Règles sanitaires :

Depuis septembre, 23 bars et restaurants ont subi une fermeture administrative


Publié / Actualisé
Depuis la crise sanitaire, les bars et restaurants sont soumis à des règles strictes : port du masque obligatoire, cahier de recensement, nombre limité à table... En cas de non-respect, les professionnels risquent des sanctions allant jusqu'à la fermeture administrative. Depuis septembre 2020, 23 établissements ont dû fermer leurs portes temporairement (photo d'illustration rb / www.ipreunion.com)
Depuis la crise sanitaire, les bars et restaurants sont soumis à des règles strictes : port du masque obligatoire, cahier de recensement, nombre limité à table... En cas de non-respect, les professionnels risquent des sanctions allant jusqu'à la fermeture administrative. Depuis septembre 2020, 23 établissements ont dû fermer leurs portes temporairement (photo d'illustration rb / www.ipreunion.com)

23 : c’est le nombre de bars et restaurants qui ont été priés de fermer temporairement leurs portes depuis septembre 2020. Les motifs de ces sanctions, précise la préfecture, "portent essentiellement sur le non-respect du port du masque par le personnel des établissements et par les personnes accueillies, la distanciation physique, le non-respect du nombre limité de personnes à une même table et de la place assise".

Pour Patrick Serveaux, président général de l’union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH), ce faible résultat est dû "au respect de professionnels", "de bons élèves" qui "font ce qu’il faut pour rester dans les clous". Parmi les 250 adhérents que compte l’UMIH, "aucune fermeture administrative n’est à recenser" selon le représentant. "Il y a beaucoup de contrôles de police mais peu de sanctions : quand les forces de l’ordre remarquent quelque chose, ils le signalent et demandent à ce que le problème soit résolu. Ils reviennent ensuite vérifier" précise Patrick Serveaux.

S’il "félicite les professionnels qui jouent le jeu", le président général précise que selon lui, "ce n’est pas aux restaurateurs de dire aux gens de mettre leur masque". Plusieurs restaurants dont "Case Bambou" à Boucan Canot auraient été contraints de fermer administrativement en raison du non-respect du port du masque. Le dimanche 3 janvier 2021, une affiche collée sur l’établissement précisait : "10 jours de fermeture pour une personne sans masque". Le restaurant rouvre ses portes ce samedi 9 janvier 2021. Au mois de décembre, le bar/pizzeria "Le Passage du Chat Blanc" à Saint-Denis a dû lui aussi fermer quelques jours pour non-respect du protocole sanitaire.

vc/www.ipreunion.com / [email protected]

   

1 Commentaire(s)

AMAZONUS, Posté
Beaucoup de restaurants ne respectent pas les gestes barrières, distanciation, masques nombres de personnes, mais passent au travers des mailles du filet.