Jauges réduites :

Le début des soldes plombé par les restrictions sanitaires


Publié / Actualisé
Les soldes démarrent ce samedi 6 février 2021 à La Réunion. Symbole de ruée dans les magasins, la course aux bonnes affaires est cependant marquée par de nouvelles restrictions sanitaires, annoncées mercredi par le préfet Jacques Billant. Au menu : une distanciation qui double entre les clients et donc des jauges réduites dans les magasins. Des mesures prises pour limiter les flux mais qui risquent d'impacter les commerçants. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Les soldes démarrent ce samedi 6 février 2021 à La Réunion. Symbole de ruée dans les magasins, la course aux bonnes affaires est cependant marquée par de nouvelles restrictions sanitaires, annoncées mercredi par le préfet Jacques Billant. Au menu : une distanciation qui double entre les clients et donc des jauges réduites dans les magasins. Des mesures prises pour limiter les flux mais qui risquent d'impacter les commerçants. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Impossible d'ignorer les mesures anti Covid déjà présentes en boutique : geel hydroalcoolique à l'entrée, affiches annonçant la jauge maximale du magasin, pancartes demandant de porter le masque en continu... Depuis des mois déjà les commerçants ont appris à vivre avec le virus.

Mais ce mercredi 3 février les choses ont changé. Le préfet Jacques Billant a annoncé une nouvelle série de mesures qui entrent en vigueur à compter de ce samedi 6 février. Parmi les nouvelles annonces, une modification de la jauge dans les commerces, "en passant de 4 mètres carrés par personne à 8 mètres carrés par personne dans les établissements de moins de 400 mètres carrés, et à 10 mètres carrés par personne dans les établissements de plus de 400 mètres carrés. Les soldes démarrent samedi, et les mesures devront donc être mises en place, notamment les systèmes de comptage pour s'assurer du bon respect de ces jauges".

Pour les commerçants il a donc fallu se préparer en trois jours seulement pour présenter de nouvelles affiches à l'entrée de leurs magasins. Deux fois moins de clients en boutique, voilà qui pourrait impacter le chiffre d'affaires à l'issue de ces soldes.

Certaines communes ont autorisé la mise en place de nocturnes, comme cela se fait chaque année, afin de permettre aux commerçants de fermer plus tard. C'est le cas à Saint-Denis ou Saint-Paul par exemple : jusqu'à 22h, le shopping est autorisé.

Lors du Black Friday, qui s'est déroulé fin novembre à La Réunion, les commerçants s'étaient montrés mitigés : essayer de faire du chiffre avec quelques réductions, ou ne pas prendre de risque et se maintenir à flots. Finalement peu de magasins avaient participé à cette journée de promotions.

- Nouvelles restrictions ce samedi -

A noter que ce samedi d'autres restrictions entrent en vigueur, selon les annonces faites par le préfet le 3 février. En-dehors des jauges réduites dans les commerces, d'autres mesures ont été prises.

Dans les lieux de culte, la distanciation est portée de 1 à 2 mètres. Les salles de jeux et casinos doivent désormais fermer à 0h30. Les colonies de vacances ne pourront plus prévoir de séjours avec hébergement.

Par ailleurs, à l’approche du Nouvel an chinois, la préfecture indique que les danses du lion seront autorisées uniquement si elles respectent les protocoles avec un public assis et des danseurs à bonne distance. La danse sur voie publique est interdite. A cela s’ajoute le contrôle renforcé des voyageurs arrivant à La Réunion et déjà annoncé par la préfecture ce mardi 3 février.

Les grands centres commerciaux, eux, sont sous la menace d'une fermeture prochaine si le taux d'incidence, actuellement à plus de 40, dépasse le seuil d'alerte national, soit 50 pour 100.000 habitants.

Dès lors que ce taux atteindra les 50, les centres commerciaux non alimentaires de plus de 20.000 m2 seront alors fermés. Trois centres sont concernés à La Réunion : le Cap Sacré Coeur au Port, La Réserve à Sainte-Marie et le centre du Grand est à Sainte-Suzanne.

Si le taux d'incidence est de 100, le couvre-feu à partir de 22h sera mis sur la table. Il pourra être territorialisé à l'échelle d'une commune. Si la hausse dépasse 125 pour 100.000, le couvre-feu passera à 18h. Enfin si le taux d'incidence dépasse 150, un conseil de crise sera réuni pour statuer sur le confinement du territoire. Autant dire qu’il reste à La Réunion et aux Réunionnais une dernière chance avant de basculer dans les mesures les plus contraignantes.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

2 Commentaire(s)

Ti kok, Posté
Vive didier robert
NRL ?, Posté
Et la NRL ? 50 % de réduction.Primeur