Bilan des actions menées :

L'Union des étudiants réunionnais de l'Hexagone reçue par la ministre Annick Girardin


Publié / Actualisé
Ce vendredi 5 juin 2020, une délégation de l'Union des Étudiants Réunionnais de l'Hexagone (UERH) a été reçue par la Ministre des Outre-Mer Annick Girardin. L'UERH a présenté le bilan de ses actions menées par le Ministère des Outre Mer et de l'UERH dans le cadre de cette crise COVID-19. Nous publions le communiqué de l'UERH ci-dessous.
Ce vendredi 5 juin 2020, une délégation de l'Union des Étudiants Réunionnais de l'Hexagone (UERH) a été reçue par la Ministre des Outre-Mer Annick Girardin. L'UERH a présenté le bilan de ses actions menées par le Ministère des Outre Mer et de l'UERH dans le cadre de cette crise COVID-19. Nous publions le communiqué de l'UERH ci-dessous.

Les initiatives conjointes du Ministère des Outre Mer et de l'UERH, ont permis d’innerver la société civile afin d’organiser la solidarité en faveur des étudiants ultramarins. Ce panel d’actions a su répondre aux aspirations et aux demandes de la jeunesse ultramarine isolée en métropole tout au long de cette crise.

Nous avons également profité de cette rencontre pour faire remonter des propositions relatives à l'accompagnement des étudiants ultramarins lors de leurs parcours de mobilité, et notamment concernant le retour des étudiants ultramarins sur leur territoire d'origine.

Liste des propositions :

1. Mise en place d’une plateforme pour les stages/alternances/formations, permettant la mise en relation des entreprises ultramarines avec les étudiants en période de prospection.

2. Assurer un poste à l’étudiant sur son île, avant sa mobilité dans le cadre de sa formation.

3. Mise en place via les Agences Régionales de Santé et les collectivités territoriales ultramarines d’un dispositif assurant le retour des étudiants en filière santé.

4. Création d’un fond permettant le financement de projets entrepreneuriaux pour les étudiants exprimant le souhait de rentrer et de lancer leur activité, sous l’égide des services publics.

5. Création d’un " Guichet Outre Mer " au sein du CNOUS et de chaque CROUS.

6. Lancement d’un organe décisionnel et consultatif, impliquant les différents acteurs
de la mobilité ultramarine, du Ministère des Outre Mer aux associations étudiantes ultramarines.

7. Repenser en profondeur la mobilité actuelle dans une perspective de retour des forces vives et de développement des territoires ultramarins.

Nous saluons une première rencontre constructive, la Ministre Annick Girardin a été attentive aux aspirations de la jeunesse ultramarine. Toujours dans cette idée noble de bâtir ensemble, et empreinte de valeurs partagées telles que l’entraide et la solidarité, divers travaux conjoints seront menés prochainement aux côtés du Gouvernement.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !