[LIVE] Covid-19 :

Voyages : retour des motifs impérieux et de la septaine pour préserver La Réunion des variants du virus


Publié / Actualisé
Jacques Billant, préfet de La Réunion, et Martine Ladoucette, directrice de l'Agence régionale de santé, s'expriment ce vendredi 15 janvier 2021. Ils détaillent les modalités de la campagne de vaccination. Le préfet a aussi annoncé le retour des motifs impérieux et de la septaine pour les voyageurs. Des tests négatifs pour se rendre en Métropole seront aussi exigés à partir de ce lundi. Il s'agit de préserver La Réunion des variants du virus qui constituent une menace réelle pour l'île (Photo d'illustration : rb/www.ipreunion.com)
Jacques Billant, préfet de La Réunion, et Martine Ladoucette, directrice de l'Agence régionale de santé, s'expriment ce vendredi 15 janvier 2021. Ils détaillent les modalités de la campagne de vaccination. Le préfet a aussi annoncé le retour des motifs impérieux et de la septaine pour les voyageurs. Des tests négatifs pour se rendre en Métropole seront aussi exigés à partir de ce lundi. Il s'agit de préserver La Réunion des variants du virus qui constituent une menace réelle pour l'île (Photo d'illustration : rb/www.ipreunion.com)
  • IPR

    Ce live est maintenant terminé

    Merci d'avoir suivi cette actualité avec nous

    Bonne soirée

  • IPR

    Patients potentiellement porteurs du variant sud-africain : des analyses sont en cours "mais il n'y a pas de confirmation à ce stade"

    Interrogée sur la présence - révélée par Imaz Press -, de deux porteurs présumés du variant sud-africain, Martine Ladoucette a joué la carte du "je ne suis pas au courant", "le CHU ne m'a rien dit".

    Le préfet a été plus clair. "Nous ne disons pas qu'il n'y a pas eu de test".  "Il est encore prématuré de dire que deux patients sont porteurs du variant sud-africains" a-t-il ajouté.

    Des analyses sont en cours "mais il n'y a pas de confirmation à ce stade" a encore dit le préfet

  • IPR

    Le vaccin Pfizer/BioNTech potentiellement efficace face au variant sud-africain :

    Le vaccin Pfizer serait efficace contre le variant sud-africain, d'après le docteur Chièze (ARS). A partir de lundi, des séquencages des variants du virus seront possibles à La Réunion. Martine Ladoucette dit que pour l'instant elle n'est "pas informée" sur la présence de cas positifs au variant sud-africain à La Réunion. 

  • IPR

    Pas de changements majeurs concernant l'éducation

    La parole est à la rectrice de l'académie de La Réunion

    Une anticipation du nombre d'élèves et des professeurs potentiellement absents est prévue d'ici la rentrée dans le but de gérer au mieux les effectifs présents dans les établissements scolaires, dit-elle. Les brassages vont être limités dans les cantines des établissements. Des décisions concernant les activités physiques en intérieur seront prises la semaine prochaine. 

  • IPR

    Contrôle renforcé pour les voyages avec Mayotte

    Le préfet poursuit son intervention. Il annonce que les mesures "socles" (port du masque, interdiction de pique-nique, etc.) sont reconduites jusqu'au 31 janvier.

    Face aux variants, de nouvelles mesures "doivent être prises". Dès le 18 janvier, les motif impérieux seront obligatoires pour voyager entre Mayotte et La Réunion. Des tests négatifs à la Covid-19 seront exigés  pour tous les voyageurs de plus de 11 ans souhaitant rejoindre la Métropole ou venir à La Réunion.

    Une septaine de précaution est instaurée à J+7, nécessitant "une obligation morale et physique". Un test RT-PCR devra être effectué au termes de cette septaine. Une attestation sur l'honneur devra être remplie pour les personnes allant ou venant de Mayotte.

  • IPR

    Une première phase de vaccination en trois actes

    Trois calendriers différents vont se succéder. Le premier a démarré ce vendredi 15 janvier, au sein des 25 EHPAD. Il se poursuivra jusqu'au 29 janvier. Les personnels de santé seront vacciné entre le 9 janvier, et le 27 janvier. A partir du 28 janvier débutera la vaccination des personnes âgées de plus de 75 ans vivant à leur domicile ainsi que les personnes vulnérables.

    Des lieux dédiés vont être définis pour choisir l'emplacement des quatre centres de vaccination. Ils seront adossés à des établissements publics de santé. A partir du 28 janvier, le nombre de centres va augmenter. L'objectif est d'ouvrir entre 7 et 8 centres, bien répartis sur l'ensemble du territoire. Deux centres devraient être ouverts à Saint-Denis, un à Saint-Pierre, un au Tampon, un à Saint-Benoît, un à Saint-Paul et un autre à Saint-André.

    La vaccination se fera uniquement sur prise de rendez-vous au préalable. Elle sera possible en ligne via une application ou par téléphone. 

  • IPR

    27.175 doses du vaccin vont arriver à La Réunion d'ici le 22 janvier

    Le taux d'incidence reste en dessous du seuil d'alerte à La Réunion. "L'ARS reste en recherche active concernant le variant sud-africain", a déclaré sa directrice Martine Ladoucette. Concernant la vaccination, elle a tenu à rappeler que le vaccin Pfizer "faisait ses preuves" jusqu'à maintenant. 4.700 doses sont déjà arrivées à La Réunion. Entre le 13 et le 22 janvier, 27.175 doses au total devraient arriver sur l'île . Trois publics prioritaires ont été définis : les résidents des EHPAD, les personnes vulnérables vivant dans des foyers d'accueil et les personnes vulnérables présentant des pathologies lourdes.

  • IPR

    Bonjour tout le monde

    Le préfet, la directrice de l'Agence régionale de santé et la rectrice tiennent une conférence de presse. Ils vont faire le point sur la situation sanitaire et sur la campagne de vaccination.

    Restez avec nous, nous sommes en direct

A propos

La préfet établit un point sur la situation sanitaire à La Réunion au lancement de sa campagne de vaccination :

La campagne de vaccination anti-covid a commencé ce vendredi matin 15 janvier 2021 à La Réunion. Les résident(e)s de 25 établissements d'hébergement et de soins pour personnes âgées sont les premier(e)s à être vacciné(e)s. Des pompiers de Saint-Denis ont également reçus leur vaccin plus tard dans la matinée. L'île fait partie des derniers territoires ultramarins à se lancer dans la vaccination tandis que la Martinique a ouvert le bal le 7 janvier dernier. 4.800 doses de vaccins ont été livrées et stockées dans un super congélateur entreposé dans un lieu tenu secret par mesure de sécurité.

Lire aussi : Vaccins anti-covid : 32 pompiers vaccinés à Saint-Denis

La campagne de vaccination démarre dans l'île alors que le 501Y.V2, variant sud-africain de la Covid, fait planer une réelle menace sur La Réunion et Mayotte. La souche de ce mutant est bien plus contagieuse que le virus que l'on connaît jusqu'ici. Lors de sa prise de parole du jeudi 14 janvier, Jean Castex a annoncé que "le contrôle des frontières sera renforcé et des tests négatifs seront exigés" pour rejoindre les Antilles et la Métropole.

De la même manière des "tests négatifs seront exigés pour les vols en provenance de Mayotte ou de La Réunion", a précisé le chef du gouvernement. Ces mesures de restrictions d’urgence sont mises en place "pour protéger" les terroitoire des variants à risque du coronavirus qui circulent dans ces régions, a ajouté Jean Castex. "Des informations préoccupantes indiquent que le variant à risque d'Afrique du Sud serait déjà disséminé aux Comores, des mesures d'urgence ont donc été prises dès le week-end dernier pour tester en doublon à l'arrivée des Comores et pour restreindre les déplacements à risques" a déclaré le Premier ministre.

Jacques Billant devrait ainsi revenir sur la menace du variant sud-africain lors de sa prise de parole. Il pourrait également apporter des précisions quant aux mesures imposées aux voyageurs souhaitant quitter ou rejoindre La Réunion. Pour l'instant, il n'a pas été mentionné quand la présentation obligatoire d'un test PCR négatif serait effective.

Le jeudi 14 janvier, le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, avait déjà annoncé plus de contrôles des "allers-retours entre La Réunion et l'Hexagone car il faut qu'on soit capable de tracer, de surveiller, et les tests PCR nous permettront de le faire". Le ministre avait aussi indiqué que parmi les pistes de réflexion se trouvait "l'observance d'une septaine (...) pour permettre de tester deux fois les personnes descendant de l'avion". Cette option n'a pas été retenue pour le moment par le gouvernement.

Lire aussi : Covid-19 : test négatif obligatoire pour se rendre en Métropole

 

   

2 Commentaire(s)

Noel, Posté
Les personnes vaccinées devront-elle présenter un test négatif pour aller en métropole ? De nombreuses compagnies aériennes tendent vers la vaccination obligatoire pour prendre l'avion.Es-t-on sÃ"r de pouvoir absorber près de 2000 tests journaliers sur du long terme?
Situation critique, Posté
La situation sanitaire à la Reunion est critique.