Gestes barrières :

Covid-19 : la liste des lieux concernés par l'obligation du port du masque


Publié / Actualisé
Depuis ce lundi 20 juillet, les masques sont obligatoires dans les lieux clos publics, à savoir les magasins, les supermarchés, les banques etc... Une mesure valable sur l'ensemble du territoire, Métropole et Outre-mer. L'absence de masques dans les lieux clos publics peut se solder par une amende de 135 euros. Le ministère de la Santé a publié dans la matinée la liste des lieux concernés par l'obligation de porter un masque. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Depuis ce lundi 20 juillet, les masques sont obligatoires dans les lieux clos publics, à savoir les magasins, les supermarchés, les banques etc... Une mesure valable sur l'ensemble du territoire, Métropole et Outre-mer. L'absence de masques dans les lieux clos publics peut se solder par une amende de 135 euros. Le ministère de la Santé a publié dans la matinée la liste des lieux concernés par l'obligation de porter un masque. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
   

3 Commentaire(s)

Lacavaliere, Posté
Je ne comprends pas pourquoi seules les entreprises ouvertes au public sont concernées sachant que nombre d autres avec beaucoup de salariés n y sont pas obligées et qu il ne y a ni masque, ni distanciation et la clim tourne... Donc une partie de la population est sacrifiée et très exposée au virus qui non seulement les menace mais qui obligatoirement sera transmis a la population. Tout le monde doit être protège et vite
Sissi974, Posté
Je suis d'accord pour le port du masque dans tous les lieux publics, mais au restaurant, si on mange sur place, il faut bien enlever le masque pour manger ! Hihihihi, je déconne, c'est pour rire un peu !
Chifoumi, Posté
Très bien.
Avec le test obligatoire avant de prendre l'avion, le port du masque, ça calmera peut-être la covid.
Par contre, le test au bout de sept jours après l'arrivée sur l'île, est seulement conseillé. Les consciencieux le feront mais les "je-m'en-foutistes" ne le feront pas. Et comme il y en a beaucoup, ça reste un problème.