[LIVE] Réunion entre les maires et le préfet :

Covid-19 : 600 personnes testées en deux jours à Grand Ilet


Publié / Actualisé
La traditionnelle réunion hebdomadaire des maires avec le préfet se tient ce mardi 16 février 2021. Cette fois, les maires ont été convoqués en présentiel, ce qui laisse entrevoir de nouvelles mesures restrictives, alors que le taux d'incidence de La Réunion est passé à 76 pour 100.000 habitants. Avant la fin de la réunion, des élus indiquent que le couvre-feu généralisé n'est pas envisagé pour l'instant. Mais trois nouvelles communes pourraient cependant être placées en couvre-feu : l'Etang-Salé, Sainte-Suzanne et Salazie. A Salazie le taux d'incidence a explosé et atteint 328 pour 100.000 habitants. Les élus appellent à un contrôle plus dur des motifs impérieux pour les voyageurs, et estiment que le préfet les a entendus. (Photo rb/www.ipreunion.com)
La traditionnelle réunion hebdomadaire des maires avec le préfet se tient ce mardi 16 février 2021. Cette fois, les maires ont été convoqués en présentiel, ce qui laisse entrevoir de nouvelles mesures restrictives, alors que le taux d'incidence de La Réunion est passé à 76 pour 100.000 habitants. Avant la fin de la réunion, des élus indiquent que le couvre-feu généralisé n'est pas envisagé pour l'instant. Mais trois nouvelles communes pourraient cependant être placées en couvre-feu : l'Etang-Salé, Sainte-Suzanne et Salazie. A Salazie le taux d'incidence a explosé et atteint 328 pour 100.000 habitants. Les élus appellent à un contrôle plus dur des motifs impérieux pour les voyageurs, et estiment que le préfet les a entendus. (Photo rb/www.ipreunion.com)

Nos journalistes sont en live, regardez :

  • IPR

    Merci d'avoir suivi ce live avec nous.

  • IPR

    600 personnes testées en deux jours à Grand Ilet

    150 nouvelles personnes ont été dépistées au Covid ce mardi. Elles s'ajoutent aux 400 tests déjà réalisés la veille. Les résultats sont attendus dans la journée de demain.

  • IPR

    Saint-Pierre échapperait de peu au couvre-feu

    La commune de Saint-Pierre ne serait pas concernée par le couvre-feu, mais de justesse, a laissé entendre le président de l'Association des maires, Serge Hoareau.

    En effet le taux d'incidence de la commune est de 97 pour 100.000 habitants selon nos informations. La barre des 100 est effectivement très proche.

  • IPR

    Déclaration de Patrice Selly, maire de Saint-Benoît 

    C'est par avion que la COVID 19 arrive à la Réunion ! Face au péril sanitaire, il est temps de renforcer la sécurité de notre île et de contrôler davantage les arrivées. Les motifs impérieux invoqués par de nombreux voyageurs semblent abusifs. A l'instar d'autres élus, j'estime aujourd'hui nécessaire de redéfinir les critères des motifs impérieux et de les contrôler. Trop de séjours sur notre île restent des séjours d'agrément.

    Je me réjouis par contre que le retour dans leur famille des étudiants réunionnais soit désormais facilité. C'est ce que j'avais demandé ce mardi au préfet. Il est également nécessaire que l'Etat se donne les moyens de contrôler le respect des septaines !
     
    Comment, par exemple, des touristes peuvent-ils, au lendemain de leur arrivée sur l’île, prendre une voiture de location en agence ?
    Ce sont des comportements dangereux que les Réunionnais ne pourront plus comprendre ou accepter.
     

     

  • IPR

    Le taux d'incidence de Salazie explose

    Selon les informations d'Imaz Press, le taux d'incidence de Salazie est largement au-dessus des autres communes avec un chiffre de 328 pour 100.000 habitants.

    Un taux qui s'explique notamment par l'apparition d'un cluster à Grand Ilet, d'au moins 25 personnes contaminées dont 10 cas de variant sud-africain.

    Salazie fait partie des trois communes qui devraient passer en couvre-feu.

  • IPR

    Serge Hoareau approuve le couvre-feu dans trois nouvelles villes

    Serge Hoareau, président de l'Association des maires de La Réunion, estime qu'à La Réunion la pression hospitalière est correcte : "27% d'occupation, en-dessous de 30%, donc il ne faut pas continuer à affoler la population". Salazie, Sainte-Suzanne et Salazie ont dépassé le taux d'incidence de 100 pour 100.000, elles devraient passer en couvre-feu. Les décisions restent territorialisées. La ville de Saint-Pierre est elle aussi en alerte.

    La décision d'un couvre-feu à 22h est là pour "limiter les rassemblements à domicile" affirme Serge Hoareau. "On va prendre les décisions au jour le jour désormais, je vous rappelle que les seuils se calculent sur sept jours d'affilée."

    Concernant la fermeture de l'aéroport, "nous avons demandé le renfort du contrôle des motifs impérieux, notamment entre Mayotte et La Réunion. Le préfet a pris la décision de maintenir les vols, nous de notre côté nous demandons un renfort des contrôles dans les deux sens".

  • IPR

    L'Etang-Salé et Sainte-Suzanne prêtes pour le couvre-feu

    Le maire de l'Etang-Salé Jean-Claude Lacouture rappelle que le taux d'incidence de sa commune est de 166 pour 100.000 habitants. Il se tient prêt à un couvre-feu de 22h à 5h.

    De son côté le maire de Sainte-Suzanne Maurice Gironcel se tient prêt aussi, il rappelle que sur le territoire de la Cinor ce sont 100.000 masques qui ont été distribués.

  • IPR

    Nos journalistes sont en live pour la sortie de la réunion, regardez :

  • IPR

    Ericka Bareigts : "nous avons demandé plus de dureté sur les motifs impérieux, le préfet nous a entendus"

    Ericka Bareigts estime qu'il "reste le problème des motifs impérieux, que le préfet déclare vouloir continuer à serrer, avec un contrôle plus important". La maire affirme que les élus demandent plus de dureté, "un avis entendu par le préfet".

    Concernant la fermeture de l'aéroport, "le préfet nous dit que ce n'est pas possible" indique-t-elle.

  • IPR

    Trois nouvelles communes menacées par le couvre-feu

    Le maire du Port Olivier Hoarau confirme que trois autres communes sont menacées par le couvre-feu tandis que les quatre premières sont toujours en couvre-feu de 22h à 5h et ce jusqu'au 28 février au moins.

    - L'Etang-Salé, avec le plus haut taux d'incidence à raison de 166 pour 100.000 habitants

    - Sainte-Suzanne, avec deux clusters déclarés et un taux d'incidence qui aurait explosé et dépassé les 150 pour 100.000 habitants

    - Salazie, avec le gros cluster détecté à Grand Ilet, constitué de 25 cas positifs dont 10 cas de variant sud-africain

    Si ces trois nouvelles communes passent en effet en couvre-feu, cela ferait 7 villes en couvre-feu à La Réunion, soit un peu moins d'un tiers des communes de l'île.

  • IPR

    Les chiffres des 4 communes sous couvre-feu auraient baissé avant

    Olivier Hoarau, maire du Port, annonce que le taux d'incidence du Port a baissé mais les quatre communes ont vu leur chiffre diminuer avant même le couvre-feu, affirme l'élu.

    "On est en train de courir derrière le virus" affirme le maire. "Je demande un contrôle systématique des septaines, et même une obligation. On dit que c'est anti-constitutionnel mais qu'on m'explique : pourquoi autoriser un confinement mais pourquoi pas une septaine ?"

    Selon le maire, "il faut renforcer le contrôle des septaines". Concernant la fermeture de l'aéroport, "s'il faut y aller, il faut le faire, mais si on contrôle davantage la septaine il ne devrait pas y avoir besoin de fermer l'aéroport".

  • IPR

    Des choix "territorialisés" et pas "généralisés"

    Selon le maire de Saint-Benoît, Patrice Selly, les mesures qui vont être prises restent pour l'instant "territorialisées", par communes, et non pas généralisées sur l'ensemble de l'île. Ce choix pourrait être amené à changer si la situation sanitaire de l'île se dégrade rapidement.

    L'élu s'est aussi dit favorable à un meilleur contrôle de la septaine. Celle-ci ne peut pas être rendue obligatoire mais il faudrait surveiller beaucoup plus l'isolement des voyageurs.

    Il a enfin indiqué que de nouvelles mesures restrictives devraient être annoncées par le préfet demain concernant les déplacements entre La Réunion, la Métropole et Mayotte.

  • IPR

    Nos journalistes sont en direct tandis que la réunion ne va pas tarder à se terminer, regardez :

  • IPR

    Taux d'incidence en forte hausse à l'Etang-Salé, baisse dans les 4 communes sous couvre-feu

    Alors la réunion est presque terminée, on apprend que le taux d’incidence pour l’Étang-Salé a grimpé et atteint 166 pour 100.000 habitants. Il est de 53 pour 100.000 à Trois-Bassins.

    Les taux d’incidence dans l’ensemble des communes sous couvre-feu auraient baissé.

  • IPR

    Couvre-feu général ou pas ?

    A l'intérieur de l’hémicycle, les maires et le préfet discutent d'un couvre-feu général ou territorialisé...

    Aucune décision n'a été prise encore.

  • IPR

    Les taux d'incidence par commune à La Réunion

  • IPR

    Un taux d'incidence de plus de 70

    Le taux d'incidence de l'île aurait dépassé les 70 pour 100.000 habitants selon Santé publique France. Il serait exactement de 76 pour 100.000 selon nos informations.

  • IPR

    Nos journalistes étaient en live pour suivre le lancement de la réunion

  • IPR

    Bonjour nous ouvrons ce live pour suivre la réunion entre le préfet et les maires

    Restez connectés

A propos

Le préfet convoque les maires en présentiel

Il y a comme un sentiment d'urgence ce mardi 16 février. Le préfet Jacques Billant convoque cette fois les maires de l'île en présentiel pour faire le point ensemble sur la stratégie de lutte contre le Covid-19.

A ce stade, quatre villes sont soumises au couvre-feu de 22h à 5h et ce depuis samedi 13 février. Il s'agit, rappelons-le, de La Possession, du Port, de Saint-Leu et de Saint-Louis, les villes ayant un taux d'incidence le plus haut. Le préfet l'avait clairement énoncé : à partir d'un taux d'incidence de 100 pour 100.000 habitants, un couvre-feu peut être décrété. A partir d’un taux d’incidence à 125 "et avec une forte tension en service de réanimation", le couvre-feu passe à 18h. A partir d’un taux d’incidence à 150 "et d’une forte tension sur le système hospitalier", c'est le confinement.

Par ailleurs trois centres commerciaux sont fermés, puisque le taux d'incidence général de l'île a dépassé le seuil d'alerte de 50 pour 100.000 habitants : les galeries marchandes du Cap Sacré Coeur, de Duparc et du Grand-Est sont vides, seuls les commerces alimentaires ont le droit de rester ouvert.

Que pourrait annoncer le préfet demain ?

Cette réunion précède le bilan hebdomadaire consolidé sur le Covid-19 à La Réunion, désormais diffusé le mercredi. Face à l'augmentation des cas de Covid-19 sur l'île, le préfet pourrait décider de soumettre de nouvelles villes au couvre-feu.

Ainsi, la commune de Sainte-Suzanne pourrait se sentir particulièrement visée. Selon les chiffres régulièrement mis à jour sur Santé publique France, son taux d'incidence dépasse 150, soit carrément le seuil du confinement.

De même, la commune de Salazie est impactée par un large cluster détecté à Grand Ilet : 25 personnes contaminées à la suite d'une veille funèbre. Parmi ces cas, 10 sont issus du variant sud-africain, particulièrement contagieux. La ville a organisé ce lundi et ce mardi un vaste dépistage de la population, hier ce sont 450 personnes qui sont allées se faire tester.

Comme le montre la carte de Santé publique France, il semble que la grande majorité des villes aient désormais un taux d'incidence situé entre 50 et 150, ce qui pourrait presque justifier un couvre-feu généralisé à l'ensemble du département. Faire le choix de mesures par communes, ou le choix de restrictions étendues à l'île, telles seront les questions qui vont être mises sur la table lors de la réunion de ce mardi.

Si le choix est fait de nouveaux couvre-feux, ou d'un couvre-généralisé, il s'agira de statuer sur l'heure du couvre-feu : le laisser à 22h, malgré les critiques laissant entendre que ce seuil est bien trop tardif et donc inutile, ou l'avancer à 20h voire 18h en fonction des communes les plus touchées.

Par ailleurs, si le taux d'incidence de l'île continue d'augmenter (il aurait dépassé à présent les 70 pour 100.000 habitants selon Santé publique France), d'autres centres commerciaux entraînant une forte affluence pourraient aussi être amenés à fermer.

   

2 Commentaire(s)

Parce que vous Êtes gouvernés par Les Ratés En Mouvement ( LREM ), Posté
L'autorité préfectorale reste un cas unique à la REUNION ...En attendant , on remplit nos lits de réanimation de patients Covid en provenance de Mayotte.
Eve, Posté
https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/02/16/malgre-le-couvre-feu-la-baisse-des-deplacements-des-francais-est-moins-importante-qu-espere_6070089_3244.html !!!!!! Le couvre feu à 22 heures : tout le monde , surtout en semaine , est couché à cette heure là ! Levés tôt , couchés tôt ! Nous ne sommes pas des noctambules !