Pour les aider face aux restrictions sanitaires :

Tourisme : 500 millions d'euros d'aides ont été allouées aux entreprises ultramarines


Publié / Actualisé
L'évolution de la situation sanitaire dans le monde et notamment l'apparition de variants de la Covid-19 ont conduit l'Etat et les autorités locales à prendre de nouvelles mesures de restriction de déplacement depuis et vers les Outre-mer. "Ces décisions, indispensables pour préserver la santé de nos concitoyens, ont un impact économique important pour le secteur du tourisme en Outre-mer" admet le gouvernement. Ce dernier annonce que depuis le début de la crise sanitaire, ce sont 500 millions d'euros d'aides qui ont été allouées à ce jour aux entreprises ultramarines du tourisme. Une concertation des acteurs économiques a été engagée au niveau régional, "afin d'échanger sur ces différentes mesures et de vérifier qu'elles répondent au mieux aux difficultés rencontrées par les entreprises du secteur du tourisme en Outre-mer, ou de procéder aux ajustements nécessaires" souligne le gouvernement.
L'évolution de la situation sanitaire dans le monde et notamment l'apparition de variants de la Covid-19 ont conduit l'Etat et les autorités locales à prendre de nouvelles mesures de restriction de déplacement depuis et vers les Outre-mer. "Ces décisions, indispensables pour préserver la santé de nos concitoyens, ont un impact économique important pour le secteur du tourisme en Outre-mer" admet le gouvernement. Ce dernier annonce que depuis le début de la crise sanitaire, ce sont 500 millions d'euros d'aides qui ont été allouées à ce jour aux entreprises ultramarines du tourisme. Une concertation des acteurs économiques a été engagée au niveau régional, "afin d'échanger sur ces différentes mesures et de vérifier qu'elles répondent au mieux aux difficultés rencontrées par les entreprises du secteur du tourisme en Outre-mer, ou de procéder aux ajustements nécessaires" souligne le gouvernement.

Ll’Etat a mis en place, par le plan " tourisme " des dispositifs de "soutien massif pour accompagner les entreprises affectées par cette situation grâce à l’accès au fonds de solidarité qui a été renforcé au début de l’année 2021, à la prise en charge de l’activité partielle, aux exonérations de cotisations sociales patronales" souligne le gouvernement.
 
En outre, les entreprises qui ont souscrit à un prêt garanti par l’Etat (PGE) auront le droit de différer d’un an supplémentaire le début de leur remboursement.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !