Les indicateurs se sont fortement dégradés :

Covid-19 : La Réunion reste déconfinée mais totalement masquée


Publié / Actualisé
Son allocution était très attendue : ce vendredi 13 novembre 2020, le préfet Jacques Billant s'est pour la première fois adressé solennellement aux Réunionnais. Pas de grandes annonces finalement, mais une mise en garde face à la dégradation rapide des indicateurs Covid-19 dans l'île. Conséquence :à partir de ce samedi le port du masque est obligatoire dans toute La Réunion "dès que l'on sort de chez soi" a précisé le préfet. A court terme, seule la commune de Saint-André est concernée par un net durcissement des mesures sanitaires. L etaux d'incidence ayant dépassé le seuil de 150 pour 100.000 habitants un couvre-feu de 20 à 6 heures pourrait être mis en place dès ce mardi. Le reste de l'île est sur la sellette, alors que le taux d'incidence global est désormais de 77 pour 100.000 habitants, et que le taux d'occupation de lit en réanimation a "ponctuellement" franchi son seuil d'alerte. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Son allocution était très attendue : ce vendredi 13 novembre 2020, le préfet Jacques Billant s'est pour la première fois adressé solennellement aux Réunionnais. Pas de grandes annonces finalement, mais une mise en garde face à la dégradation rapide des indicateurs Covid-19 dans l'île. Conséquence :à partir de ce samedi le port du masque est obligatoire dans toute La Réunion "dès que l'on sort de chez soi" a précisé le préfet. A court terme, seule la commune de Saint-André est concernée par un net durcissement des mesures sanitaires. L etaux d'incidence ayant dépassé le seuil de 150 pour 100.000 habitants un couvre-feu de 20 à 6 heures pourrait être mis en place dès ce mardi. Le reste de l'île est sur la sellette, alors que le taux d'incidence global est désormais de 77 pour 100.000 habitants, et que le taux d'occupation de lit en réanimation a "ponctuellement" franchi son seuil d'alerte. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

C'est désormais une stratégie de "riposte graduée" qui a été décidée pour La Réunion. Première étape de cette stratégie : les communes dépassant durablement le taux d’incidence à 150 pour 100 000 seront placées sous couvre-feu, comme cela peut-être le cas pour Saint-André. Au-delà du seuil des 200 pour 100 000, un confinement sera mis en place.

Le préfet a par ailleurs longuement insisté sur le non-respect des mesures sanitaires mises en place, notamment sur la voie publique et dans les bars et restaurants. "Force est de constater que l’effort n’est pas collectif, que la prise de conscience n’est pas unanime face à la menace qui arrive" a-t-il déploré ce vendredi.

Pour contrecarrer à ces infractions, les contrôles ont donc été renforcés depuis le début de la semaine.  Le bilan des contrôles du weekend "est tristement édifiant" a noté le préfet : seulement 50% des structures respectaient les protocoles. Saint-Gilles et Saint-Pierre ont notamment été cités.

Lire aussi : Covid-19 : les contrôles ont été renforcés ce week-end sur l'île

"Si cela ne change pas, si la barre n’est pas redressée ce weekend, si les protocoles ne sont pas respectés, je fermerai sur ces secteurs les bars et restaurants à 21h00" a avertit le préfet. Les sanctions administratives sont par ailleurs renforcées sur toute l’ile : les fermetures des établissements en infraction seront désormais prononcées pour 20 jours et pour un mois en cas de récidive.

- Port du masque généralisé et interdiction de pique-nique -

L'obligation du port du masque a aussi été étendue à la totalité de l'île. "Dès que vous sortez de chez vous, dès qu’il y a un trottoir, du bitume, vous devez porter le masque. Sinon, vous serez verbalisé" a affirmé le préfet. Seules les personnes en situation de handicap, faisant du sport (jogging, randonnée, vélo) ou se déplaçant dans des espaces naturels très peu fréquentés sont autorisées à ne pas porter de masque.

Le non-respect du port du masque constitue une infraction de 4ème classe, punie d’une amende de 135 euros pouvant être majorée à 375 euros. En cas de récidive dans les 15 jours l’amende est de 200 euros pouvant être majorée à 450 euros. Après trois infractions constatées en 30 jours, l’infraction est passible d’une amende de 3 750 euros et de six mois d’emprisonnement

Les pique-niques seront interdits dès ce week-end. De même, la consommation de nourriture ou de boisson debout ou dans l’espace public sera interdite. L’accès aux plages et aux aires de pique-nique reste autorisé pour la pratique sportive, la promenade, la baignade, les sports nautiques et la pêche de loisir.

Pour l'heure, le taux d’incidence s'élève à 77/100 000 habitants, le taux de positivité à 4.5 % et le taux d’occupation des lits en service de réanimation à 23 %. Les autorités sanitaires ont annoncé un nouveau décès. Par ailleurs, 149 nouveaux cas ont été détectés sur les deux derniers jours. La moyenne pour cette semaine est de 95 cas en moyenne par jour, contre 76 la semaine dernière

En cas de couvre-feu, seuls les déplacements pour les motifs suivants sont autorisés : exercice de l’activité professionnelle et les déplacements en lien avec des soins et la santé. Les personnes devront se munir d’un document permettant de justifier leur déplacement.

Un nouveau bilan sera réalisé à la fin de la semaine prochaine.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

2 Commentaire(s)

Laurcas, Posté
JE VOUS INVITE À LIRE CET ARTICLE SUR RT FRANCE.... ET À VOUS POSEZ LA QUESTION : LES TESTS PCR SONT-ILS FIABLE ? Car c'est avec cela que l'on se base pour mettre en place des mesures de restrictions dite "sanitaire" https://francais.rt.com/international/80712-covid-elon-musk-dit-avoir-ete-controle-deux-fois-positif-deux-fois-negatif-tests-antigeniques?fbclid=IwAR0YV5R6ZM_Zp7-5FjmnkVxr8jQS0EtXZu4BuLIoRqQdxMmxPLkNjjNjYOs
Laurcas, Posté
si nous faisons une règle de 3. pour 77/100000 ça donne un taux de 0,077% de personnes positives pour 100000 habitants. Est que quelqu'un aux commande de notre île se rend compte ????? du tragi-comique de tour ça !!!! 0,077% de taux de personnes testé positive et combien de personnes contagieuse dans les positive ???? ne serait-il pas plus simple de mettre à l'isolement ces personnes qui sont en petit nombres au lieu de contraindre toute une population ? ou est passé le sens pratique et le bon sens.