Crainte d'un rebond épidémique :

Covid-19 : 117 nouveaux cas recensés en deux jours, une hausse observée


Publié / Actualisé
La préfecture et l'ARS annoncent 117 nouveaux cas de Covid-19 sur ces deux derniers jours, les 20 et 21 janvier 2021. Mais durant la semaine du 11 janvier au 17 janvier, le nombre moyen de cas confirmés est de 25 cas par jour. Le taux d'incidence était de 20,6 pour 100.000 habitants. Trois communes présentaient un taux d'incidence supérieur à 50/100 000 : Saint-Benoît, Sainte-Rose et La Plaine des Palmistes. Côté vaccin, 1.461 personnes ont reçu la première dose. Alors que 9.701 cas cumulés sont recensés, et que quatre cas issus du variant sud-africain sont recensés sur l'île, la préfecture a indiqué ce vendredi 22 janvier envisager très sérieusement le retour des motifs impérieux entre La Réunion et la Métropole. L'île, par contre, n'est toujours pas sous la menace d'un confinement ou même d'un couvre-feu, a confirmé le préfet. Nous publions ci-dessous le bilan des autorités sanitaires. (Photo rb/www.ipreunion.com)
La préfecture et l'ARS annoncent 117 nouveaux cas de Covid-19 sur ces deux derniers jours, les 20 et 21 janvier 2021. Mais durant la semaine du 11 janvier au 17 janvier, le nombre moyen de cas confirmés est de 25 cas par jour. Le taux d'incidence était de 20,6 pour 100.000 habitants. Trois communes présentaient un taux d'incidence supérieur à 50/100 000 : Saint-Benoît, Sainte-Rose et La Plaine des Palmistes. Côté vaccin, 1.461 personnes ont reçu la première dose. Alors que 9.701 cas cumulés sont recensés, et que quatre cas issus du variant sud-africain sont recensés sur l'île, la préfecture a indiqué ce vendredi 22 janvier envisager très sérieusement le retour des motifs impérieux entre La Réunion et la Métropole. L'île, par contre, n'est toujours pas sous la menace d'un confinement ou même d'un couvre-feu, a confirmé le préfet. Nous publions ci-dessous le bilan des autorités sanitaires. (Photo rb/www.ipreunion.com)

Durant la semaine du 11 janvier au 17 janvier (semaine 2), le nombre moyen de cas confirmés est de 25 cas par jour (à rapporter aux 36 cas en moyenne de la semaine 1 et aux 23 cas en moyenne de la semaine 53). Le taux d’incidence était de 20,6/100 000 habitants, il reste donc en dessous du "seuil national d’alerte" (50/100 000). Cette semaine, le nombre de cas diagnostiqués augmente pour avoisiner les 250 cas.

Il est à noter pour les autres indicateurs :

·         un taux d’incidence à 44/100 000 chez les 15-24 ans en baisse,

·         un taux d’incidence à 55/100 000 chez les 25-34 ans en augmentation,

·         un taux d’incidence chez les plus de 65 et 75 ans qui est en hausse mais toujours en dessous du seuil d’alerte,

·         un taux de positivité des tests à 1,6%, en dessous du seuil de vigilance (inférieur à 5%),

·         un nombre de tests en hausse ;

·         un nombre hebdomadaire d’admission en réanimation qui augmente.

• Les chiffres du 20 et du 21 janvier

La préfecture et l’ARS confirment 117 nouveaux cas de Covid-19 enregistrés à La Réunion les 20 janvier et 21 janvier, soit une moyenne journalière de 59 cas sur deux jours consécutifs. Parmi les nouveaux cas :

·         89 cas sont classés autochtones,

·         1 cas est classé autochtone secondaire,

·         16 cas sont classés importés,

·         11 cas sont en cours d’investigation.

Parmi les cas précédemment annoncés en cours d’investigation :

·         9 cas sont classés autochtones,

·         6 cas sont classés importés.

• Le nombre de cas augmente

Il faut plus que jamais redoubler d’efforts pour lutter contre le virus. Malgré le fait que la situation épidémique reste contenue, l'apparition de quatre variants sud-africains à La Réunion change la donne : il faut redoubler de vigilance. Chaque Réunionnais doit renforcer l’application des gestes barrières au quotidien afin d’éviter un rebond de l’épidémie en ce début d’année compte tenu des vacances, dans un contexte de ré-augmentation de la circulation du virus en métropole.

Le masque doit être porté à chaque fois que la distance d’un mètre ne peut être respectée, pour éviter une transmission du virus. Les limitations de regroupement de plus de six personnes doivent être strictement respectées. Les pique-niques restent interdits.

Pour la rentrée scolaire et sociale, la septaine de précaution doit être respectée. Il est tout particulièrement rappelé que :

·         toute personne présentant des symptômes doit se faire dépister au plus vite, soit en contactant son médecin traitant, soit en se rendant dans un laboratoire de biologie médicale ou dans un centre de prélèvement sans rendez-vous ou lors de dépistage organisé dans la commune,

·         les personnes positives doivent s’isoler ainsi que les cas contact dans l’attente du résultat du test afin d’éviter la propagation du virus sur le territoire,

·         les voyageurs sont incités à réaliser une septaine en isolement et de se faire dépister 7 jours après leur arrivée, conformément aux SMS qui leur sont systématiquement adressés par l’ARS,

·         chacun est invité à télécharger sur son téléphone portable l’application TousAntiCovid qui facilite l’information des personnes qui seraient contact d’une personne contaminée, et permet ainsi de casser plus vite les chaînes de transmission du virus.

• Situation épidémiologique

Au total, 9.701 cas ont été diagnostiqués sur le territoire depuis l’apparition du premier cas le 11 mars 2020, dont 66 évacuations sanitaires au titre de la solidarité régionale. Au 22 janvier 2021, hors décès, compte tenu des 9.261 guérisons, 386 cas sont encore actifs à ce jour. 9.690 cas ont été investigués à cette heure par l’ARS, Santé publique France et l’Assurance Maladie, dont 10% sont des cas importés.

• Evolution des clusters identifiés

Au 22 janvier 2021, 5 clusters sont actifs et 104 clusters ont été clôturés. Parmi les clusters actifs, on note :

·         3 clusters de " criticité limitée "

·         2 clusters de " criticité modérée " se situant à Sainte-Marie et à Saint-Louis.

Les causes de contamination dans les clusters identifiés sont diversifiées (établissements de santé et médico-social, milieu professionnel, évènements privés ou publics avec rassemblements de personnes, …).

L’activité de dépistage est en légère augmentation (plus de 14.000 tests hebdomadaires en semaine 2). Il se situe à 1 666/100 000 habitants. Sur la semaine 2, le taux de positivité était de 1,6 % (source SIDEP, ARS). Il est en diminution par rapport à la semaine précédente (2,1%) et reste inférieur au seuil de vigilance (5%).

Le taux de positivité chez les voyageurs est de 0,6 %. En lien avec la période des vacances et les afflux de voyageur, il est en baisse par rapport à la semaine précédente. Le taux de dépistage est sensiblement en légère hausse et représente 24,4% du total des voyageurs.

Au cours de la dernière semaine, le nombre de nouveaux cas (autochtones et importés) est en diminution. Le nombre de cas importés est stable et représente 21% en semaine 2.

Bien que le nombre total de cas soit en diminution par rapport à la semaine précédente, la circulation du virus reste active. Avec la fin prochaine des vacances scolaires, le flux des retours sur l’île de puis la métropole risque d’augmenter ainsi que le nombre de cas importés. La situation reste donc très fragile dans le contexte également de la menace d’introduction et de diffusion sur l’île d’un des nouveaux variants du virus.

• Le R eff (nombre de reproduction effectif : nombre moyen de personnes qu’une personne malade va contaminer)

A La Réunion, en semaine 2, le nombre de reproduction effectif était supérieur à 1, soit 1,6% (source SIDEP). Il est en hausse par rapport à la semaine précédente, témoignant toujours d’une tendance à l’augmentation du nombre de cas.

• Le taux d’incidence (nombre de cas rapportés à la population pour 100 000 habitants)

Du 11 au 17 janvier, le taux d’incidence (TI) était de 20,6/100 000 habitants. Ce taux connait une légère baisse par rapport à la semaine précédente (28,8/100 000 habitants). Il reste toutefois bien en dessous du seuil d’alerte (50/100 000 habitants).

On observe :

·         un taux d’incidence à 44/100 000 chez les 15-24 ans en baisse,

·         un taux d’incidence à 55/100 000 chez les 25-34 ans en augmentation,

·         un taux d’incidence chez les plus de 65 et 75 ans qui est en hausse mais toujours en dessous du seuil d’alerte,

Trois communes présentaient un taux d'incidence supérieur à 50/100 000 : Saint-Benoît, Sainte-Rose et La Plaine des Palmistes.

• Contact-tracing

Depuis le 11 mai 2020, le contact-tracing autour des cas confirmés signalés est assuré par une plateforme régionale réunissant l’Assurance maladie, l’Agence Régionale de Santé, avec l’appui de la cellule régionale de Santé publique France.

30 à 35 personnels de l’Assurance Maladie et de l’ARS sont mobilisés chaque jour. Près de 600 personnes ont été contactées cette semaine et plus de 29 600 depuis le 11 mars.

• Campagne de vaccination du 15 au 20 janvier

A La Réunion, la vaccination a démarré le 15 janvier 2021. Au total 1.461 personnes ont été vaccinées (1ère dose) : 586 résidents et 875 professionnels.

• Tous AntiCovid

Tout en garantissant leur anonymat, TousAntiCovid prévient les personnes qui ont été à proximité d’une personne testée positive, afin que celles-ci puissent aller se faire tester et être prises en charge le plus tôt possible. Cette application vient compléter l’action des médecins, de l’Assurance maladie et de l’ARS, en lien avec Santé publique France

   

1 Commentaire(s)

Missouk, Posté
Avec les retours massifs de congés en métropole, il n'est pas surprenant qu'il y ait un rebond épidémique.... On verra d'ici deux/trois semaines