[LIVE/PHOTOS/VIDEO] La campagne de vaccination continue :

Saint-Denis : les résidents de l'EHPAD Aude se font vacciner


Publié / Actualisé
La campagne de vaccination se poursuit ce lundi 18 janvier 2021, cette fois-ci à l'EHPAD Aude à Saint-Denis. En effet, les résident(es) des 25 EHPAD, EHPA (établissement d'hébergement pour personnes âgées) et unités de soins de longue durée (USLD) de l'île sont prioritaires pour se faire vacciner. Les premiers vaccins ont d'ailleurs été administrés ce vendredi, aux résidents de l'EHPAD de Saint-Joseph ainsi qu'à 32 pompiers volontaires de la caserne de Saint-Denis. Martine Ladoucette, directrice de l'ARS, sera présente sur place pour assister à la vaccination des résidents volontaires. Nous sommes en live, suivez-nous.
La campagne de vaccination se poursuit ce lundi 18 janvier 2021, cette fois-ci à l'EHPAD Aude à Saint-Denis. En effet, les résident(es) des 25 EHPAD, EHPA (établissement d'hébergement pour personnes âgées) et unités de soins de longue durée (USLD) de l'île sont prioritaires pour se faire vacciner. Les premiers vaccins ont d'ailleurs été administrés ce vendredi, aux résidents de l'EHPAD de Saint-Joseph ainsi qu'à 32 pompiers volontaires de la caserne de Saint-Denis. Martine Ladoucette, directrice de l'ARS, sera présente sur place pour assister à la vaccination des résidents volontaires. Nous sommes en live, suivez-nous.
  • IPR

    Ce live est maintenant terminé, merci de nous avoir suivi

  • IPR

    Martine Ladoucette directrice de l'ARS explique les étapes de vaccination :

    "Il y a d'abord eu le recueil de consentement de la personne ou de son tuteur, la vérification qu'il n'y avait pas de contre-indication médicale à la vaccination" déclare Martine Ladoucette. "C'est juste une opération de vaccination toute simple."

  • IPR

    Pierre Chenard, président du groupe Mediaustral qui exploite l'Ehpad Aude, reçoit lui aussi sa première injection :

    "Ca fait pas mal et ça sauve des vies, il faut le faire, il faut se faire vacciner" déclare le président de Mediaustral. Pierre Chenard a plus de 50 ans et travaille dans des établissements de soins, il est donc éligible à la vaccination.

  • IPR

    Une résidente de l'Ehpad Aude se fait vacciner :

  • IPR

    Quatre Ehpad ont démarré la vaccination :

    A l'heure actuelle, 289 résidents d'Ehpad ont été vaccinés sur l'île dans quatre établissements différents. 32 résidents vont être vaccinés aujourd’hui, ainsi que le président du groupe Mediaustral qui exploite l'Ehpad Aude de Saint-Denis, Pierre Chenard.

  • IPR

    L'ARS annonce le calendrier de vaccination :

    Martine Ladoucette, directrice générale de l'agence régionale de santé de La Réunion (ARS) annonce que les personnels hospitaliers de plus de 50 ans auront accès aux vaccins dès demain, mardi 21 janvier 2021. Les quatre premiers centres de vaccination ouvriront leurs portes du 21 au 27 janvier 2021 inclus exclusivement pour les professionnels de santé, hors hospitaliers inclus, de plus de 50 ans. Dès le 28 janvier 2021, les huit centres prévus par l'ARS seront accesibles aux plus de 75 ans sur rendez-vous, et pour les personnes avec une prescription médicale.

  • IPR

    Bonjour La Réunion

    Nous ouvrons ce live pour pour suivre la vaccination des résident(e)s de l'Ehpad  Aude à Saint-Denis

    Restez avec nous, nous sommes en direct

A propos

La vaccination se fera en deux injections, espacées de 21 jours, a indiqué l'ARS. Après les résidents en EHPAD, les publics cibles prioritaires seront également "les personnels soignants de plus de 50 ans, ou de moins de 50 ans présentant des comorbidités et travaillant dans l’ensemble des établissements de santé" et "les professionnels de santé libéraux de plus 50 ans, ou de moins de 50 ans présentant des comorbidités".

Lire aussi : Vaccins anti-covid : 32 pompiers vaccinés à Saint-Denis

Cette campagne de vaccination continue alors que la menace du variant sud-africain plane sur La Réunion. En effet, un premier cas a été confirmé par les autorités ce dimanche 17 janvier. Il s'agit d'un patient ayant bénéficié d'une évacuation sanitaire en provenance des Comores. La préfecture a mis en place une série de mesures pour éviter toute propagation de ce variant : isolement strict du patient, personnels du CHU surveillés de près, analyse des prélèvements faits sur les derniers patients positifs et dépistage des voyageurs rentrés récemment de Mayotte, des Comores ou du Mozambique.

   

1 Commentaire(s)

Mayaqui, depuis son mobile, Posté
Malgré nos réticences, il nous reste l'espoir que ça marche contre tous les virus !