Hausse significative :

Covid-19 : 142 nouveaux cas en trois jours dont 5 issus du variant sud-africain


Publié / Actualisé
Les autorités recensent 142 nouveaux cas de Covid-19 sur ces trois derniers jours. Parmi eux, 5 sont issus du variant sud-africain, dont 3 sont des enfants issus d'une même famille. Il s'agit pour ces cas de personnes venues de Mayotte ou ayant été en contact avec des voyageurs revenus de Mayotte. Avec les 4 premiers cas du variant sud-africain, le bilan monte à 9 désormais. Nous publions ci-dessous le communiqué de la préfecture et de l'ARS. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Les autorités recensent 142 nouveaux cas de Covid-19 sur ces trois derniers jours. Parmi eux, 5 sont issus du variant sud-africain, dont 3 sont des enfants issus d'une même famille. Il s'agit pour ces cas de personnes venues de Mayotte ou ayant été en contact avec des voyageurs revenus de Mayotte. Avec les 4 premiers cas du variant sud-africain, le bilan monte à 9 désormais. Nous publions ci-dessous le communiqué de la préfecture et de l'ARS. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

La préfecture et l'agence régionale de santé confirment 142 nouveaux cas de Covid-19 enregistrés à La Réunion du 23 au 25 janvier 2021 (soit une moyenne journalière de 47 cas sur trois jours consécutifs). On enregistre un total de 9.843 cas depuis l’apparition du premier cas le 11 mars 2020.

Sur les nouveaux cas annoncés :

• 126 cas sont investigués :
- 95 cas sont classés autochtones.
- 4 cas autochtones secondaires
- 27 cas est classés importés.

• 16 cas sont en cours d’investigation ou font l’objet d’analyses complémentaires

Sur les séquençages réalisés le 23 janvier auprès d’un nouvel échantillonnage de personnes testées positif la Covid-19 en RT-PCR, 5 personnes ont été identifiées comme porteuses du variant sud-africain. Sur ces 5 cas confirmés :

1 cas est classé importé

Il s’agit d’une personne âgée de 45 ans environ : arrivée dans l’île le 10 janvier en provenance de Mayotte, elle a demandé à réaliser un test antigénique à son arrivée à l’aéroport. Asymptomatique, ce test s’est révélé positif à la COVID 19 et a été confirmé par une RT-PCR le 14 janvier. La personne a été isolée à son domicile dans le respect des consignes sanitaires.

Sa famille est testée ce jour par test RT-PCR, puis fera l’objet d’un séquençage si les membres sont positifs. Dans l’attente, ils restent isolés à leur domicile.

4 cas sont classés importés secondaires :

- Une personne âgée d’une vingtaine d’année : symptomatique depuis le 15 janvier, elle s’est faite tester le 20 janvier. Le contact-tracing effectué permet d’affirmer qu’elle-même ne s’est pas rendue à Mayotte mais que plusieurs personnes de son foyer sont revenues de Mayotte. Celles-ci ont été testées et se sont révélées positives à la COVID-19. Elles restent isolées à leur domicile, dans le respect des consignes sanitaires.

- Trois enfants âgés de 5 à 14 ans : leur mère est rentrée de voyage de Mayotte le 7 janvier. Symptomatique depuis le 10 janvier, elle a été testée positive à la COVID 19. Dans le cadre du contact-tracing, toute la famille a également été testée et isolée.

La préfecture et l’Agence Régionale de Santé rappellent à l’ensemble de la population réunionnaise l’importance d’appliquer au quotidien les mesures barrière (lavage de mains, utilisation de mouchoir, tousser dans son coude, distance physique, port du masque, limitation au maximum des contacts sociaux à 6 personnes, utilisation de l’application TousAntiCovid …). Ces mesures sont essentielles pour freiner l’épidémie dans l’île.

   

5 Commentaire(s)

Ramier, Posté
Désolé, il faut vite fermer les liaisons avec Mayotte.
Parce que vous Êtes gouvernés par Les Ratés En Mouvement ( LREM ), Posté
Mayotte pose problèmeIndiscipliné.e.s , ne respectent pas les gestes barrières ...Se rappeler que 95% de la population mahoraise est musulmane et dans la même proportion ne parle pas français ... Aujourd'hui à Mayotte n'est rien de plus, rien de moins qu'un concentré de problèmes de la colonisation . Tant que les frontières comoriennes seront comme des passoires, le problème mahorais restera insoluble .Les gouvernements qui se sont succédés n'ont pas pris le problème à bras-le-corps. Raison pour laquelle, tout leur pète à la figure aujourd'hui
Missouk, Posté
Avec les retours de vacances, nouveau pic à prévoir d'ici une semaine. L'ARS saura-t-elle gérer cela ?
HULK, Posté
Je veux bien que l'on soigne les gens de MAYOTTE malades, mais de grâce, interdisez les entrées sans un contrÃ'le sévère. Et arrêtez de dire que c'est du racisme, c'est simplement indispensable.
Stean, Posté
La solidarité entre nos deux iles, jusqu'au confinement final de Mayotte et de La Réunion...quelle émotion!