid-19 : aucun nouveau cas à La Réunion, le total reste à 412


Publié / Actualisé
Ce vendredi 24 avril 2020, aucun nouveau cas de covid-19 n'a été recensé à La Réunion qui compte toujours 412 cas en tout depuis le début de l'épidémie. Le virus circule peu sur notre territoire, avait déjà affirmé l'ARS à trois semaines du déconfinement théorique. Ce jeudi l'Elysée a apporté de nouvelles précisions sur l'après 11-mai : le déconfinement ne sera pas régionalisé mais "adapté" à chaque territoire, les masques devraient être obligatoires dans les transports et le retour à l'école se fera sur la base du volontariat. Un point complet sur les modalités du déconfinement devrait être fait par le gouvernement fin avril. Le rectorat de La Réunion envisage en tout cas une rentrée progressive entre le 14 et le 18 mai, avec 12 à 15 élèves par classe. Suivez notre live (Photo rb/www.ipreunion.com)
Ce vendredi 24 avril 2020, aucun nouveau cas de covid-19 n'a été recensé à La Réunion qui compte toujours 412 cas en tout depuis le début de l'épidémie. Le virus circule peu sur notre territoire, avait déjà affirmé l'ARS à trois semaines du déconfinement théorique. Ce jeudi l'Elysée a apporté de nouvelles précisions sur l'après 11-mai : le déconfinement ne sera pas régionalisé mais "adapté" à chaque territoire, les masques devraient être obligatoires dans les transports et le retour à l'école se fera sur la base du volontariat. Un point complet sur les modalités du déconfinement devrait être fait par le gouvernement fin avril. Le rectorat de La Réunion envisage en tout cas une rentrée progressive entre le 14 et le 18 mai, avec 12 à 15 élèves par classe. Suivez notre live (Photo rb/www.ipreunion.com)

Ce qu'il faut retenir

• La Réunion compte 412 cas de covid-19, aucun nouveau cas n'ayant été rencensé ce vendredi2 personnes sont en réanimation. Une personne a été co-infectée dengue et covid-19.

• A La Réunion, les cas de moins de 14 ans sont désormais deux fois plus nombreux que les plus de 75 ans à raison de 8% contre 3,9%.

L'Elysée a donné des précisions sur l'après 11-mai : le déconfinement ne sera pas régionalisé, le retour à l'école se fera sur la base du volontariat des parents et les masques devraient être obligatoires dans les transports.

• Le rectorat de La Réunion envisage une rentrée progressive entre le 14 et le 18 mai, avec 12 à 15 élèves par classe.

• Mayotte recense 354 cas en tout, et 4 personnes sont décédées, 4 personnes sont au service réanimation.

A Maurice, 2 nouveaux cas ont été enregistrés alors que cela faisait plusieurs jours qu'aucun nouveau cas n'avait été annoncé. Le total passe à 331. Le gouvernement vise un déconfinement progressif le 4 mai prochain.

En France, on recense 516 décès de plus dans les dernières 24 heures pour un total de 21.856 morts du covid-19 depuis le début de l'épidémie.

Dans le monde, plus de 2,6 millions de personnes ont été contaminées et on enregistre plus de 180.000 morts du covid-19.

• Les attestations de déplacement sur smartphone sont disponibles en ligne

  • IPR

    C'est la fin de ce live, merci de l'avoir suivi

    Rendez-vous demain pour de nouvelles informations sur le coronavirus et pour suivre avec nous la situation à La Réunion

  • IPR

    Nouvelle livraison de denrées alimentaires à Mafate

    Le fan club La Réunion organise ce dimanche 26 avril avec ses adhérents une livraison à pied de denrées alimentaires de première nécessité pour les habitants les plus démunis de Roche Plate, Ilet à Orangers et Ilet Lataniers. A cet effet, l'association dit avoir "pu compter sur la générosité de ses adhérents et de précieux partenaires tels que Salaisons de Bourbon, Cilam, Sam Concassage, Suzanne Bâtiment,  Eleveur Duchemann/Grondin, Terracoop Sandy, Matines Scea du chemin d’eau, Vivéa."

    Le départ se fera du Maïdo pour Roche Plate et Ilet Orangers, et de la Rivière des Galets pour l’Ilet Lataniers. A cet effet, 3 équipes de porteurs partiront chacune de leur côté en direction de ces trois îlets de Mafate.

    "Depuis le début du confinement, le fan club PSG La Réunion a déjà acheminé 3 tonnes de marchandises par navettes hélicoptère (grâce à l’intervention de Stéphane, commercial de Mafate hélicoptères) et plus d’une tonne de produits à pied grâce à ses adhérents très sportifs" rappelle l'association. Vendredi prochain, d’autres denrées seront distribuées.

  • IPR

    389 décès recensés en France dans les dernières 24 heures

    En tout le bilan monte à 22.245 morts du covid-19 depuis le début de l'épidémie.

  • IPR

    Amazon: la justice confirme en appel la nécessité d'une évaluation des risques

    La cour d'appel de Versailles a rendu vendredi un jugement de Salomon dans l'affaire Amazon, en donnant raison une nouvelle fois aux syndicats qui réclamaient une véritable évaluation des risques liés à l'épidémie de Covid-19, tout en assouplissant les restrictions de livraison imposées à l'entreprise.

    Tous les détails sur cet article.

  • IPR

    Aucun nouveau cas confirmé à La Réunion, 412 au total, 300 patients guéris

    La préfecture et l'Agence Régionale de Santé confirment 0 nouveau cas de coronavirus COVID-19 à La Réunion, ce vendredi 24 avril à 15h00, soit toujours un total de 412 cas depuis l’apparition  du premier cas le 11 mars 2020.

    409 cas ont été investigués à cette heure par l’ARS et Santé publique France.

    -  Bilan des cas investigués -

    Les chiffres du jour :

    • Cas importés (personnes qui ont contracté la maladie en dehors du territoire) : 288
    • Cas autochtones secondaires (personnes ayant un lien direct avec des cas importés) : 64
    • Cas autochtones (personnes ayant un lien indirect ou n’ayant aucun lien avec un cas importé) : 57
    • Nombre total de cas investigués : 409

    Les cas importés représentent 70 % des cas.

    - Situation sanitaire -

    • Cas hospitalisés hors service de réanimation : 9
    • Cas hospitalisés en service de réanimation : 2 

    - Tranches d’âge des cas investigués -

    • 0 à 14 ans : 8 % (33 cas)
    • 15 à 44 ans : 41v%
    • 45 à 64 ans : 39,8  %
    • 65 à 74 ans : 7,3 %
    • 75 ans et plus : 3,9 %
     
    3 cas sont toujours en cours d’investigation.

    - Contact-tracing -

    Plus de 3 300 personnes ont été appelées individuellement et suivies dans le cadre du contact-tracing.

    Mis en place par l’ARS, en concertation avec Santé Publique France, le « contact-tracing » est un dispositif qui a pour objectif d’identifier et de rappeler toutes les personnes ayant été en contact proche (entourage familial, professionnel, passagers proches dans les avions…) avec un cas confirmé de Coronavirus pendant sa période de contagiosité (on parle de «sujets contacts» ou de «contacts»).

    - Surveillance des cas confirmés -

    Depuis la fin du mois de mars, une baisse du nombre de cas confirmés est observée à la Réunion : entre 0 et 10 cas par jour, confirmant ainsi une faible circulation ponctuelle sur le territoire (sans toutefois qu’aucune chaine de transmission autochtone ou foyer épidémique n’ait clairement été identifiée à ce jour).

    •    Le dépistage

    L’activité de dépistage reste très importante. Ainsi, du 13 au 19 avril :

    -    2676 tests réalisés dans les laboratoires publics et privés de la Réunion

    -    dont 24 tests ont été positifs, soit un taux de positivité de moins de 1 % (contre 2 % au cours de la semaine du 06 au 12 avril).

    Cette stratégie de dépistage permet de :

    -    maintenir une couverture large de dépistage dans la population, y compris auprès de personnes sans symptômes (lors par exemple des entrées à l’hôpital),

    -    augmenter la probabilité d’identifier des cas peu ou pas symptomatiques sans notion de voyage

    L’objectif est toujours d’identifier le plus précocement possible tout cas pour rapidement pour retracer son parcours, recontacter et isoler toute personne qui aurait été en contact avec ce cas pendant sa période de contagiosité.

    •    Les hospitalisations

    Le nombre de patient hospitalisés diminue continuellement depuis fin mars, du fait du nombre de sorties d’hospitalisations (pour guérison ou maintien à domicile sans signes de gravité) supérieur au nombre d’admissions. Après un pic d’activité à environ 50 patients hospitalisés entre le 25 mars et le 1er avril, le nombre d’hospitalisations a diminué pour atteindre 6 patients hospitalisés ce jour en hospitalisation conventionnelle (hors réanimation).

    Un dispositif de suivi des patients à domicile est mis en place en lien avec l’hôpital et permet de s’assurer de leur isolement, de leur suivi médical et de statuer au final sur leur guérison.

    A ce jour, 300 patients sont considérés comme guéris.

    Depuis le premier cas, 12 patients ont été pris en charge dans un service de réanimation :

    -    Une femme et 11 hommes avec un âge médian de 72,5 ans

    -    Le délai moyen entre le début des signes cliniques et l’admission en réanimation : 9 jours

    -    Parmi ces cas graves :

    3 n’ont présenté aucune comorbidité

    8  d’entre eux présentaient au moins un facteur de risque, dont les plus fréquents sont l’hypertension artérielle et le diabète de type 1 ou 2.

    2 patients sont toujours admis en réanimation à ce jour et aucun décès n’est pour l’instant à déplorer.

  • IPR

    Les résidents de l'EHPAD de Saint-François plus connectés

    Désireux d’aider les résidents de l’EHPAD Saint-François, le Rotary Club Saint-Denis Réunion et le club Inner Wheel Vanille ont remis à sa directrice un ordinateur et une tablette avec routeurs 4G. "L’objectif est de continuer à faciliter la relation à distance avec les familles, grâce au précieux accompagnement du personnel soignant. Très rapidement il est prévu de mettre à disposition un 2ème ordinateur afin de permettre la téléconsultation à distance sur les 2 sites" indique le Rotary Club.

    "Par ailleurs il a été aussi initié un abonnement d’un an à un bouquet de chaînes afin d’offrir un très large choix d’émissions et de reportages pour les résidents, cela afin de leur permettre de s’évader par la pensée sur des sujets agréables et réconfortants."

  • IPR

    248.663 personnes contrôlées à La Réunion depuis le début du confinement

    Parmi elles, 11.588 étaient en infraction, soit envrion 5%.

    La préfecture enregistre par ailleurs 40% de la circulation habituelle à La Réunion, contre seulement 20% au début du confinement

    Lire l'article ici.

  • IPR

    Le préfet Jacques Billant suit les contrôles routiers des forces de l'ordre à Saint-Denis. Notre journaliste est sur place :

  • IPR

    CIVIS : ouverture des déchèteries aux particuliers et aux professionnels

    Dans le cadre de la lutte contre l'épidémie de dengue en cours et compte tenu des mesures liées au confinement Covid-19, la CIVIS informe les particuliers de la réouverture à compter du lundi 27 avril 2020 de l'ensemble des déchèteries de son territoire. Cette ouverture reste exceptionnelle dans le contexte de confinement mis en place par le gouvernement.

    Les déchèteries seront ouvertes uniquement du lundi au vendredi de 8h à 12h. Les déchèteries seront fermées les samedis, dimanches et les jours fériés.

    Les détails à retrouver par ici.

  • IPR

    Zot Marché.re : un outil pour relier agriculteurs et consommateurs

    Une plateforme a vu le jour pour tenter de créer un lien plus direct entre les agriculteurs et les consommateurs en temps de confinement. Appelé "zot marché.re", le site internet permet d'aider les professionnels à obtenir directement un bon de commande des produits que le consommateur souhaite acheter, en reprenant les codes de l'e-commerce. Familiariser tous les agriculteurs avec internet n'est pas chose aisée, l'entrepreneur derrière ce projet estime que le confinement est une occasion de développer de nouveaux outils.

    L’objectif de la plateforme ZotMarché.re se veut innovant, en aidant les agriculteurs et les petits commerces à écouler leurs marchandises pendant la crise du covid 19. L'idée vient de David Lépinay, fils d’agriculteur et entrepreneur en solution internet, au moment où les marchés ont été fermés. Il a souhaité proposer une alternative pour permettre aux consommateurs de s’approvisionner et aux producteurs de continuer à écouler leurs marchandises.

    Plus d'infos sur le fonctionnement de cette plateforme par ici.

  • IPR

    L'ARS attribue (encore) des masques tâchés aux professionnels de santé

    Dans un communiqué publié ce vendredi après-midi 24 avril 2020, l'Agence régionale de santé (ARS) annonce que des masques fournis par le groupe Hayot et distribués aux professionnels de santé présentent "des tâches ou salissures".

    L'ARS ne précise pas si elle a vérifié l'état de ces protections avant de le distribuer aux destinataires. Elle déclare maintenant que les bénéficiaires peuvent demander le remplacement des masques précédemment livrés, y compris en totalité" et  à défaut" de mettre ces masques de côté".

    C'est la deuxième fois en quelques semaine que l'ARS livre des masques défectueux aux professionnels de santé (Photo archives rb/www.ipreunion.com) défectueux.

    Tous les détails sont ici

  • IPR

    Le Département envoie 1.200 colis alimentaires aux étudiants réunionnais confinés en Métropole

    Cyrille Melchior, président du conseil départemental, annoncé ce vendredi 24 avril 2020 que la collectivité départementale allait envoyer 1.200 colis alimentaires aux étudiants réunionnais confinés en Métropole. Plusieurs de ces jeunes sont en grave difficulté depuis le début de la crise sanitaire et sont dans l'impossibilité de revenir dans leurs familles à La Réunion en raisons des mesures de confinement

    Plus d'information ici

  • IPR

    Car Jaune ajuste ses horaires

    "Afin de répondre au mieux à la demande des voyageurs pour leurs déplacements de première nécessité et anticiper la reprise progressive de l'activité, de nouveaux ajustements horaires seront mis en place sur le réseau Car Jaune à partir du lundi 27 avril 2020" indique Car Jaune dans un communiqué.

    Pour les horaires aux arrêts intermédiaires, il est demandé aux usagers de consulter le site internet www.carjaune.re, les horaires période de vacances scolaire des lignes, en fonction des heures de départ mentionnées, ci-dessous.

     

    Plus d'informations ici

  • IPR

    15 nouveaux cas confirmés à Mayotte, 354 au total

    • 144 patients guéris

    • 21 patients actuellement hospitalisés au CHM dont 4 dans le service de réanimation

    • 4 décès sont à déplorer

  • IPR

    Igbal Ingar, président de la Grande mosquée de Saint-Denis, s'exprime sur le début du Ramadan en temps de confinement, suivez notre live :

  • IPR

    La Cité des métiers dit "merci" en photos aux professionnel.le.s mobilisé.e.s pendant la crise

    Le 15 avril 2020, la Cité des métiers envoyait un appel à photos pour dire  "merci" aux professionnel.le.s mobilisé.e.s durant la crise du covid-19 et valoriser ces visages et métiers en première ligne. "L'appel à photos reste d'actualité mais d'ores et déjà la Cité des métiers a souhaité partager la première dizaine de photos reçue sur sa page Facebook" indique la Cité des métiers

    A voir sur www.facebook.com/citedesmetiers.re et sur  www.instagram.com/cdmreunion

    Plus de détails ici

  • IPR

    Covid-19 : une aide pouvant aller jusqu'à 1.200 euros sera versée aux travailleurs independants

    Afin de prendre en compte les difficultés économiques induites par la crise du covid-19, les conseillers du Conseil de la protection sociale des travailleurs indépendants (CPSTI), siégeant au titre des quatre organisations représentatives des travailleurs indépendants (U2P, CPME, CNPL et MEDEF), ont décidé à l'unanimité, avec l'accord de leurs ministères de tutelle, de créer en urgence une aide exceptionnelle " CPSTI RCI COVID-19 ".

    - Pour qui ? -

    Cette Aide " CPSTI RCI COVID-19 " sera versée à l’ensemble des travailleurs indépendants (arti- sans, commerçants et leurs conjoints collaborateurs relevant du Régime Complémentaires des Indépendants (RCI)) immatriculés avant le 1er janvier 2019 et en activité au 15 mars 2020.

    - Comment ? -

    Aucune démarche n’est à réaliser par le travailleur indépendant. Cette aide sera cumulable avec le Fonds de Solidarité mis en place par le gouvernement à l’intention des entreprises subissant la crise actuelle.

    Exclusivement financée sur la base des réserves du RCI, cette Aide fera l’objet d’un versement en une seule fois, sans que son montant plafonné ne puisse excéder celui des cotisations sociales RCI versées par l’assuré au titre de l’exercice 2018.

    • Montant maximal de l’aide : 1 250 € (nets d’împots et de charges sociales). Cette aide est plafonnée à hauteur des cotisations et contributions sociales personnelles RCI versées au titre de l’exercice 2018.

    Lire l'article ici

  • IPR

    Saint-Pierre: un cas de covid-19 "douteux" au pôle handicap dépendance de la fondation Père Favron

    Au moins un résident du pôle handicap dépendance (PHD) de la fondation Père Favron à Bois d'Olive Saint-Pierre - anciennement foyer Albert Barbot -, a été testé au covid-19 et présente un résultat "douteux" d'après Jean-Paul Pinot, directeur général de la fondation. Il a été recensé parmi les deux nouveaux cas de contamination annoncés par l'Agence régionale de santé (ARS) ce jeudi soir 23 avril 2020. Si les résultats sont considérés comme douteux, l'ARS a demandé à l'établissement de mettre en place le même protocole que pour un cas confirmé.

    Le résident sera transféré ce vendredi matin au CHU nord à Saint-Denis. Son voisin de chambre sera transporté au CHU sud à Saint-Pierre. Tous les résidents du PHD seront dépistés ce vendredi matin. Le personnel le sera samedi.

    Les conditions de contamination de ce patient ayant très peu de contacts avec l'extérieur n'ont pas encore été déterminées par l'ARS. L'Agence régionale de santé n'a pas non plus indiqué pourquoi il était nécessaire d'attendre samedi pour dépister le personnel du PHD.

    "Il est évident que tout cela est très anxiogène, nous allons travailler et ensuite rentrer chez nous avec la crainte de contaminer nos familles" souligne un membre du personnel. "C'est aussi très angoissant pour les résidents et leurs familles" ajoute-t-il.

    Selon nos informations, le résident a commencé à avoir de la fièvre il y a deux semaines environ. En milieu de semaine dernière il est conduit au CHU sud pour un dépistage du covid-19. Le test se révèle négatif. Le patient est alors réintégré dans la chambre qu'il occupe avec un autre résident.

    Devant la persistance de la fièvre et des autres symptômes de la personne, un second dépistage du coronavirus est effectué ce mercredi toujours au CHU sud. Les résultats sont connus quelques heures plus tard. Cette fois le test est "douteux".

    Le patient est alors immédiatement confiné et la procédure spécifique à cette situation définie par la fondation Père Favron est déployée. A noter que la structure a mis en place depuis plusieurs semaines une série de mesures visant à éviter la contamination dans ce milieu fragile.

    Pour rappel, selon l'ARS au 10 avril deux établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) avaient signalé la situation d’un personnel confirmé positif. Les autres personnels, tous testés, se sont révélés négatifs.

    Ces deux cas de soignants positifs s'ajoutaient au premier, recensé dans un Ehpad de Saint-Denis, géré par la Croix-Rouge. Après dépistage, aucun autre résident et pesonnel n'a été testé positif.

  • IPR

    Personnes atteintes de cancer : la continuité des soins est primordiale, souligne le CHU de La Réunion

    Au CHU, comme dans l'ensemble des établissements de santé, certaines activités non urgentes ou non liées à la prise en charge des patients avérés ou suspects Covid-19, ont pu être reportées afin de limiter les déplacements de la population et de limiter les risques. Mais le CHU rappelle toutefois que la continuité des activités de soins en cancérologie est cruciale pour les patients et qu'il a continué à tout mettre en oeuvre pour assurer les diagnostics, le traitement et la surveillance de cette maladie grave.

    Le communiqué du CHU est ici

  • IPR

    Ecole: nouvelles interrogations autour d'une rentrée sur la base du volontariat

    En annonçant que le retour à l'école se ferait sur la base du volontariat, Emmanuel Macron "brouille les messages", dénoncent les syndicats enseignants, qui attendent surtout des garanties sanitaires en vue d'une reprise à partir du 11 mai.

    La rentrée scolaire sera "progressive, concertée avec les élus locaux et adaptée aux réalités locales", a déclaré l'Elysée jeudi à l'issue d'une réunion du chef de l'Etat avec des élus.

    Mardi, le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer avait déjà esquissé les pistes d'un retour à l'école étalé sur trois semaines par niveau de classe, avec des groupes de 15 élèves maximum.

    "Le ministre avait parlé du volontariat mais ce n'était pas son message principal, contrairement à ce qui ressort aujourd'hui", réagit Sophie Vénétitay, du Snes-FSU, premier syndicat du secondaire. "Les scénarios d'une reprise étaient déjà assez flous, cela n'arrange rien". "On est face à une communication brouillonne, qui induit beaucoup de tensions", grince aussi Stéphane Crochet, du syndicat SE-Unsa.

    "Le volontariat concernera-t-il aussi les élèves du secondaire ? Si c'est le cas, ça va être totalement ingérable, vu les effectifs élevés de la plupart des établissements", met en garde de son côté Philippe Vincent, secrétaire général du SNPDEN, premier syndicat des chefs d'établissement.

    Côté parents d'élèves, c'est plutôt le soulagement: "c'est bien normal que la décision finale d'envoyer ou non leur enfant à l'école leur revienne", estime Rodrigo Arenas, co-président de la FCPE, première fédération de parents. Mais attention à ne pas faire "un chantage au portefeuille" de ceux qui décident de garder leurs enfants. Il faudra que les aides financières suivent, prévient-il.

    Plus de détails par ici

  • IPR

    Polémique : le gouvernement défend une commande de respirateurs accusés d'être inadaptés

    Plusieurs milliers de respirateurs commandés en urgence par l'Etat sont inadaptés pour les patients atteints par le Covid-19 en réanimation, affirme jeudi une enquête de la cellule d'investigation de Radio France, des interrogations aussitôt contestées par le gouvernement.

    Cette enquête de la cellule investigation de Radio France affirme que 8.500 des 10.000 appareils commandés par l'Etat ne sont pas adaptés à la réanimation de patients atteints par le Covid-19.

    Ces 8.500 appareils, des modèles Osiris, sont "des respirateurs destinés à gérer l'urgence", selon cette enquête. Ce respirateur est "un appareil qu'on utilise dans les ambulances, mais pas dans les salles de réanimation". "Il est donc probable que les Osiris, du moins dans un premier temps, serviront à autre chose qu'à soigner des patients atteints du Covid-19", souligne l'enquête.

    Plus d'informations ici

  • IPR

    Nouvelles annonces de l'Elysée sur le déconfinement

    Pas de déconfinement "régionalisé" mais "adapté aux territoires", retour à l'école sur la base du volontariat des parents, port du masque probablement imposé dans les transports: l'Élysée a annoncé plusieurs axes directeurs de l'après-11 mai jeudi, à l'issue d'une réunion d'Emmanuel Macron avec des élus.

    Le déconfinement doit se préparer avec les maires, a insisté Emmanuel Macron, selon des propos rapportés par l'Élysée, et le cadre national devra être adapté et "territorialisé", mais pas par régions, "qui ne correspondent pas aux réalités des territoires".

    La rentrée scolaire du 11 mai sera "progressive, concertée avec les élus locaux et adaptée aux réalités locales", a ajouté l'Élysée, notamment en fonction de la taille des communes.

    Priorité sera sans doute donnée aux "plus jeunes, ceux qui ne sont pas autonomes", ainsi qu'aux enfants "les plus en difficulté", mais quoi qu'il en soit sur la base du volontariat des parents, "sans obligation de retour à l'école", précise l'Élysée.

    Dans les transports publics, "il faudra probablement imposer le port du masque", a en outre fait savoir l'Élysée, qui a évoqué un "cahier des charges organisationnel et sanitaire pour la reprise".

    Plus de détails dans cet article.

  • IPR

    Le bilan provisoire de la pandémie dans le monde

    Plus de 2 675 050 cas d’infection (412 cas à La Réunion) ont été officiellement diagnostiqués dans 193 pays et territoires depuis le début de l’épidémie.

    Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière.

    Parmi ces cas, au moins 708 400 sont aujourd’hui considérés comme guéris.

    Depuis le comptage réalisé la veille, 4576 nouveaux décès et 68 017 nouveaux cas ont été recensés dans le monde en 24 heures.

    Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès sont le Royaume-Uni avec 616 nouveaux morts, les États-Unis (595) et la France (516).

    Depuis mercredi à 15 h, la Guinée équatoriale a annoncé son premier décès lié au virus sur son sol.

    L’Europe totalisait jeudi à 15 h 115 990 décès pour 1 293 822 cas, les États-Unis et le Canada 49 377 décès (897 961 cas), l’Asie 7511 décès (183 577 cas), l’Amérique latine et les Caraïbes 6202 décès (123 517 cas), le Moyen-Orient 6005 décès (141 367 cas), l’Afrique 1279 décès (26 856 cas), et l’Océanie 98 décès (7950 cas).

  • IPR

    Le bilan provisoire de la pandémie en France

    En France, on recense 516 décès de plus dans les dernières 24 heures (à l'hôpital et dans les Ehpad) pour un total de 21.856 morts du covid-19 depuis le début de l'épidémie

  • IPR

    Les attestations de déplacement sur smartphone sont disponibles

    Cliquez ici pour les télécharger

    Et voici le mode d'emploi

  • IPR

    Les attestations de déplacements sont à télécharger

    • Les attestations de déplacement sont également disponibles sur smartphone

    ATTENTION : on se déplace uniquement pour un motif impérieux

    Les attestations sont téléchargeables en cliquant ici

    Justificatif de déplacement professionnel

     

    Attestation de déplacement dérogatoire

    A noter que ces attestations sont aussi disponibles sur smartphone





     

  • IPR

    Le bilan de jeudi soir

    • La Réunion compte 412 cas de covid-19, 2 nouveaux cas ayant été annoncés ce jeudi et 2 personnes sont en réanimation. Une personne a été co-infectée dengue et covid-19.

    • A La Réunion, les cas de moins de 14 ans sont désormais deux fois plus nombreux que les plus de 75 ans à raison de 8% contre 3,9%.

    • Mayotte recense 339 cas en tout, et 4 personnes sont décédées, 4 personnes sont au service réanimation.

    A Maurice, 2 nouveaux cas ont été enregistrés alors que cela faisait plusieurs jours qu'aucun nouveau cas n'avait été annoncé. Le total passe à 331. Le gouvernement vise un déconfinement progressif le 4 mai prochain.

    En France, on recense 516 décès de plus dans les dernières 24 heures pour un total de 21.856 morts du covid-19 depuis le début de l'épidémie.

    Dans le monde, plus de 2,6 millions de personnes ont été officiellement diagnostiqués dans 193 pays et territoires depuis le début de l’épidémie.  On recense plus de 180.000 morts du covid-19.

     

  • IPR

    Bonjour La Réunion, !

    Nous voila repartis pour une nouvelle journée de suivi de la crise sanitaire

    Rest ek nou, rest zot kaz

A propos

412 cas de covid-19 à La Réunion, un déconfinement qui se précise

Ce jeudi, 2 nouveaux cas de coronavirus ont été annoncés par la préfecture et l'ARS. Le total est donc de 412 cas depuis l’apparition  du premier cas le 11 mars 2020. 409 cas ont été investigués à cette heure par l’ARS et Santé publique France. 288 cas sont importés, 64 sont secondaires et 57 sont autochtones.

Deux patients sont toujours en réanimation et seulement 9 autres personnes sont hospitalisées. Pour les tranches d'âges, 8% ont entre 0 et 14 ans, 41% entre 15 et 44 ans, 39,8% entre 45 et 64 ans, 7,3% entre 65 et 74 ans et enfin 3,9% ont plus de 75 ans. Ces chiffres montrent donc qu'à La Réunion, les cas de moins de 14 ans sont désormais deux fois plus nombreux que les plus de 75 ans à raison de 8% contre 3,9%.
 
Sans correctif de la part de l'ARS, le nombre de guéris est toujours de 238 personnes. Plus de 3.300 personnes sont considérées comme cas contact et donc co-exposées. A noter également que l'ARS a annoncé mercredi qu'une personne était co-infectée dengue et covid-19.

- Nouvelles annonces de l'Elysée sur le déconfinement -

Le déconfinement doit se préparer avec les maires, a insisté Emmanuel Macron, selon des propos rapportés par l'Élysée ce jeudi, et le cadre national devra être adapté et "territorialisé", mais pas par régions, "qui ne correspondent pas aux réalités des territoires".

La rentrée scolaire du 11 mai sera "progressive, concertée avec les élus locaux et adaptée aux réalités locales", a ajouté l'Élysée, notamment en fonction de la taille des communes. Priorité sera sans doute donnée aux "plus jeunes, ceux qui ne sont pas autonomes", ainsi qu'aux enfants "les plus en difficulté", mais quoi qu'il en soit sur la base du volontariat des parents, "sans obligation de retour à l'école", précise l'Élysée.

Dans les transports publics, "il faudra probablement imposer le port du masque", a en outre fait savoir l'Élysée, qui a évoqué un "cahier des charges organisationnel et sanitaire pour la reprise".

- La production de masques grand public s'organise -

A partir du 11 mai, l'Etat, en lien avec les maires, permettra à chaque Français de se procurer un masque grand public. Plusieurs communes et entreprises ont déjà entrepris de fabriquer ces derniers.

Selon la préfecture, une capacité de production de masques grand public a été identifiée à La Réunion. Cette offre est notamment structurée par la production des ateliers et chantiers d’insertion (environ 92 000 masques par mois), la Société dionysienne de confection (environ 40 000 masques par mois et 200 000 masques en kit par mois) et certaines associations, notamment avec l’association de coopération humanitaire (environ 6 000 masques par mois).

Côté Chambre des métiers et de l'artisanat, 95 entreprises ont répondu positivement et seront référencées sur le site internet www.reparer.re, avec une géolocalisation des ateliers. Ce pool d’artisans sera régulièrement mise à jour et enrichi. Pour le reste, d'autres initiatives existent à la mairie de Saint-Denis (production de 200.000 masques), la mairie de Saint-André (production de 120.000 masques), une démarche a été initiée par le Conseil départemental avec le Syndicat des couturières projetant une production de 300.000 masques sur 20 jours avec un démarrage d’ici la fin avril, et enfin, des démarches d’import d’unités de production de masques sont identifiées depuis les pays voisins.

La fourchette de prix de ces masques s'établit entre 3,00 euros HT et 6,50 euros HT.

- L'hypothèse d'un effet protecteur de la nicotine à l'étude -

La nicotine pourrait avoir un effet protecteur contre l'infection par le nouveau coronavirus, avancent des chercheurs en France où des essais préventifs et thérapeutiques vont être entrepris avec des patchs à la nicotine, à l'hôpital de La Pitié-Salpêtrière à Paris.

L'hypothèse est étayée par le faible nombre de fumeurs parmi les malades du Covid-19 hospitalisés constaté dans diverses études dans le monde et sa confirmation solide fournie par une nouvelle étude française portant sur 350 malades hospitalisés et 150 plus légers qui ont consulté, tous atteints du Covid-19 (confirmé par test PCR).

"L'hypothèse est que la nicotine en se fixant sur le récepteur cellulaire utilisé par le coronavirus l'empêche ou le retient de s'y fixer" et donc de pénétrer dans les cellules et de se propager dans l'organisme, explique à l'AFP le Pr Jean-Pierre Changeux, de l'Institut Pasteur et du Collège de France.

Retrouvez nos lives précédents ici : 

• notre live du 23 avril : Coronavirus : 2 nouveaux cas confirmés à La Réunion, 412 patients au total

• notre live du 22 avril : Coronavirus : aucun nouveau cas ce mercredi, la préfecture dément un cluster aux Avirons

• notre live du 21 avril : Covid-19 : 2 nouveaux cas confirmés à La Réunion, 410 au total

• notre live du 20 avril : Coronavirus : pas de nouveau cas, le bilan reste de 408 personnes contaminées à La Réunion

• notre live du 19 avril : Edouard Philippe : "le respect des gestes barrières, les dépistages et l'isolement indispensables au déconfinement"

Et tous nos lives et articles depuis le début de la crise sanitaires sont ici

   

1 Commentaire(s)

7AC, Posté
Il serait intéressant de savoir en parallèle à ces chiffres publiés tous les soirs, celui du nombre de personnes testées.
Car il n'est pas représentatif d'annoncer aucun nouveau cas, si aucun test n'a été véritablement effectué.