En "très légère augmentation" :

Covid-19 : 67 nouveaux cas en deux jours à La Réunion


Publié / Actualisé
Durant la semaine du 14 décembre au 20 décembre, le nombre moyen de cas confirmés est de 38 cas par jour. 67 nouveaux cas ont été confirmés ces deux derniers jours. Le taux d'incidence était de 31,4/100 000 habitants. Quatre communes ont cependant un taux d'incidence supérieur à 50/100 000 : Bras-Panon, Saint-Benoit, Petite-Ile et Sainte-Suzanne. 11 clusters sont actifs et 94 clusters ont été clôturés depuis le début de l'épidémie. Nous publions le communiqué ci-dessous. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Durant la semaine du 14 décembre au 20 décembre, le nombre moyen de cas confirmés est de 38 cas par jour. 67 nouveaux cas ont été confirmés ces deux derniers jours. Le taux d'incidence était de 31,4/100 000 habitants. Quatre communes ont cependant un taux d'incidence supérieur à 50/100 000 : Bras-Panon, Saint-Benoit, Petite-Ile et Sainte-Suzanne. 11 clusters sont actifs et 94 clusters ont été clôturés depuis le début de l'épidémie. Nous publions le communiqué ci-dessous. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Durant la semaine du 14 décembre au 20 décembre (semaine 51), le nombre moyen de cas confirmés est de 38 cas par jour (à rapporter aux 32 cas en moyenne de la semaine 50 et aux 36 cas en moyenne de la semaine 49). Le taux d’incidence était de 31,4/100 000 habitants et il reste donc en dessous du seuil du " seuil national d’alerte " (50/100 000)

Cette semaine, le nombre de cas diagnostiqués se stabilise et reste à moins de 300 cas.
 
Il est à noter pour les autres indicateurs :

• un taux d’incidence à 48/100 000 chez les 15-24 ans qui est proche cette semaine de celui des 25-34 ans,
• un taux d’incidence chez les plus de 65 et 75 ans qui est de nouveau à la baisse,
• un taux de positivité des tests à 2,3%, en dessous du seuil de vigilance (inférieur à 5%),
• un nombre de tests en hausse de 37,46%
• un nombre hebdomadaire d’admission en médecine qui diminue et en réanimation qui se stabilise.

A ce jour, 11 clusters sont actifs et 94 ont été clôturés depuis le mois d’août.

Cette situation favorable appelle néanmoins à une poursuite de la vigilance de chacun dans l’application des gestes barrières au quotidien et dans toutes les circonstances afin de contenir l’épidémie dans l’île. Le masque doit être porté à chaque fois que la distance d’un mètre ne peut être respectée, pour éviter une transmission du virus. Les limitations de regroupement de plus de 6 personnes doivent être strictement respectées.

Il est tout particulièrement rappelé que :

• toute personne présentant des symptômes doit se faire dépister au plus vite, soit en contactant son médecin traitant, soit en se rendant dans un laboratoire de biologie médicale ou dans un centre de prélèvement sans rendez-vous ou lors de dépistage organisé dans la commune
• les voyageurs sont incités à se faire dépister 2 à 4 jours après leur arrivée, conformément aux SMS qui leur sont systématiquement adressés par l’ARS
• les voyageurs en provenance de Mayotte sont encouragés à se faire dépister dès leur arrivée au sein de l’aéroport (test antigénique)
• chacun est invité à télécharger sur son téléphone portable l’application TousAntiCovid qui facilite l’information des personnes qui seraient contact d’une  personne contaminée, et permet ainsi de casser plus vite les chaînes de transmission du virus.
 
- Les chiffres du 24 et 25 décembre -
 
La préfecture et l’Agence Régionale de Santé confirment 67 nouveaux cas de coronavirus covid-19 enregistrés à La Réunion les 24 et 25 décembre, soit une moyenne journalière de 34 cas sur 2 jours consécutifs.

Parmi les nouveaux cas :

• 49 cas sont classés autochtones,
• 7 cas sont classés importés,
• 11 cas sont en cours d’investigation
 
- Situation au 25 décembre -
 
Parmi les cas précédemment annoncés en cours d’investigation :
 
• 24 sont classés autochtones,
• 1 cas est classé importé,
• 4 cas sont invalidés suite à des investigations complémentaires.)
 
Au total, 8 909 cas ont été diagnostiqués sur le territoire depuis l’apparition du premier cas le 11 mars 2020, dont 66 évacuations sanitaires au titre de la solidarité régionale.
 
Au 25 décembre 2020, hors décès, compte tenu des 8 496 guérisons, 362 cas sont encore actifs à ce jour. 8 898 cas ont été investigués à cette heure par l’ARS, Santé publique France et l’Assurance Maladie, dont environ 10% sont des cas importés.

• Bilan des cas investigués * :
 
 

 
 

- Evolution des clusters identifiés -

Au 25 décembre 2020, 11 clusters sont actifs et 94 clusters ont été clôturés. Parmi les clusters actifs, on note :

• 8 clusters de " criticité limitée " ;
• 1 cluster de " criticité modérée " ;
• 2 clusters de " criticité élevée ".

On note par ailleurs :

- 2 clusters maîtrisés

Localisation des principaux clusters de criticité modérée ou élevée :

• Saint-Pierre (1)
• L’Etang-Salé (1)
• Saint-Benoit (1)

Les causes de contamination dans les clusters identifiés sont diversifiées (établissements de santé et médico-social, milieu professionnel, évènements privés ou publics avec rassemblements de personnes).

Dépistage :

 

 
Sur la semaine 51, le taux de positivité était de 2,3 % (source SIDEP, ARS). Il est inférieur à la semaine précédente (2,6%) et reste inférieur au seuil de vigilance (5%). Le taux de positivité chez les voyageurs a doublé et est de 1,4 %. Le taux de dépistage connait une hausse (17,7% du total des voyageurs).

Le nombre de nouveaux cas se stabilise en semaine 51 autour de 270 cas. Ces nouveaux cas sont essentiellement autochtones, même si le nombre de cas importés continue d’augmenter en semaine 51.

Malgré la diminution importante du nombre de cas depuis la semaine 46, la circulation du virus se stabilise et reste active à La Réunion.

- Le R eff (nombre de reproduction effectif : nombre moyen de personnes qu’une personne malade va contaminer) -

A La Réunion, en semaine 51, le nombre de reproduction effectif était supérieur à 1 et non significatif (source SIDEP) dès lors que son intervalle de confiance se situe entre 0,88 et 1,13. Il a augmenté par rapport à la semaine précédente (0,85).

Ces résultats doivent être mis en perspective avec les autres données épidémiologiques.
 
- Le taux d’incidence (nombre de cas rapportés à la population pour 100 000 habitants -

Du 14 au 20 décembre, le taux d’incidence (TI) était de 31,4 /100 000 habitants en dessous du seuil d’alerte (50/100 000 habitants). Ce taux est en légère augmentation par rapport à la semaine précédente.

Un taux d’incidence en légère augmentation chez les 0-15 ans et les plus de 75 ans.

En semaine 51, quatre communes avaient un taux d'incidence supérieur à 50/100 000 : Bras-Panon, Saint-Benoit, Petite-Ile et Sainte-Suzanne.

- Covid-19 : opérations de dépistage dans quatre communes le 28 décembre -

A l’approche des fêtes de fin d’année, afin de faciliter l’accès aux tests et freiner la circulation du virus dans l’île, l’ARS La Réunion poursuit, avec le concours des communes, des laboratoires et du CHU de La Réunion, les campagnes de dépistage Covid-19 auprès de la population dans les quartiers.

Ainsi quatre opérations de dépistage sont programmées dans 4 communes le 28 décembre :

• Saint-Paul : de 13h00 à 17h50 au Super U du centre-ville (sous un barnum avec le laboratoire Réunilab)

• Sainte-Suzanne : de 08h30 à 11h30 au Carrefour de Sainte-Suzanne (sous un barnum avec le laboratoire de Saint-Benoît)

• Sainte-Marie : de 14h00 à 18h00 au Leclerc de La Réserve (sous un barnum avec le CHU de La Réunion)

• Saint-Joseph : de 14h00 à 17h00 au Leclerc Les terrasses (sous un barnum avec le laboratoire Cerballiance)

Le dépistage covid-19 est gratuit et sans ordonnance.
 
Le test se fait par un prélèvement dans le nez et peut occasionner une légère gêne. Il ne dure que quelques secondes. L’équipe du laboratoire/ CHU réalisera le prélèvement par test RT-PCR. Les personnes sont informées des résultats par le laboratoire dans un délai de 24h-48h.
 
Les habitants de Saint-Paul, Sainte-Suzanne, Sainte-Marie et Saint-Joseph et des alentours sont invités à participer à ces opérations de dépistage, munis de :
 
• leur carte vitale,
• d’une pièce d’identité
• de leur propre stylo.

Le port du masque est obligatoire.
 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !