En Métropole les indicateurs ne sont pas bons :

Covid-19 : la fin des motifs impérieux en péril face à la situation sanitaire


Publié / Actualisé
Les nouvelles n'étaient pas bonnes ce mercredi 9 décembre 2020 concernant la situation sanitaire française. Si les indicateurs se sont améliorés ces dernières semaines, ils sont repartis à la hausse ces derniers jours. La France est "loin du cap des 5.000 cas de Covid-19 par jour", a annoncé le directeur général de la Santé Jérôme Salomon. Et sans ce cap, le gouvernement pourrait renoncer au déconfinement prévu pour le 15 décembre, prolongeant au passage l'obligation du motif impérieux pour voyager en Outre-mer. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Les nouvelles n'étaient pas bonnes ce mercredi 9 décembre 2020 concernant la situation sanitaire française. Si les indicateurs se sont améliorés ces dernières semaines, ils sont repartis à la hausse ces derniers jours. La France est "loin du cap des 5.000 cas de Covid-19 par jour", a annoncé le directeur général de la Santé Jérôme Salomon. Et sans ce cap, le gouvernement pourrait renoncer au déconfinement prévu pour le 15 décembre, prolongeant au passage l'obligation du motif impérieux pour voyager en Outre-mer. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Camille Goyet, directrice de cabinet du préfet Jacques Billant, l'avait déjà précisé il y a quelques semaines : La Réunion suit le rythme de la Métropole en matière de règlementations de déplacement. Comprendre que tant que les déplacements inter-régionaux seront suspendus, les vols touristiques entre l'île et l'Hexagone le seront aussi.

Les dernières déclarations du gouvernement sont donc de mauvais augure pour la reprise touristique tant espérée. Rien n'est encore joué cependant, le Premier ministre devant animer jeudi une conférence de presse qui brassera les assouplissements au confinement attendus au 15 décembre, les stratégies de dépistage et d'isolement.

Reste donc à savoir si le gouvernement décidera de respecter son engagement de ne pas déconfiner le pays tant que les objectifs ne seront pas atteints, ou s'il décidera au contraire de relâcher du lest à quelques jours des fêtes de fin d'année. Jean Castex aurait en tout cas assuré lundi matin qu'il y aurait "des décisions à prendre" et qu'il serait "cohérent et constant", même s'"il sait que c'est pas très populaire".

- Les fêtes de fins d'années en péril -

La partie n'est cependant pas encore perdue pour les fêtes de fin d'années. Il semble difficile pour l'exécutif de faire marche arrière après avoir tout fait pour permettre aux Français de passer les fêtes en famille.

Repousser le déconfinement signifierait aussi pour bons nombres de devoir repousser (encore) leurs séjours en Outre-mer, dont à La Réunion où beaucoup ont déjà prévu de voyager. Si les règles sanitaires ont déjà été érigées à La Réunion vendredi dernier par le préfet, qui a notamment annoncé que les rassemblements seraient interdits sur la voie publique le 31 au soir et qui a conseillé de limiter à six adultes les fêtes privées, l'organisation des célébrations restent donc toujours incertaines.

Jean Castex prend la parole ce jeudi. Il dévoilera la stratégie du gouvernement face à la crise sanitaire et actera ou prolongement possible du confinement et donc des motifs impérieux.

as/www.ipreunion.com / [email protected]

   

4 Commentaire(s)

Jérome, Posté
Cela ne devrait pas être une surprise...
Eve, Posté
Arrêtez avec ces fêtes ! La fête c'est quand tu es en bonne santé .. La fête c'est de se contenter du beau , du vrai : ne nous prive pas d'un beau coucher de soleil ! Nous avons besoin d'un avenir et non de présents ! Nous avons besoin de gentillesse et de fraternité ..
7AC, Posté
"Les fêtes de fin d'année en péril"...Comme si c'était vital, et qu'on pourrait ne pas survivre à ça !Arrêtez les conneries, la vie des autres n'a pas de prix, les fêtes, ce sera pour l'année prochaine, il n'y a pas mort d'homme.
Ste suzanne, Posté
Pour les grandes surface ou les balades en vile c est bon Mais les fêtes non Combien de personnes ne respect pas les port du masque même certaine personnel de santé ou dans les forces de l ordre et certain rassemblement organiser par les communes et les associations Attendons le 20 décembre pour voir comment se sera