Le préfet écouté mais pas entendu :

Covid-19 : obligation de porter le masque pas (tout à fait) respectée


Publié / Actualisé
Alors qu'il vient de rendre obligatoire le port du masque et l'interdiction de pique-nique sur l'ensemble du territoire de La Réunuin lors de son allocution du vendredi 13 novembre 2020, le préfet Jacques Billant ne semble visiblement pas avoir été entendu par les Réunionnais. L'absence du port du masque ou la consommation de nourriture dans les lieux publics sont en effet encore courant ce samediPhoto : rb/www.ipreunion.com)
Alors qu'il vient de rendre obligatoire le port du masque et l'interdiction de pique-nique sur l'ensemble du territoire de La Réunuin lors de son allocution du vendredi 13 novembre 2020, le préfet Jacques Billant ne semble visiblement pas avoir été entendu par les Réunionnais. L'absence du port du masque ou la consommation de nourriture dans les lieux publics sont en effet encore courant ce samediPhoto : rb/www.ipreunion.com)

Au lendemain de l'allocution du préfet de La Réunion, Jacques Billant, qui a désormais rendu obligatoire le port du masque sur la totalité de l'île et interdit la consommation de nouriture et de boissons sur la voie publique à partir de ce samedi 14 novembre, aucun changement de comportement n'est vraisemblablement perceptible dans la rue.

Alors qu'il a prévenu les habitants de l'île des conséquences envisageables, et notamment un reconfinement, si les différents indicateurs épidémiques ne s'amélioraient pas, Jacques Billant ne paraît pas avoir été entendu par ces derniers. Il suffit de se balader dans les rues pour s'en convaincre. Il est ainsi aisé de voir des masques portés sous le menton, voire complètement absents, ou encore des personnes en train de déjeuner sur un banc.

- Les Réunionnais s'attendent au moins à un couvre-feu -

"On ne comprend pas trop la décision du préfet", souligne Karine qui attend à son arrêt de bus. "Les pique-niques sont interdits mais j'ai entendu qu'il y aurait des concerts ce soir dans certaines villes. De toute façon les gens n'écoutent pas et il n'y a pas de contrôles ! Il suffit de regarder autour de soi pour s'en rendre compte. Son discours n'a pas servi à grand-chose. On s'attend à avoir un couvre-feu maintenant", alerte-t-elle.

Eddy, qui effectuaient ses courses dans un supermarché de Sainte-Clotilde ce samedi matin, n'a lui non-plus pas été convaincu par les nouvelles mesures prises par la préfecture : "Les bus sont bondés et c'est la même chose dans les grandes surfaces. Les distances ne sont pas respectées, c'est totalement paradoxal avec cette interdiction de pique-niquer. Et les masques, les gens les portent uniquement parce qu'ils ont peur de prendre un PV, ils n'en ont rien à faire autrement !"

Malgré la prise de parole du préfet, la situation demeure ainsi difficilement maitrisable. Outre les contrôles trop peu nombreux d'après certains, un manque de moyens est notable, comme l'explique Stéphane. "Les gens ont l'air de respecter le port du masque dans les magasins mais ils sont bien trop nombreux ! Là c'est impossible de déterminer combien de personnes sont présentes à un endroit précis, il faudrait des appareils de contrôle", préconise-t-il.

Peu réceptifs, les Réunionnais paraissent résignés à l'idée de se voir imposer des mesures plus strictes d'ici quelques jours. Julie s'attend pour sa part à un reconfinement rapide. "Les décisions qui ont été prises sont ridicules. Les politiques ne font que repousser l'échéance, cela ne va rien changer de manger ou non sur la voie publique. Il n'y a pas de logique, tout est contradictoire. Donc tant pis, on va droit vers le confinement", déplore-t-elle.

Sachant que les indicateurs continuent de se dégrader, que le taux d'incidence global est désormais de 77 pour 100.000 habitants et que le taux d'occupation de lit en réanimation a "ponctuellement" franchi son seuil d'alerteJaques Billant a fustigé "le comportement de certains". Il n'a pas exclu de prendre des mesures dratisques si son appel à la citoyenneté n'était pas entendu.

Le représentant de l'Etat s'adressera de nouveau à la populaiotn "la semaine prochaine".

Lire aussi : Pas de couvre-feu pour l'instant, pique-niques interdits, masque obligatoire partout

vl/www.ipreunion.com / [email protected]

   

15 Commentaire(s)

John, Posté
Les gens sont tellement bêtes sur notre île oui HAHA la faute à qui cette situation hein LE PRÉFET ET LA DIRECTRICE DE L'ARS NON ???? UN VACCIN CAPITALISTE DANS VOTRE CORP BIENTÃ"T HAHA
John, Posté
LE PRÉFET NE DÉCIDE PAS POUR LES RÉUNIONNAIS HEIN LE PRÉFET DEHORS!
Ti pol, Posté
Le port du masque doit être obligatoire partout dès qu'on quitte son domicile et sanctionné qui respecte pas la loi
Paille en queue, Posté
Si on est seule on n'a pas mal à marcher au lieu prendre le transport en commun qui est bondé on doit mettre notre masque Pourquoi? Mrs le préfet si vs êtes seul sur votre lit vs aller mettre un préservatif c'est pas le masque il faut être vigilant tout cela c'est un paquet mètre de déchet en plus pour notre pauvre planète nos poissons vont être masqué .gardons nos distance avec de l'hygiène pas besoin tout ses masques c'est ça qui achève les gens touchent des choses il retouche leur masque il gratté leur yeux touche leur bouche sa arrive à tout le monde sans qu'on sois conciens
Mayaqui, depuis son mobile, Posté
Et après on rouspètera car plus de place dans les hÃ'pitaux. ..... comme on fait sont lit on se couche !
Tiluc27, Posté
Tout est faux, les chiffres qu'ils annoncent sont inventés de toutes pièces,, de toute façon le préfet a des ordres, on n'y est pour rien et on ne peut rien,,, on aura le couvre-feu et le confinement,, voilà la finalité de tout ça,,, mdr ð??"
Le malabar, depuis son mobile, Posté
Comment voulez vous que les personnes les écoutes ils ont tellement mal gérer des le début il a eu tellement de mensonges la preuve tout ces forces de l'ordre qui sont venu soit disant pour protéger les réunionnais et qui sont positifs à l'épidémie où sont les contrÃ'les ? C triste ils faudrait qu'ils reconnaissent leur fautes .moi j'ai un seul chose à dire aux réunionnais protégeons nous pour nous mêmes non pas pour nos soi-disant décideurs
Missouk, Posté
On doit se promener dans les rues, même peu passantes avec un masque. Mais... les grandes surfaces continuent à être bondées,les marchés aussi et les transports en commun aussi!
Coco dur, Posté
quand on voit certains porter le masque en gros soit sur le menton ou le gros trou nez dehors ben dans ces cas là met pas sert a rien .. apres si reconfinement c ceux la va dire ote le mol sa reste la kaz gagne pu bouger pfttt pitoyable
HULK, Posté
Quand on laisse entrer des gendarmes infectés au COVID,c'est plus difficile de donner des leçons. Quand on laisse des bars faire n'importe quoi, c'est difficile de vouloir sanctionner après. D'abord si "la profession" couvre de tels agissements, elle sera mal venue pour ensuite venir se plaindre. Et comme personne n'y comprend plus rien, chacun fait n'importe quoi. Hélas! Y a-t-il vraiment une ou des solutions? Certainement puisque des pays s'en sortent mieux que nous. Mais nous n'avons pas les moyens d faire comme eux ou nous ne voulons pas se donner les moyens de le faire.
Mymoza, Posté
A lire l'article écrit par les Allemands sur la gestion Française de la 'crise': c'est l'Absurdistan, géré par une débilogarchie affligeante! Pour être obéï, faut donner des ordres censés!
Momo, Posté
C koi sa mi reconnaît pu mon pays les gens y veille le cu zot camarade beaucoup de ladit lafer covid la les menteur zot y veut dresse la population comme zot y dresse le chien ou sa nous sa va moins y reste a moins 2 3 années pou vivre arrête fait chier le peuple ou sa y les bon dieu pou mette l'ordre dans tout sa
7AC, Posté
Comme avec l'animal, le con ne comprend que par la punition, voir la flagellation.On devrait pouvoir faire signer une décharge à ces irresponsables, ce qui les rendrait inéligible à l'accès à une chambre en réanimation.
Mayaqui, depuis son mobile, Posté
L'épidémie étant actuellement exponentielle , il vaut mieux être très prudent ....
Sergio974, depuis son mobile, Posté
Peut-être parce que tout le monde sait que cette mesure est complètement inutile.

Pendant ce temps, on n'a rien entendu sur le télétravail ou les horaires décalés par exemple, pour éviter les concentrations de personnes.